Libellés

Coucou!

29 sept. 2019








Mes pommes chiraquiennes,

Salut! Heu... ça fait un bail  je sais. Je crois que j'avais oublié mes codes de connexion. Déso.
Cela dit, on fait du slow blogging ou on en fait pas... J'espère que vous allez bien, les mecs. Qui a pondu un gosse? Ou s'est marié? J'attends vos rapports sur mon bureau dans un quart d'heure.
Depuis la mort d'Hello Coton, la blogosphère est plus difficile à cerner je trouve. Ce ne sera plus jamais comme avant (sanglots dans la voix). Mais malgré tout, l'envie de vous écrire reste là, à l'image de ma chère Alice qui m'inspire beaucoup, et qui me donne envie de poursuivre l'aventure avec elle, avec vous.
Bref, quoi de neuf, me direz-vous?


Je me suis beaucoup éloignée des réseaux sociaux ces derniers temps, et comme à chaque fois que je fais des coupures de ce style, ça me fait le plus grand bien. Je me sens plus présente pour mes enfants, plus présente dans ma vie, plus présente à moi-même. (Cet article est écrit sous l'effet évident de stupéfiants).
Je médite presque tous les jours depuis plus de six mois maintenant. Ca me permet de me reconnecter à moi-même et je pense franchement que je ne pourrais plus m'en passer maintenant, (ça et le port de la gaine).
Nous sommes toujours très heureux dans notre maison! J'apprécie de passer du temps dans mon jardin, à regarder le vent danser dans le feuillage des grands pins qui bordent notre terrain. Comme je vous le disais, j'ai l'impression de me sentir plus présente et de vraiment profiter du bonheur simple de la vie (je vous dirai le nom des stupéfiants en MP). Je n'aime pas en faire des tonnes et c'est aussi pour cela que je n'ai pas trop posté sur les réseaux sociaux, car le bonheur, ça ne s'étale pas comme de la pâte à tartiner bon marché. Non, le bonheur, ça se garde précieusement dans l'intimité de sa conviction.

On a passé des vacances merveilleuses, mais pas vraiment reposantes: Entre la crémaillère ( vas-y que j'invite 50 personnes à barboter dans la piscine), où il a fallu préparer soixante-trois taboulés et huit cent-vingt litres de sangria, et la jambe de bois de l'enfant second, qui a nécessité huit paires de bras et vingt-huit boites de tranxène, on n'a pas eu le temps de s'ennuyer. Si j'ajoute à ça le fait que notre maison a fait chambre d'hôtes pour nos amis parisiens en quête d'aventures méridionales, je crois que vous aurez compris le truc. Mais c'était grave bien, wesh.

Sinon, les petits vont bien: enfin, ils ne sont plus vraiment petits. Ca grandit vite, ces bêtes-là. Mon grand est au CE1 et ça se passe très bien pour l'instant. Il a réalisé un très bon CP, même s'il a encore beaucoup de difficultés à gérer ses émotions et ses angoisses existentielles. Après trois ans de doutes, nous avons fini, sur les conseils des maîtresses, par le faire tester par une psychologue scolaire. On s'en doutait un peu, mais on a eu la confirmation que notre fils était précoce, ou haut potentiel, si vous préférez. Le savoir n'est pas la solution à ses problèmes, mais croyez-moi, ça a changé mon regard sur lui et ça a  changé son regard sur lui-même également. Je vous en parlerai plus longuement si vous voulez.
Ma fille va très bien, malgré sa fracture du tibia de cet été. Elle a été très courageuse et s'en est bien sortie, puisque seulement trois semaines de plâtre ont été nécessaires pour guérir. Il a tout de même fallu attendre trois autres semaines pour qu''elle retrouve progressivement l'usage complet de sa jambe et de son pied. Pour elle, l'école se passe sans encombres, très facilement.

Mon travail me comble toujours autant. Cette année, en plus du collège, je renoue avec le lycée, pour mon plus grand plaisir. Ca m'aère l'esprit, ça me fait du bien, comme la raclette. Je ne parle pas trop de mon travail, vous savez pourquoi, mais je peux vous dire que j'ai un collège que j'adore, avec des collègues et un chef que j'adore également. Il y règne une très bonne ambiance, chaleureuse et solidaire et mes élèves sont pour la plupart, adorables. Cette année, j'organise de nouveau un échange avec l'Allemagne et nous partirons en décembre près de Karsruhe. A nous la saucisse et les Birkenstocks.

La minute bisounours est terminée, rassurez-vous. (vous êtes toujours là?) Je repose mon petit poney rose pour vous causer de trucs moins fun.

J'ai été très attristée de perdre ma grand-mère paternelle en début d'année.
 Cet été, j'ai eu un gros coup de fatigue, juste après l'accident de ma fille. Je ne l'ai pas vu venir, mais le fait de la porter tout le temps, de répondre à ses angoisses, ses douleurs, ça m'a vraiment bouleversée et stressée. J'ai aussi beaucoup culpabilisé de ne pas avoir su prévenir l'accident. Bref, après quelques analyses sanguines, il s'est avéré que j'avais une très grosse carence en fer, carence que j'essaie désormais de pallier en prenant des vitamines et en léchant le fond de ma casserole.
Je vous rassure, j'ai repris du poil de la bête, wesh.
Et Pinces d'Or, me direz-vous? Je vous vois venir, coquines. Le bougre n'est plus puceau. Il était temps, on est d'accord. J'ai tout donné.


 J'étais toute excitée en me levant ce matin, (la présence de Pinces d'Or à mes côtés dans le lit n'y était pour rien, je vous assure). Non, après avoir discuté avec beaucoup d'entre vous sur Instagram hier, j'étais vraiment impatiente de poster cet article. C'est un peu comme si j'organisais une pyjamas-party virtuelle.

Bref, très heureuse de vous retrouver, 

Des bécots,

Frau PrunO.



27 commentaires :

  1. C'est marrant, nous aussi savoir notre fille haut potentiel nous a beaucoup aidés. Heureusement, elle avait une instit extraordinaire qui n'a pas baissé les bras quand la demoiselle refusait d'exécuter les exercices demandés. Le savoir a donné quelques pistes aux enseignants. Par contre, nous n'avons pu l'aider à gérer ses émotions et elle est subit les symptômes de Gilles de la Tourette mais sa précocité l'a beaucoup aidée. Aujourd'hui, elle suit les études qu'elle voulait en kinésithérapie et s'éclate. Nous avons toujours refusé les passages anticipés, avons essayé d'assouvir ses besoins de lecture, de développement sportif et je crois que c'est de là qu'est venue la solution. S'épanouir physiquement lui a permis de mieux se gérer émotionnellement.
    Merci pour ce retour. Quelle plume! Et bonne continuation. Ça a l'air chouette chez vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est génial qu’elle puisse s’éclater en kiné ! L’essentiel est qu’ils trouvent leur voix et qu’ils puissent s’épanouir, c’est en tout cas mon vœu le plus cher pour mon fils. Merci beaucoup pour ton message !

      Supprimer
  2. Ah te voilà enfin de retour ! Quel plaisir de te lire :-)
    Faudra que tu nous expliques comment ta puce s'est cassée le tibia.
    Plein de bises à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, promis je te ferai un article là-dessus ! Ça me fera du bien d’en parler;-)

      Supprimer
  3. Ooooh oui le retour de ma blogueuse du quotidien préférée ! Quel bonheur de te lire ! Reviens plus souvent ma poulette <3

    RépondreSupprimer
  4. Bon retour ici et viel Spaß à Karlsruhe ! Tu écriras un article sur ce qu'il y a à voir dans le coin ?

    RépondreSupprimer
  5. Ah ben c'est pas trop tôt !!! Sais-tu que tu es responsable de ma dépression de ne t'avoir pas lue pendant si longtemps ?? Bon je vais pouvoir ranger mes Tranxènes, ouf ! Trop contente de te lire à nouveau ! Des bécots, ma Frau préférée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toi, sais-tu que tu es responsable de mon ovulation précoce, à chaque fois que je lis tes commentaires ? 😍

      Supprimer
  6. ahhhhhhhhh c'est pas trop tôt !!!! comment oses-tu dire que tu aurais presque une meilleure vie sans nous, tes groupies, alors que tu nous dois tout ???? sais tu que PRGR et moi voulions mettre en route une pétition pour te faire revenir ici ? bref, tu es revenue, il était temps ! figures toi que moi aussi je me mets a la méditation ( oui pour une meuf qui s'est reconvertie en coach, il était temps, je sais !!) grâce à un mentor qui délivre de l'amour à coup de pelleteuses de chantier, mais j'en parlerai sans doute sur mon blog, dès que moi aussi, j'aurai retrouvé les codes d'accès !! lol. contente aussi de savoir que tu es enfin passée à l'action avec pince d'or, il était temps, le pauvre était à la limite de faire annuler le mariage pour cause de non consommation ( je le tiens de ma belle mère par alliance) bref. tes enfants sont formidables, tout comme toi. concernant ta belette bouclée, lâche-moi cette culpabilité tout de suite, tu risquerais de te blesser avec. depuis quand pouvons-nous tout éviter pour que nos gosses souffrent ? tu vas l’empêcher d'aimer aussi, tant qu'on y est, au risque qu'elle se fasse plaquer ??? ( oui je te projette un peu dans le futur là, je m'en rends bien compte). bref, oui, nos enfants vont souffrir, se faire mal, et l'important c'est pas qu'on empêche la chute, mais qu'on soit là pour les ramasser. voilà ma loutre. retour de tes billets sur le blog, retour instantané de mon inspiration pour commenter chez toi. une histoire de cause à effet je crois.... des becots ! <3<3<3<3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais quoi ? À chaque fois que je te lis je me dis que c’est quand même dommage que nous n’habitions pas à côté toi et moi… Tu es née pour être coach! Tu envoies des ondes positives, ça fait tellement de bien… Gros bisous ma belle et je suis tellement ravie de te retrouver❤️

      Supprimer
  7. T'es mots m'avaient manqué tu sais ^^
    Je te conseille d'emporter une spatule en fer, c'est pratique dans le sac à main, ça fait guise de sucette pour ta carence 😁
    Bisous ma poule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je ne vais plus du tout sur Facebook, je ne savais pas si tu me suivais encore ou pas… Merci pour ta fidélité, ça fait tellement longtemps qu’on se connaît… Je suis vraiment contente de te retrouver!

      Supprimer
  8. Peut-être que moi aussi il faudrait que je pense à dépuceler mon mari ? Bon sinon, rien ne m'énerve plus que la méditation. il faut que j'arrête la cocaïne je pense. Mais rien que de penser à méditer, j'ai les nerfs en pelote, je tachycarde, bref, je n'y arrive pas. C'est grave ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as besoin de conseils, n’hésite pas, en dépucelage de mari je commence un peu à m’y connaître;-) Quant à la méditation, ce que tu me décris est tout à fait normal ! Il y a plein de gens comme toi, que le fait de respirer ou de méditer angoisse… Ça se travaille !

      Supprimer
  9. Quel plaisir de te retrouver par ici !!
    Et les carences en fer... C'est l'horreur... parole d'une habituée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! C’est vrai, toi aussi tu connais ça ? Moi c’est la première fois que ça m’arrive et ça m’a fait carrément flipper de me sentir aussi faible et fatiguée...

      Supprimer
  10. Nous aussi on est contentes de te retrouver. On commençait à dépérir sans nouvelles et sans tes articles qui font mouche.
    Mais ça y est tu es de retour! On respire!
    Pour la déconnexion je comprends totalement. Je reviens tout juste sur Instagram après 6 mois d'absence...
    La méditation c'est un plus pour moi aussi. Si essentiel.
    Grosses bises et dis, tu nous abandonnes pas encore 6 mois???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Marie ! Tu ne peux pas savoir à quel point cela me fait plaisir de te retrouver toi aussi ! Ça va faire bizarre sans Hello coton. J’espère rester un peu plus longtemps cette fois-ci, mais je n’ai pas envie de me mettre la pression non plus. Je t’embrasse.❤️

      Supprimer
  11. mais oui la méditation ça s'apprend et c'est ce que je suis en train de faire, et crois moi, on partait de loin... à partir du moment ou tu as 2 trous au niveau de ton nez , tu es en mesure d'apprendre à méditer. mais j'en m'en vais bientôt à Paris pour t'expliquer tout ça de vive voix !!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis, tu montes quand à Paris ? Moi j’y serai du 21 au 24 octobre…

      Supprimer
  12. Je suis ravie de te lire et très touchée de tes premières phrases qui me feraient presque rougir ! J'ai envie de te conseiller de te revenir ici, c'est tellement plus agréable que sur IG, cette liberté qu'on peut trouver sur un blog pour s'exprimer. Et c'est drôle moi aussi j'utilise une application un peu comme Moment et c'est vrai que souvent déconnecter, c'est aussi se libérer. Un juste milieu à trouver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je suis tout à fait d’accord avec toi sur l’espace sacré qu’offre notre blog. Ici, pas de pression, pas de paraître, juste nous et des lectrices sincères… C’était un réel bonheur !

      Supprimer
  13. Coucou ma belle. Je suis ravie de te relire. Tu nous avais manqué.
    Ta nouvelle vie a l'air de parfaitement vous convenir à toi et ta famille. J'en suis très heureuse pour vous. Gros bisous

    RépondreSupprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !