mon menu

Libellés

2019, l'année du slow blogging

7 janv. 2019





Mes loutres centenaires,

Je voulais publier ce billet dimanche, comme à mon habitude, mais un long passage aux urgences pour ma fille m'en a empêchée. Je publie donc mon article aujourd'hui, mais je suis heureuse car ça me change un peu les idées. J'avais disparu depuis près de deux mois de la blogosphère, mais me revoilà. Youhou. J'avais évoqué un manque de motivation latent depuis quelques mois, lié à divers éléments.
 

Le déclic

 
Tout d'abord, il y a eu les vacances de la Toussaint, où je me suis retrouvée seule avec mon mari pendant quelques jours. Profiter de lui, de Paris, de mes amis m'a fait un bien fou. J'ai réalisé à quel point mes amis me manquaient, à quel point c'était beau de partager des moments avec eux, que la vraie vie était là, toute simple. Il suffisait de savoir la regarder. Il y a eu aussi l'histoire terrible de la petite Augustine, atteinte d'un cancer foudroyant et qui a disparu à l'âge de quatre ans. Son histoire a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux et m'a complétement bouleversée. Je ne pense pas être la seule d'ailleurs. Bref, il s'est opéré comme un déclic en moi, me faisant réaliser le trésor que j'avais sous la main: ma famille, mes amis. Profiter d'eux, profiter de la vie. Non pas que le monde virtuel soit méprisable, loin de là.  Mais dans mon cas, il avait tendance à prendre un peu trop de place, c'est tout.
 
 

Le retour de la motivation

 
Je me suis donc déconnectée de la blogosphère quelques temps, et ce fut vraiment très agréable.
Je tenais à vous remercier pour les messages que vous m'avez envoyés au sujet de mon blog. Certaines, que je ne connaissais pas encore, se sont manifestées pour me témoigner leur affection et me dire qu'elles aimaient me lire et que mon blog faisait partie de leur quotidien. Vous ne pouvez pas savoir combien cela m'a touchée. Ca représente tellement pour moi de savoir que je fais partie un peu de votre vie ou de votre café matinal.
On sort les mouchoirs, on se bécote goulument et puis après on se calme.
Bref, je suis de retour, mais différemment. Non, je n'ai pas changé de sexe.

 

Bloguer sans pression

 
Ok, je n'ai pas inventé le fil à couper le foie gras avec cette punchline, mais que voulez-vous, je suis devenue une vieille blogueuse un peu moisie. Je vais maintenir mon rythme hebdomadaire, mais je serai moins exigeante quant à ma présence sur les blogs amis. Bien sûr que je vais continuer à vous lire, mais je commenterai moins. Je me suis rendu compte que je passais plus de temps à commenter qu'à rédiger mes articles. Je me mettais une pression de dingue à honorer mes blogs amis (pas sexuellement, hein). C'est en partie pour ça que j'ai perdu ma motivation courant novembre. Mais cette année, c'est décidé, je serai plus présente sur mon blog que sur celui des autres. J'écris aussi pour moi, pour garder une trace, pour exorciser certains sentiments.
Si j'ai envie de faire une pause de quelques semaines, je le ferai, comme ce fut le cas ces derniers temps. Ca m'a fait beaucoup de bien, et à mes enfants aussi. J'y reviendrai.

Si je tiens à privilégier ma présence sur mon blog plutôt que celui des autres, je compte cependant limiter mon temps de présence sur mon ordinateur: lorsque je commence à rédiger un article, je peux facilement passer deux, voire trois heures à compléter un brouillon en cours, à commencer un nouvel article, à commenter les billets des copines. Bref, je ne vois pas le temps passer quand je blogue. Eh bien, ça, c'est fini. Aujourd'hui par exemple, j'ai regardé l'heure et j'ai décidé que je ne passerai pas plus d'une heure consacrée à bloguer. Couette-Couette fait sa sieste et je compte bien profiter de la deuxième heure pour lire! Ca me fait beaucoup de bien et ça m'aide à prendre de la distance.

 

Préserver mes enfants


Je me suis rendu compte, pendant ces deux mois de pause, que mes enfants étaient étonnamment sages. Ils ont passé un mois de décembre serein et des vacances paisibles. Toute la famille l'a remarqué. C'est bien simple, on est passé du mode goret réfractaire à l'abattoir au mode George et Charlotte de Cambridge. En y réfléchissant bien, je ne pense pas que ce soit un hasard. Je me suis rendue beaucoup plus disponible pour eux qu'auparavant, où j'avais constamment la tête prise par mon blog. Bien sûr, il y a des mamans qui concilient très bien leur vie familiale et leur blog, mais je pense que ce n'était pas mon cas. D'ailleurs, je raccroche au clavier avec plaisir mais aussi avec la crainte de retomber dans mes mauvais travers. Affaire à suivre donc.

 

L'envie d'écrire, plus forte que tout


Vous avez vu comme j'ai plombé l'ambiance petit à petit... Allez, on finit par une note positive: Pinces d'Or n'est plus puceau! Comme je vous l'ai dit,  pendant ces deux mois de pause, j'ai continué à vous lire avec le plus grand plaisir, et à chaque fois que je lis des copines inspirantes, j'ai de nouveau envie d'écrire moi aussi. Le blogging , c'est comme la syphillis. Non seulement c'est contagieux, mais en plus, une fois que tu l'as attrapé, t'es mal barré pour en réchapper. J'aime tellement écrire et j'aime encore plus les liens qui se sont créés ici, sur ce blog. Les amitiés que j'ai nouées avec vous représentent ma plus belle récompense. Merci aussi aux abonnés Hellocoton qui constituent une très forte part de mon lectorat. D'ailleurs, vous êtes plus de 400 à me suivre, alors un immense merci. Ca me fait chaud au cœur.

Je voulais aussi écrire un petit mot aux blogueuses qui m'ont laissé un  message pour me témoigner leur affection: Alice, toujours aussi talentueuse et inspirante. Charlotte, que j'adore et dont je me sens si proche. Les filles, vous passez quand boire l'apéro? PRGR. Ceci n'est pas le code de mon portail, mais le nom de blog d'une copinote fortiche qui manie le clavier aussi bien que le microscope. Picou, qu'on ne présente plus et qui va bientôt animer le JT d'Hellocoton. Agnès, que j'adore et que j'admire tellement. Lucie, que je connais depuis le tout début et que j'apprécie beaucoup, une autre Lucie, à la plume mordante et désopilante. L'adorable et talentueuse Sarah, Flora, qui a malheureusement fermé son blog. Christine, qui a eu la gentillesse de penser à ma fille pour Noël en  lui offrant un très joli présent. Ariane, une blogueuse et autrice formidable dont la plume ne cesse de m'émouvoir. Et merci aussi aux personnes avec qui j'entretiens des liens d'amitié au quotidien et qui se montrent toujours bienveillantes à mon égard.
Et toutes celles qui ne sont pas blogueuses et qui ont tout de même pris le temps de me contacter pour me dire des choses qui ont chatouillé mon stérilet. Les meufs, si le petit troisième est en route, ce sera de votre faute. Je vous rappelle que Pinces d'Or n'est plus puceau. C'était l'info à retenir.

Les projets


Je suis très heureuse de vous annoncer la création de ma rubrique La Maternité en question, dont je vous avais déjà parlé précédemment. Vos témoignages sont les bienvenus! Vous verrez également une nouvelle catégorie d'articles, intitulés: Arrêt sur images.
Voilà donc pour les nouveautés! J'espère que vous allez bien et je vous souhaite du fond du cœur une très belle année 2019.

Des bécots,

Frau PrunO.

37 commentaires :

  1. Comme ton article fait écho à mon ressenti hier en fin d'après-midi. Diable, tu étais donc dans ma tête ! Je me disais justement que la lecture de ton billet du dimanche me manquait (j'ai failli en faire une story sur IG, c'est dire !).
    Bref, je suis ravie que cette pause t'ait fait du bien et surtout, que tu sois de retour !
    Des bises à toi
    Cécilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cécilia! Ca me fait plaisir de savoir que je fais partie de ton dimanche après-midi! Je t'embrasse!

      Supprimer
  2. Bon et bien tu vois, moi aussi je suis passée en slow blogging ces derniers temps et j'en ai effectivement occulté ce passage ... En te lisant je réalise aussi que mes enfants ont été étonnamment sages pendant ces vacances, j'attribuais plutôt ça au martinet que le père fouettard a amené (meuh non ils étaient bien sur noyés sous les jouets) mais si ça se trouve la raison est la même ! C'est d'ailleurs terrifiant le temps que les rs peuvent pomper (et l'addiction que cela génère). En tout cas je suis contente de pouvoir continuer à te lire (même si j'avoue être un peu déçue que tu n'aies pas changé de sexe, qui sait on aurait pu... OK non pardon). J'essaie de ne pas me mettre la pression (mais là je fais le tour des blogs depuis 2h...) Tant pis si je loupe des trucs, tant pis si je n'ai pas un trafic à faire pâlir Amazon et lma Fnac réunies. Family first et le reste quand on a le temps !! Des bécots ma Frau :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha! Le martinet! Je ne l'utilise qu'en cours figure-toi, mais son efficacité reste indéniable. Oui, les réseaux sociaux sont atrocement chronophages et j'en suis la première victime... Tu as raison de le prendre plus cool, j'admire d'ailleurs ta distance et ta façon modérée de bloguer! Tu me donnerais presque envie de changer de sexe dis donc! (roh ça va, t'avais qu'à pas me chercher!)

      Supprimer
  3. Je viens de traverser une période un peu similaire, à plus petite échelle, mais je crois que ce genre de remise en question est assez essentiel et preuve justement qu'on ne se laisse pas déborder. J'espère que tu te sens mieux dans ta vie et dans ton blog, et je suis plus que ravie de continuer à te lire, encore et encore!
    Bises (et tu veux un autographe? Quand même, star du JT d'Hellocoton, je n'avais pas espéré autant de ma reconversion professionnelle!!! ;o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ton analyse! Tu as raison, ça montre qu'on ne se laisse pas déborder, c'est plutôt encourageant! Moi, j'avais tendance à voir cela négativement, comme un constat d'échec, mais ton avis me fait voir les choses autrement! Merci Picou <3

      Supprimer
  4. Ça me fait très plaisir de te lire à nouveau et je dois dire que je partage de nombreux points que tu évoques : l'envie de passer moins de temps devant l'ordinateur, l'envie d'écrire davantage et moins papillonner et puis celle de garder le plaisir de bloguer avant tout, de savoir dire ralentir quand il faut.

    Tu possèdes une si jolie plume qu'il aurait été dommage de nous en priver :) Et surtout, l'expérience des blogs nous a montré que les lectrices sont toujours là même lorsque l'on s'éloigne pendant quelques temps. Elles sont toujours au rendez-vous quand on revient, plus bienveillantes que jamais.

    J'en profite pour te souhaiter une belle et heureuse année 2019, ainsi qu'à ta petite famille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci Anne! Tu te doutes bien que ton message me va droit au cœur! Je suis toujours super flattée quand tu prends le temps de venir commenter par ici, surtout avec des mots aussi encourageants. Merci à toi d'être toujours là <3

      Supprimer
  5. Pour une fois que je suis pas à la bourre pour te lire, je découvre ton article touchant et drôle à la fois. Je suis contente que tu viennes de temps en temps par ici et je te rejoins beaucoup sur la place immense que prend un blog et les réseaux sociaux au détriment de la vie de famille et les amis. J'ai lâché le pied depuis un petit moment et ça fait du bien. Je veux moi aussi continuer à le faire car il y a une part de créativité que je veux poursuivre mais à mon rythme. Vive la liberté sera mon dernier mot ! Des bécots Frau PrunO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mille fois pour ton message, ma Christine! J'aime ta dernière phrase, la liberté est sacrée, tu as tellement raison! Et merci encore pour ton adorable présent <3

      Supprimer
  6. j'ai juste envie de te faire une bise sur la fesse gauche ( et ça n'est pas une proposition indécente) moi aussi j'ai du drastiquement réduire mes publis et mes commentaires, par faute de temps aussi, les journées ne faisant pas 48h. tu remarqueras que j'ecris ici, maintenant je me force à attendre le soir pour lire des billets, avant c’était un peu dans la journée mais je procrastinais ma propre entreprise, enfin ceci est un autre sujet. Je suis surprise de voir que tes enfants ont été plus calmes depuis que tu ne blogues plus ! surtout que le mois de décembre est généralement le mois ou ils sont le plus énervés ! tu nous diras si ça se maintient, mais dans ce cas c'est clair qu'il faut que tu en gardes les bénéfices ! bisous ma frau, je lirais toujours, même si je ne commenterais pas a chaque fois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, je comprends tout à fait que tu n'aies pas le temps de commenter à chaque fois! D'ailleurs, je me suis dit que je ne devais pas attendre autant de commentaires qu'avant sur mon blog, vu que je serai moins présente sur celui des autres. Je sais que tu es là et je t'en remercie du fond du cœur.

      Supprimer
  7. très contente de te revoir par ici
    il faut s'écouter aussi et faire comme on le sent aussi*
    c est très important
    prends ton temps pr bloguer comme tu le sens

    RépondreSupprimer
  8. Han, mais alors tu n’es pas vraiment partie ! Je suis super contente de lire ça :) . Et ton petit mot me touche tellement, je n’étais même pas sûre que tu parlais de moi à la première lecture, je ne sais pas quoi dire tellement ça me fait plaisir. A très vite alors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais parlé d'une pause, pas d'un arrêt définitif, même si je t'avoue que ça m'a titillé pendant un moment;-) Mais heureusement que les copines sont là pour motiver les troupes! Gros bisous <3

      Supprimer
  9. T'as vu ça, maman Délire et Virginie te coucheraient sur la table de la cuisine si je n'étais pas là pour te protéger, pauvre innocente. Bas les pattes bande de vilaines !
    Tu illustres donc le fait qu'il est possible de faire une detox digitale réussie en pleine conscience Bravo à toi ! Bon moi tu sais, que tu publies une ou dix fois par mois je te lirai, où tu iras j'irai. Et merci pour tes gentils mots ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! Heureusement que tu es là! Je confirme le succès de cette détox digitale et je compte bien réitérer l'expérience! Gros bisous ma belle!

      Supprimer
  10. Que ça me fait plaisir de te lire !!
    C'est vrai que c'est prenant et mordant le blogging, même à ma toute petite échelle, je me rends compte à quel point c'est addictif (presque autant que ma boîte d'escargots en chocolat, c'est pour dire)(j'ai dit presque, faut pas déconner).
    Des bécots

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison, bloguer est totalement addictif! Mais ça procure également un grand plaisir (pas facile de trouver son équilibre là dedans!) En tout cas, merci pour tes gentils mots!

      Supprimer
  11. Tu le sais, moi j'adore te lire : tu me fais rire, tes billets me font bien souvent du bien au milieu d'une journée de travail un peu grise.
    Et je suis ravie de voir qu'on va continuer à te voir par ici : ta plume si pétillante m'aurait vraiment trop manqué !
    Quant au concept de slow blogging, c'est ce qui me sauve depuis déjà presque 1 an, donc je ne peux qu'approuver ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci ma Louna! Tes mots me font toujours plaisir et je te retourne le compliment ;-) Mais je te trouve plutôt assidue sur ton blog, un peu comme Franfran, c'est peut-être dû à ta régularité!

      Supprimer
  12. Te relire ici c'est comme réussir à avoir chopé le dernier chocolat de la boîte Leonidas :-D
    Tu vois, moi j'ai été prévenue par les copines, parce que je n'ai pas Insta ni rien, mais j'ai toujours su que tu ne nous planterais pas comme ça! Reviens comme tu veux, comme tu peux, mais reviens: c'est là l'essentiel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour cet adorable message! Venant d'une plume comme la tienne, je suis d'autant plus touchée! Merci infiniment <3

      Supprimer
  13. Un plaisir de te lire ma belle! Et écrire ici doit aussi en être un. Fut un temps je passais moi aussi plus de temps à lire et commenter chez les autres au détriment de mon chez moi et de ma vie aussi.
    Même si j'écris beaucoup - c'est un peu mon ADN tout de même, je ne me mets pas de pression sur les dates de publication ni sur l'heure de mes réponses!!
    Garder du temps pour soi et pour les siens est essentiels. Il y a tellement de choses à vivre au quotidien, ce serait dommage de passer à côté.
    Grosses bises et Keep Cool always!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore toujours tes commentaires, si vrais et si psychologiques! Tu prends toujours du recul sur les choses, tu es la voix de la sagesse. Merci ma Marie!

      Supprimer
  14. Coucou ma belle. Je te souhaite également une excellente année à toi et toute ta petite famille.
    Je suis complètement d'accord avec ce que tu dis. J'ai du mal à tout concilier et si je blogue trop, je culpabilise de ne pas m'occuper de mes enfants. Si je ne lis pas les articles de mes blopines, je culpabilise aussi. Bref, je n'ai toujours pas trouvé mon rythme au bout de 4 ans de blogging. Mais même si je fais des pauses souvent forcées, par manque de temps, j'ai toujours plaisir à réécrire sur mon blog. Gros bisous ma belle .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Lina! Quel plaisir de lire ce commentaire, de lire tous tes commentaires d'ailleurs, car ils sont toujours bienveillants. Je t'embrasse!

      Supprimer
  15. Je suis si contente de te lire! Tu me manquais, heureusement que tu trainais encore un peu sur IG :)
    Je comprends bien tout ce que tu avances, je e ressens régulièrement mais je n'ai pas réussi encore à sortir la tête du blogging suffisamment pour en ressentir les effets positifs. Mais comme toi, la petite Augustine m'a beaucoup touché et fait pleurer... Ca retourne un cerveau tout ça mine de rien... Du coup, j'essaie de profiter plus mais c'est pas encore au top!
    Donc je crois que je vais m'inspirer de toi pour diminuer mon temps de blogging... profiter de la vraie vie... et continuer à vous lire même si j'y prends un peu moins de temps!
    Heureuse de te retrouver par ici :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ton message me fait drôlement plaisir! Tu me diras ce que tu en penses, si tu essaies de te mettre au slow blogging! Hâte d'avoir ton retour d'expérience! Je t'embrasse ma belle!

      Supprimer
  16. Je suis tellement contente de te lire ici <3 Va pour le slow blogging, je le pratique moi aussi en ce moment... J'ai du mal à m'organiser pour, et de toute façon la clef c'est : pas de pression ! :) Au plaisir de te relire vite <3

    RépondreSupprimer
  17. Cette année,je vais ralentir le rythme car j'ai également d'autres projets. Je te souhaite également une très belle année 2019 pour toi et tes proches. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’ai hâte d’en savoir plus sur tes autres projets… Je te remercie pour ton message Émilie, je t’embrasse !

      Supprimer
  18. Je ne sais pas si mon commentaire est passé, du coup j'en relaisse un au cas où pour dire OUIIIII je suis trop contente ! Reviens, à ton rythme, en douceur, en respectant tes priorités, en faisant attention à toi <3 Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ton message, ma poulette. Tu as raison, il faut penser à nous et prendre soin de notre jolie petite personne ! Je te souhaite tellement de bonheur et tout ce que tu mérites pour cette nouvelle année.❤️

      Supprimer
  19. Comme je te comprends ! J'ai moi-même été assez distante ou irrégulière ces derniers temps sur mes blogs préférés et sur les réseaux sociaux car j'avais beaucoup de choses à gérer avec ma nouvelle vie, mais je commence à y voir plus clair et espère m'y remettre. Mais comme toi, j'ai aussi d'autres priorités et je ne veux pas me laisser happer par le blog, ce n'est qu'un loisir parmi d'autres. Du coup je viens lire avec retard tous les articles que tu as publiés depuis la pose de ton dernier stérilet, y a du boulot j'en ai pour la soirée ! Si demain je ne suis pas en forme au boulot, je te préviens, je te mettrai tout sur le dos ;-) Des bisous ma Frau !

    RépondreSupprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !