Libellés

7 activités pour garder le moral et affronter le coronavirus

29 mars 2020





Mes chenilles ébouriffées,


J'avais initialement prévu de travailler et de poster mes cours sur l'ENT ce matin, mais le biniou est aussi saturé que le site SEZANE en période de soldes. On va donc attendre un peu que la pression retombe et parler de positive attitude ( #lorieforever).

J'imagine que je vous apprends rien si je vous dis que le climat du moment est plutôt anxiogène (merci meuf, on était pas au courant). On n'est qu'au début de la crise, paraît-il, Ginette. Qu'à cela ne tienne, j'ai pensé à vous et je me suis dit qu'il serait sympa de partager ce qui m'aide à tenir le cap en ces temps difficiles.
Allez, vous me suivez? C'est parti, mein kiki.


Faire le plein de vitamines


Ecoutez, cette histoire de virus bâtard et poilu (??) aura eu au moins un effet positif sur mon quotidien: depuis plusieurs semaines déjà, je mets un point d'honneur à cuisiner des légumes et à consommer des fruits frais. Alors, je vous rassure: je n'ai pas attendu le coronavirus pour manger des légumes, mais j'avais tendance à oublier les fruits. Et puis, ma consommation de légumes n'était pas si variée que cela (in the tomatoes I trust). 

Depuis quelques semaines donc, je me suis transformée en tortue ninja des vitamines: Je fais des smoothies tous les jours à mes enfants, avec des fruits frais ou congelés et des yaourts. Figurez-vous que certains fruits surgelés contiennent plus de vitamines que les fruits frais. C'est le cas des framboises, par exemple. Il en est de même pour les légumes (comme les carottes).  It's unbeuliveubole. Vous êtes sceptiques, je le sens. Tenez, voici un des nombreux articles qui traitent ce sujet. J'insiste sur l'intérêt du surgelé car ça vous permet de stocker plus de quantités et en ces temps de disette planétaire, ce n'est pas sans importance.
Bref, tout ça pour vous dire que je prends un grand plaisir à consommer toutes ces choses bonnes pour la santé. Les enfants sont ravis également et m'aident à préparer tout ça. En quelques semaines, notre cuisine s'est transformée en succursale d'un Zumo.  Pour les légumes, même si j'en consommais déjà auparavant, j'ai mis les bouchées doubles en me préparant des bowls quasiment tous les jours. Vous trouverez certaines idées de recettes ici.


Faire du sport chez soi


Je vous en parlais dans mon dernier article, mes petits lapins viennois. Je me suis mise au sport à domicile depuis  bientôt trois mois, à raison de 3 fois par semaine. Non seulement, j'ai perdu quelques kilos, mais en plus, je me sens vraiment mieux dans ma peau. Et croyez moi, le sport, à la base, c'est pas tout à fait mon truc. Comment vous dire? Le sport est pour moi ce que le Bécherelle est au lofteur. Un mariage forcé. Mais en se mettant un coup de pied au popotin, on arrive à changer ses habitudes et franchement, je suis très heureuse d'avoir tenu le cap jusqu'à présent. Le  fait de pratiquer une activité physique me vide la tête et me change les idées. J'ai trouvé plein d'exercices facilement réalisables sur ce site.


Ecouter de la musique ou jouer d'un instrument


Vous avez une vieille guitare qui traîne dans votre placard? Vous adorez chanter du Larousso sous la douche? (ici, personne ne vous juge). Eh bien, ne vous privez pas et entraînez votre conjoint ou vos enfants avec vous! Pas sous la douche, hein. Je parlais de la musique, évidemmengue. Personnellement, en dehors du fait de m'être remise au piano, qui est presque expiatoire pour moi, j'adore faire écouter de la musique à mes enfants: musique classique, jazz, variété... Je ne mets aucune barrière: l'essentiel est de les ouvrir au monde: En ce moment, on fait des blinds tests le soir: je leur fait écouter 5 morceaux divers et ils doivent deviner si c'est du Chopin ou du Mozart, Tchaïkovski ou Alain Souchon, Beethoven ou Eve Angeli (oui, il est possible de placer ces deux noms dans la même phrase). Après le petit jeu, chacun choisit un morceau à faire écouter aux autres et on danse dessus, en famille! Ça  vide la tête et en plus, ça permet aux enfants de se dépenser un peu! et de vivre la musique. Je vous ai mis quelques morceaux de musique que mes enfants adorent dans mes stories permanentes sur Instagram.


Jardiner, s'occuper de ses plantes


J'ai bien conscience qu'en cette période de confinement, tout le monde n'a pas la chance d'avoir un jardin ou même un balcon. Mais peut-être avez-vous des plantes dont vous pourrez vous occuper, avec ou sans les enfants? Je me rappelle que quand j'habitais en Lozère (sanglots dans la voix), malgré l'absence de jardin, je passais de nombreuses minutes dans mon salon, dans un rayon de soleil, à regarder mes plantes sur mon balcon. A cette époque, je parlais aussi à mon chat, mais bon, passons. Il faisait trop chaud parfois pour rester sur le balcon, et puis on ne pouvait pas tenir à quatre dessus, à moins de se faire un revival de l'ascenseur de la terreur. Mais même en restant à l'intérieur, il est possible d'avoir une fenêtre sur l'extérieur. (Vous noterez cette merveilleuse antithèse).
Evidemment, avec un jardin, c'est encore mieux. Avec les enfants, on jardine beaucoup:on plante les arbustes ou des graines, on enlève les mauvaises herbes, on cueille le basilic toussa toussa.


Lire un livre


Alors, je calme tout le monde de suite: je n'ai pas lu un seul bouquin depuis les vacances de Noël. Bouh, la vilaine. Je suis tout simplement en rupture de stock, il faut que j'aille racheter des livre et quelque chose me dit que c'est pas de si tôt que je vais pouvoir y aller. Quelle perspicacité, Frau Prunette.
Mais en temps normal, j'ai toujours un livre en cours et j'adore ce moment de calme avec moi-même. Si vous n'aimez pas spécialement lire, c'est peut-être l'occasion d'essayer! La lecture d'un ouvrage est un rendez-vous avec un auteur, certes, mais je pense que c'est avant tout un rendez-vous avec soi-même et on ressort toujours enrichi émotionnellement de cette aventure.


Ecouter un podcast


Vous connaissez sans doute déjà mon amour des podcasts. J'avais d'ailleurs dressé mon top 10 dans cet articleCertains ont le don de me motiver et de m'enthousiasmer au plus haut point. Mais pas n'importe quel podcast, évidemment. On évitera celui  sur le taux de suicides anormalement élevé des éleveurs de la Creuse  ainsi que celui sur la castration des poulets lozériens. On veut du bonheur les gars.
Si je ne devais citer qu'un podcast, ce serait celui d'Ali Rébeihi, Grand Bien vous Fasse. Cette émission géniale aborde des problématiques de la vie quotidienne sous un aspect philosophique et psychologique, avec des invités toujours éclairés et éclairants. Une de mes émissions préférées est celle sur les bienfaits de la gratitude. Elle m'a parlé au plus profond de moi et j'ai eu envie de suite de mettre en pratique les conseils donnés. Celle sur le bonheur selon André Manoukian m'a beaucoup touchée également. J'ai aimé la sagesse et la simplicité de cet invité. Je terminerai avec le sujet des bienfaits de la marche, que j'ai trouvé très bien traité et enthousiasmant.  Mais il y en a plein d'autres et je suis certaine que vous ne pourrez que trouver chaussure à votre pied!

Le deuxième podcast inspirant que je peux vous recommander est Une Journée Particulière, de Zoé Varier. Ce que j'aime dans ce podcast, c'est la qualité intellectuelle des personnes invitées. Il s'agit toujours de personnages éclairés et passionnés, qui ont trouvé un sens à leur vie. Je pourrais passer des heures à les écouter conter leur journée particulière. J'aime également le ton intimiste de Zoé et la façon dont elle parle aux invités. Je rêve secrètement moi aussi, de raconter un jour, ma journée particulière (le jour où ils ont ouvert une Picard en Lozère). Voici un de mes épisodes préférés: l'invitée raconte le jour où elle a appris la mort de Marguerite Duras. Une merveille.


Méditer


Je sais que certains sont frileux à cette idée. Je me rappelle de messages et de commentaires quand je vous parlais de ma pratique de la méditation sur Instagram: "Mais j'ai peur d'entendre mon coeur! " "Ça m'angoisse d'entendre ma respiration!" "Est-ce que tu penses que Zara va bientôt ré ouvrir?" (pardon).  Je ne peux que vous comprendre, niveau respiration, je suis loin d'être zen et j'ai toujours fait des mini-crises de spasmophilie, étant jeune. Je suis tout sauf  calme et détendue de la gaine. Pourtant, je me suis accrochée et j'ai progressé dans ma pratique de la méditation. Je n'ai pas renouvelé mon abonnement (payant) à l'application Petit Bambou, bien qu'elle soit très bien et que je n'ai rien à lui reprocher. Mais ma soeur m'a offert une box à méditation pour Noël. Quelle idée géniale. Je n'ai donc plus besoin de petit Bambou pour méditer. Pour le moment, j'ai assez à faire avec cette boîte. De plus, j'adore le design! Je vous rassure, je programme des séances courtes (rarement plus de 10 minutes) et j'en ressens toujours les bienfaits: Si on devait comparer, je me sens aussi bien qu'après une séance de sport, lorsque j'ai médité, comme une douche mentale.
Si même 10 minutes, ça vous paraît long, sachez que vous pouvez déjà faire des mini-sessions de 3 minutes. Il y en a sur l'application Petit Bambou (crises de calme). C'est très bien fait! Il me semble qu'elles sont disponibles dans la version gratuite. Mais vous pouvez le faire tout seul également. Par exemple, je me suis reposée sur ma terrasse tout à l'heure, et j'ai fermé les yeux pendant 5 minutes en me concentrant sur le chant des oiseaux et le bruit du vent dans les arbres. Je me suis forcée à ne faire qu'écouter, sans me blâmer si d'autres idées traversaient mon esprit. Ce n'est pas grave d'avoir l'esprit qui vagabonde! Mais c'est bien de revenir régulièrement à sa concentration et son calme intérieur. Cela nous ramène à l'instant présent et à sa beauté.

Voilà! J'espère que cet article vous aura plu. Vous savez, ces petites activités, je les pratique depuis plusieurs mois maintenant. Je n'ai pas attendu le coronavilain pour les réaliser. C'est ce qui me rend heureuse depuis plus d'un an maintenant et vous remarquerez la simplicité de tout cela. Je me doute que beaucoup d'entre vous font la même chose que moi et je suis curieuse de connaître votre ressenti ou vos astuces pour surmonter ces temps difficiles!

Des bécots,

Frau PrunO.






1 commentaire :

  1. Je me rends compte que ce p* de b* de m* d'agrégateur à la c*, pour une raison que j'ignore, n'a pas rapatrié une bonne partie de tes articles dans mon flux. Le salaud. Bref, cet article fourmille de conseils avisés formulés de manière inimitable, of course. J'apprécie. J'aurais aimé te lire au moment du confinement. Ta prose me manque, snif snif !

    RépondreSupprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !