Libellés

3 ans: la durée de vie d'un blog?

22 avr. 2018





Mes bananes plantin,


Depuis quelques semaines, je m'interroge régulièrement sur mon envie de bloguer qui est moins présente. Cela m'étonne moi-même, car je vous écrivais lors du deuxième anniversaire de mon blog, que je ne  me voyais pas arrêter de bloguer, que j'aimais trop ça etc... Oui, et pourtant, aujourd'hui, je constate que je suis un peu démotivée.
Démotivée par quoi? Par rien, il n'y a aucune raison en particulier: mes statistiques sont tout à fait honorables, elles sont même très encourageantes car je constate qu'on me lit de plus en plus, (je vous avais donné quelques chiffres dans cet article). Les commentaires sont là aussi, permettant de vrais échanges sincères avec de chouettes filles, c'est d'ailleurs ce que j'aime le plus dans le blogging: le fait de parler avec vous, de vous rencontrer parfois.... Les sélections Hello Coton sont certes moins nombreuses, mais elles restent néanmoins régulières et ce réseau social reste une source très importante de vues pour moi, voire la deuxième plus importante. Je suis donc toujours très reconnaissante envers la team HC qui m'a vraiment permis de me constituer un lectorat sur la durée.

D'ailleurs, en parlant de reconnaissance, je ne vais pas me plaindre non plus: trois de mes articles ont déjà été repris par le Huffington Post,  et la Team HC m'avait fait l'honneur de me mettre dans les talents à suivre il y a quelques semaines, ce qui m'avait énormément touchée. Mon blog n'a rien d'un "gros blog", mais il m'a apporté une reconnaissance toute relative pour moi et beaucoup de plaisir également.

L'inspiration? Elle est toujours présente aussi. J'ai encore une bonne dizaine d'articles d'avance dans mes brouillons, et donc, aucune pression à ce niveau là.
Non, franchement, il n'y a aucune raison qui explique tangiblement ce petit coup de mou bloguesque. En fait, je devrais plutôt dire qu'il n'y a aucun problème de reconnaissance qui pourrait affecter mon envie de bloguer. Les raisons sont ailleurs.


Les copines


En discutant avec quelques unes des blogueuses dont je suis proche, j'ai appris que certaines d'entres elles envisageaient de peut-être d'arrêter de bloguer. Au début, cela m'a affectée. Je leur ai demandé de réfléchir, de bien peser le pour et le contre, de ne pas me laisser seule! Il s'agit de blogueuses qui ont commencé à bloguer à peu près à la même période que moi: il y a plus de 2 ans donc. Elles disent être quelque peu lassées par la blogosphère. Si au départ, j'ai pensé "Quel dommage, j'espère qu'elles vont continuer tout de même! En tout cas, ça ne risque pas de m'arriver!",  je me suis rendu compte peu après, que moi aussi je commençais à ressentir des signes de lassitude. Est-ce l'effet domino? Est-ce un reflex pavlovien? Ont-elle déclenché en moi quelque chose qui sommeillait et / ou que je refusais d'admettre? Est-ce le chiffre magique des 3 ans, qui, comme dans un couple, est un moment critique et charnière?  Franchement, je ne sais pas, mais toujours est-il que je commence à ressentir la même chose qu'elles. 


Une année difficile


2018 n'a pas commencé très bien pour moi. J'espérais pourtant beaucoup de cette nouvelle année, étant donné les galères que nous avait fait vivre 2017. Pourtant, des problèmes personnels ont fait irruption dans ma vie et ont peut-être altéré mon envie de bloguer. Il y a cette histoire de mutation également... Je ne sais pas si ça va marcher, mais j'espère tellement que je me sens déjà "partie", "ailleurs". Je n'ose pas écrire sur ce sujet, de peur que ça me porte malheur. Je ne veux pas non plus ébruiter nos projets dans mon entourage professionnel. Toujours est-il que je suis vraiment dans l'expectative. Je ne me sens plus à ma place dans cette région et le fait de savoir la mutation si proche et si accessible me rend encore plus impatiente. Je redoute tellement un éventuel échec... Bref, tout cela est difficile à gérer et à rendre compatible avec le blog.


De nouvelles occupations


Il est vrai qu'avec Vinted, j'ai trouvé une occupation au moins aussi prenante que le blog! Je prends un grand plaisir à faire du tri dans mon dressing, et comme cela faisant 10 ans que mes habits s'entassaient dans mes placards, autant vous dire qu'il y a du travail! A ce jour, j'ai déjà vendu une cinquantaine d'articles, et pourtant, je ne pense avoir écoulé que 10% de ma garde-robe! C'est fou. Du coup, j'ai un peu l'esprit ailleurs, bloguer me paraît moins attrayant.


Moins de temps donc, et de motivation


Ces nouvelles occupations sont très chronophages, aussi bien physiquement que psychologiquement. Si je trouve toujours une heure pour écrire un article, j'ai plus de mal à trouver du temps pour lire les autres blogueuses. Vous savez qu'il est aussi important pour moi de lire que d'être lue. C'est pour moi une condition indispensable à l'acte de bloguer. Je sais que certaines blogueuses rédigent des articles comme un journal intime, sans jamais aller commenter ailleurs. Pour moi, c'est un contresens même à l'idée de bloguer. Chacun fait comme il veut, mais ça n'est définitivement pas ma conception du blogging. Pourtant, j'éprouve une certaine lassitude à jouer le jeu de la commentatrice. Bien sûr, il y a mes blogs chouchous, ceux que je lis en entrant directement l'adresse dans mon navigateur car ils y sont déjà enregistrés. Ceux que je lirai encore après, quand j'aurai arrêté de bloguer. Mais voilà. L'envie de lire tous les autres est moins présente et je ressens toujours une certaine culpabilité lorsque je publie un article après une longue semaine, sans avoir rendu une visite de courtoisie à mes autres copines blogueuses. Je me dis: tu fais du blogging unilatéral là, c'est égoïste! Va d'abord lire les autres avant de publier toi-même.
Bon, je vous rassure, c'est pas parce que je pense comme ça, que je détiens la vérité, loin de là. Ne vous vexez pas si vous ne procédez pas comme moi. Chacun fait comme il le sent.


Et maintenant?


Je ne suis pas en train de vous dire que j'arrête le blog, nein, pas du tout. Je suis simplement en train de vivre ma première remise en question. Cela va bientôt faire trois ans que je blogue et j'espère ne pas être arrivée au bout d'un cycle.  Jusqu'à présent, il n'y en avait  jamais eue. Je n'ai éprouvé que de l'envie, de l'énergie et de l'enthousiasme. Ils sont moins présents en ce moment, c'est tout. J'ai peur que cet état d'esprit perdure, et en même temps, je me dis que si notre projet de mutation échoue, j'aurais de quoi raconter sur le blog, de quoi m'épancher surtout! Je vais avoir besoin de soutien, de support... Si au contraire, nous arrivons à regagner le sud et à déménager, j'aurais également du grain à moudre et une nouvelle énergie sans doute, même si l'été promet d'être sportif! 
Je sais que certaines font des pauses, pour mieux repartir. Moi, j'ai peur de ne pas trouver l'élan nécessaire pour repartir, si je fais une telle pause.
En tout cas, comme je vous le disais, j'ai une bonne dizaine d'articles sous le coude que je vais publier. Donc, je suis là au moins jusqu'à cet été! En attendant, j'espère que la motivation pointera le bout de son nez!

Et vous, quel est votre avis sur le sujet? Avez-vous déjà ressenti une lassitude vis à vis de votre blog?

Des bécots mes loutres,

Frau PrunO.





58 commentaires :

  1. A mon avis, si tu déménages comme tu le souhaites si ardemment, cela va te donner des ailes et je suis convaincue que l'envie de partager avec tes lecteurs les détails (croustillants) de ta nouvelle vie sera très forte.
    Autant te dire que j'espère que tu l'auras, ta mutation ! ;-)
    Des bises,
    Cécilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cécilia! Je pense aussi qu'une mutation donnerait de l'élan à mon blog et à ma vie tout court! Mais je dois me préparer aussi à un échec malheureusement. Je t'embrasse et merci pour ton soutien!

      Supprimer
  2. Coucou ! C'est marrant, parce que ça fait quelques mois que je pense à la même chose. Enfin, pas tout à fait pour les mêmes raisons que toi, mais je me demande souvent ce que serait ma vie sans le blog. Qu'est-ce que je ferai de plus, de moins, de différent.. et je sais que si j'arrêtais, certes j'aurai plus de temps pour me consacrer à autre chose, mais finalement, ce que j'adore avec le blog, c'est le partage. Les bons plans, mes produits chouchou, ou ceux que j'ai moins aimé, mais aussi des articles plus humeur où je livre mes pensées. Puis bloguer m'a permis de rencontrer tellement de belles personnes ! En tous cas j'y pense des fois, mais j'aime encore tellement bloguer, que je n'arrête pas. Si vraiment, je ralentis un peu le rythme et après c'est reparti ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me rassure de savoir que toi aussi tu ressens ça parfois! Pas facile de s'y retrouver! J'adore ton blog, et ce que j'apprécie beaucoup chez toi, c'est que tu sais te diversifier justement, et tu es toujours honnête avec ton lectorat!

      Supprimer
  3. Félicitations pr ces articles repris par HC et Huffington post
    moi j ai commencé à bloguer un peu après toi depuis février 2016, 2 ans déjà
    la motivation est tjrs là
    la blogosphère ne me lasse pas
    mais j ai un gros pb de temps
    c est d autant plus visible ces derniers temps je subis de plein fouet la grève sncf
    ts les jrs lever à 5h15 du mat pr trouver un train
    parfois debout pdt 45 min
    j ai + 20 ans moi
    le stress d être là à temps pr choper le bon train bref cette grève m épuise
    je prie pr qu elle s arrête bien fin juin et qu elle ne déborde pas sur l été
    j avoue qu après trouver l énergie pr trier mes photos j ai du mal
    je suis frustrée car je n arrive pas à avancer sur les articles de récits
    je suis à la bourre puissance 100 0000
    tjrs pas fini de raconter Brésil 2015, mes voyages de 2016 ni 2017
    et puis ai un projet qui me prend plus de temps que prévu
    malheureusement les journées ne font que 24h dc... moins d articles sur le blog même si l envie est là
    je suis tellement fatiguée que franchement ça serait pas correct d écrire juste pr écrire
    depuis peu je partage mes lectures sur le blog
    c est la seule chose que j arrive à maintenir
    l envie est tjrs là mais le temps n est plus
    j essaie au max d aller lire et commenter les copines mais j e n arrive pas tjrs
    dsl pr le pavé
    j espère que ta motivation reviendra car ça me fait plaisir de te lire dit la fille égoïste mais les choses évoluent alors ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, j'aime bien tes pavés, alors continue! Le temps est en un gros problème, tu as raison. Pour moi aussi d'ailleurs. J'ai le temps pour écrire, mais moins de temps pour lire et commenter. Ou du moins, j'ai moins envie de le trouver, ce temps.... J'espère que tu trouveras un équilibre. Si la passion est toujours là, tu vas trouver une solution, c'est sûr!

      Supprimer
  4. Ma Frau, tu es un pilier de la blogosphère. Tu es dans l'expectative, et tu as fais rentrer vinted dans ta vie, forcément tu as restreint un peu tes autres activités. Mais je suis sure que si tu obtiens ce que tu veux, tu vas vouloir partager plein de choses ! ah j'ai presque autant que toi hâte que vous soyez mutés, pour vous suivre dans de nouvelles aventures. C'est vrai que cela prend du temps tout ça et parfois moi aussi je me pose des questions (on s'en pose toutes), l'essentiel est que tu y prennes toujours du plaisir, je l'espère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce gentil message! Oui, je prends toujours beaucoup de plaisir à bloguer, et à vous lire aussi :-) Tes mots me touchent beaucoup, ça me fait du bien d'avoir du soutien, alors merci encore <3

      Supprimer
  5. inutile de te dire que si tu arrêtes, je me petit-suicide. Et ça sera sanglant, crois moi. bon. ceci mis a part, je peux te comprendre. moi aussi j'ai parfois des doutes, surtout que cette activité est très chronophage. j'ai dû mal a trouver du temps, et quand je le prends, je me dis que je ferais mieux d'investir ce temps dans mon activité professionnelle... bref. 3 ans, c'est peut être que la routine s'est installée ? Il faut un peu de renouveau pour ranimer la flamme ? toujours est il qu'il faut que tu y trouves du plaisir, sinon c'est clair que tu en auras marre. si tu prends toujours plaisir a écrire tes billets, ça ira. sinon... Et puis après tout tu peux aussi la jouer plus "flex" comme tu dis souvent. ne pas t'imposer un article par semaine, le dimanche soir, même si je sais que c'est devenu un rendez vous pour beaucoup d'entre nous. tu peux espacer un peu. de même, commenter partout, ça prend beaucoup de temps, moi même je ne commente pas le dixieme du quart que j'aimerais..et puis au final, si tu arrêtes... j'aurais toujours des contacts avec toi.. hein ?? bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, toi alors <3 Je savais que tu me comprendrais! Non, ne t'inquiète pas, je ne songe pas à arrêter sérieusement. J'ai simplement une petite crise de motivation, mais je me laisse du temps! En fait, ça ira mieux quand je serai fixée sur notre sort et que je pourrai aller de l'avant. Merci mille fois ma belle!

      Supprimer
  6. J'ai des périodes de lassitude dans la vie... et ça se répercute sur mes blogs ! Comme tu dis, tu as l'esprit occupé par d'autres choses, et le temps de cerveau disponible n'étant pas infini ça me paraît logique de délaisser momentanément certaines choses. Et quand on a un hobby comme un blog, c'est "facile" de délaisser ça en premier. Je dirais que si tu as toujours de l'inspiration pour des billets, c'est bon signe sur ton envie de bloguer ! Bon, moi tu le sais, j'adore te lire... Même si souvent je blogue "à l'unilatéral" comme tu dis (non mais ce concept ! ^^), passer ici c'est mon plaisir ! D'une manière générale, pour bloguer, lire des blogs, il faut garder ça : le plaisir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne trouve pas que tu blogues à l'unilatérale, pas du tout même! tu es quelqu'un qui échange et partage beaucoup sur la blogosphère. Tu es une maman très occupée avec trois enfants en bas-âge, et c'est normal de ne pas avoir le temps de tout commenter. Je sais que tu es là, et pour moi, tu fais partie des piliers de la blogosphère. Je t'embrasse ma Charlotte!

      Supprimer
  7. Comme dans tout projet il y a des hauts et des bas. Et en plus de Vinted, il y a enfin une super météo qui fait qu’on n’a pas forcément envie d’etre derrière l’ordi. Mais j’espere que tu trouveras l’energie en toi pour continuer !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Ton message me fait très plaisir!

      Supprimer
  8. Il me semblait aussi que dernièrement tu avais plus envie de légéreté, d'articles plus "passe partout". Est ce lié aussi à cette crise que tes élèves avaient provoqué? Je ne sais pas, mais je crois que dans tous les cas, le propre d'un blog est de correspondre aux envies de son auteur, donc je crois qu'il faut que tu saches t'écouter. Envie ou non, suis ton propre rythme, je pense que tu as une communauté très active et fidèle qui saura te suivre quoi qu'il en soit. Et ne te culpabilise pas de ne pouvoir commenter partout - c'est tellement chronophage! J'ai moi même plutôt mis le hola car ça me prenait un temps fou...On ne peut pas être partout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, il faut que j'arrête de culpabiliser et que je continue de me faire plaisir! J'aime les articles plus légers, mais j'ai aussi envie de traiter des sujets plus intimes. Bref, ça me fait du bien de parler de ça avec vous! Je t'embrasse mon Picou!

      Supprimer
  9. Je pense que ce que tu ressens et tout naturel. On a toutes régulièrement des périodes de creux et je me pose régulièrement la question moi aussi de rester ou non alors que ça va faire seulement 1 an que je suis là ;)
    Ta tête est un peu ailleurs, tu te découvres d'autres loisirs, ça se comprend! C'est aussi ça la vie.
    Et comme toi, j'ai du mal avec le "blogging unilatéral" et pourtant, c'est bien la lecture et les commentaires des autres blogs qui me prennent beaucoup trop de temps sur mes autres activités...
    J'espère que tu trouveras un bon équilibre pour rester encore longtemps parmi nous car c'est vraiment un plaisir à chaque fois de lire tes articles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma belle! Je suis rassurée de lire tes mots. Effectivement, la partie verso du blogging (les commentaires) prend tout autant de temps que la partie écriture. Mais en vous lisant toutes, je reprends progressivement du poil de la bête! Merci <3

      Supprimer
  10. C'est une bonne question que tu poses. C'est vrai qu'on observe un "cycle de vie" des blogs sur la blogosphère. Et c'est vrai aussi, qu'il semble avoir une durée d'environ trois ans. Ce que je trouve de mon côté difficile à gérer, c'est tout simplement la stagnation. Nous avons été sélectionnées par HC, par le Huffington Post, nous avons de super lectrices fidèles... Et après ? Et puis je ne manque pas d'inspiration non plus pour le moment mais parfois je m'interroge : est-ce qu'un jour je ne vous aurais pas tout dit de moi ? Est-ce que parfois je n'en viens pas à être impudique pour encore trouver des sujets à aborder ? Enfin je pratique de plus en plus le blogging unilatéral comme tu dis. Les anciennes sont parties, j'ai du mal à m'attacher aux nouvelles, à tout recommencer avec elles. Pourtant, pour le moment, je garde l'envie. Mais je sais qu'elle est fragile. Et finalement comme en amour on ne sait jamais quand ni pourquoi elle va disparaitre, peut-être bientôt, peut-être jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment intéressant ce que tu dis. Pour moi, ce n'est pas vraiment la stagnation qui me pose problème, mais comme toi, je m'interroge aussi sur ce que j'ai le droit de dire ou pas. Comment savoir quand on dépasse les limites, ou ses limites? Pas facile... J'espère que tu resteras parmi nous encore longtemps.

      Supprimer
  11. Tu peux peut-être juste prendre un peu de distance, poster uniquement quand tu en as le temps sans obligatoire de date ou de nombre d'articles postés par semaine.

    Tu as raison, pour moi aussi le blogging ce doit aller adns les deux sens : poster des articles oui, mais aussi poster des commentaires, lire les autres, les soutenir, échanger. Et je pense que cette 2ème partie prend bien plus de temps qu'on ne pense en se lassant dans l'aventure.

    C'est un instant de doute et de questionnement, mais toutes les blogueuse en ont ;) ca reviendra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, toutes les blogueuses en ont, tu as raison! Ca ne m'était encore jamais arrivé, moi qui suis tout le temps à fond, alors ça me fait un peu bizarre ;-) Mais tu as raison, il faut savoir prendre de la distance pour mieux revenir! Merci pour ton message!

      Supprimer
  12. Bon ma frau, l’heure est grave. La démotivation nous attaque plus vite qu’une bière sans alcool (mais la fête est plus folle). Je te donne mes trucs pour ne pas tout fermer sur un coup de tête :
    - ne pas tout fermer sur un coup de tete. C’est sur qu’on le regrettera très vite
    - faire des pauses pendant les vacances scolaires et les we de pont. Il y a généralement moins de lecteurs en période creuse
    - commenter les articles des copines via Instagram, c’est plus rapide
    - ne pas se forcer. Quite a ne pas publier un article qu’on avait en brouillon qu’on trouve un peu naze avec le recul. Publier moins, pour bloguer plus, et uniquement des articles qui me tiennent à cœur, ça m’aide à retrouver l’envie (d’avoir envie qu’on rallume ma vie)
    -arrêter la bière sans alcool, évidemment.

    Allez, on se met au défi de fêter nos 3 ans bloguesques pleines d’enthousiasme et de saucisses cocktail, et on fera une grande fête à Montpellier pour fêter ça, et ta crémaillère !!!
    Bisous ma frau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment te dire? Je suis absolument d'accord avec TOUS les points que tu cites. Et la conclusion m'apparaît comme être l'oeuvre d'un grand génie. Je déclare la neuvième saison des Efluents ouverte: à Monpellier, chez Frau Prupru (je rigole qu'à moitié, je suis en train de fomenter des plans diaboliques dans mon esprit malade).

      Supprimer
  13. C'est normal de passer par des phases comme ça, surtout au printemps. Si tu n'as pas d'hébergements ou de nom de domaine à payer, ça te met moins la pression.
    Le nombre de blogueuses qui disparaissent est élevé. Tenir sur la durée n'est pas toujours simple.
    Comme toi, en ce moment je perds pas mal de temps sur Vinted ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, toi aussi? Ma parole, Vinted aura notre peau à toutes! Vinted= l'ennemi des blogueuses. Il faut agir et vite!

      Supprimer
  14. C'est dingue, je me reconnais exactement dans ce que tu décris... Une euphorie de dingue la première année, puis les premières déconvenues liées à mon envie de préserver une certaine intimité... Et puis d'autres projets, pro, persos, un besoin de gagner ma vie différemment... Et comme tu le soulignes, ce temps que je trouve essentiel à lire les autres blogs, à les commenter. Ce temps je l'ai moins, ou alors je le prends moins, du coup je n'ose plus publier car je me dis comme toi que c'est trop unilatéral.
    Bon, en plus je me reconvertis dans la rédaction web pro, et je me rends compte qu'écrire gratuitement me questionne de plus en plus. Soit les sujets sont journalistiques, et je trouve que leur place n'est pas sur mon pauvre petit blog perso, soit ils sont trop intimes et je regrette un peu de ne pas avoir choisi l'anonymat.
    Bref, pas simple ! Haha enfin ça ne reste "que" du blogging... Mais je suis quelque part soulagée de te lire, cela me conforte dans mes questionnements.
    Alors laissons le temps au temps, et peut-être qu'une fois tes échéances passées, tu retrouveras cette envie dévorante de bloguer. Bises, et courage pour cette dernière ligne droite avant les résultats tant attendus !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'avais remarqué que tu étais moins présente ces derniers temps, et maintenant, je comprends pleinement pourquoi! En fait, on vit un peu les mêmes choses, sauf que j'ai moins de projets pro que toi. Je regrette, comme toi, de ne pas être totalement anonyme ici... En même temps, avec IG, pas facile de ne pas se dévoiler.... On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, tout ça est très difficile ) gérer! Merci pour ton soutien en tout cas!

      Supprimer
  15. Ben oui, que deviendrions-nous toutes sans toi, orphelines de Frau Pruno ?
    allez, avoue que t'as envie d’aller te faire bronzer en bikini au milieu des vaches lozéroises, plutôt que de dépérir devant ton Mac. On peut t'absoudre d'un tel désir, petite coquine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, jeune guerrière du périnée! Mais sache que je n'ai pas de Mac. Je crois que tu as trop idéalisé la blogueuse que je suis (en Lozère, les macs se limitent à rassembler les prostituées, ils n'existent pas dans les bureaux ;-) haha! Pardon. Merci.

      Supprimer
  16. Alors. Je commence par ce qui est évident : pitié ne t'arrête pas. Il n'y a que trop peu de blogueuses qui écrivent aussi bien que toi et avec toujours la bonne tournure pour rendre n'importe quel texte agréable à lire ! Tu fais partie des blogueuses qui m'ont donné envie et m'inspirent; ne me quitteuh pas, ne me quitteuh pas, ne me quitteuh pas. (voilà pour l'instant brosse à reluire :-p).
    Ensuite, j'ai le sentiment en te lisant que la lassitude peut aussi venir des contraintes que le "blogging" engendre : commenter les autres blogs, clairement je suis sur la même longueur d'onde que toi; je trouve ça normal et sympa; maintenant il ne faut pas se le cacher; cela reste une contrainte - ne serait-ce qu'au niveau du temps que cela nécessite - !
    Ensuite, les stats. Je suis la première à m'être prise au jeu, et même si le plaisir d'écrire ne se mesure pas au stats générées, il est évident que si mon trafic diminuait drastiquement ma motivation suivrait ! Donc il y a aussi ce "jeu" des RS, des publications etc. qui sont autant de sources de trafic. Là encore, c'est du temps (beaucoup) (trop).
    Si on met ne serait-ce que la présence réseau, le suivi des stats, les commentaires chez les copines bout à bout; on arrive déjà à un volume de temps conséquent ! Oh et puis, il faut bien qu'il en reste un peu pour la rédaction des articles hein :-p
    Bref. Moi aussi j'ai des phases de baisse de motivation, principalement liées au temps que je passe sur tout ça. Dernièrement j'ai été vraiment à fond sur le blog et ça m'a un peu épuisé. J'ai fini par me dire "à quoi bon?" (ah oui parce que si on me payait pour ça par contre clairement les choses seraient différentes :-p). Du coup pendant les vacances j'ai fait un break (un peu forcé, avouons-le)(et en restant active sur les RS, on ne se refait pas :-p) mais ça m'a fait du bien. Je réalise que je me contraignais moi-même alors que personne n'attendait quoique ce soit de moi sur ce plan là.
    Je n'ai pas d'article prévu -pourtant ce ne sont pas les idées qui manquent- mais je n'ai pas envie de me coller une pression de "planning éditorial" parce que je crois finalement qu'à part moi, tout le monde se fout de savoir qu'il n'y aura pas de nouvel article pendant 15 jours ou 3 semaines. J'ai déjà traversée ce genre de phase pendant ma "longue" vie de presque 2 ans de blogging :-p et je pense que ça reviendra. En ce moment j'ai moins envie, alors je fais moins et voilà ! Pour autant je ne vais pas décréter qu'il faut tout arrêter (je me connais, je le regretterai aussitôt); je verrais bien de quoi demain sera fait et peut être que je m'y remettrai d'un coup ... ou pas (il faut que je me mette à Vinted aussi d'ailleurs ... ;-))
    Bref tout ça pour dire qu'à mon humble avis, se forcer c'est mourir un petit peu; alors si l'envie est moins là autant s'écouter et laisser le temps faire son oeuvre, sans trop se prendre la tête sur les éventuelles (non) conséquences de ce ralentissement ! Sauf si tu fais une pause de 10 ans, je suis à peu près certaine que même si tu coupais 1 ou 2 mois on serait toujours aussi nombreux à te lire à ton retour! Et imagine un peu l'effet come back ... ;-)
    Voilà voilà, tu vois rien qu'avec la lecture de ce commentaire je viens de te pomper 2h de ton temps - toutes mes confuses :-)
    Bisous et haut les coeurs ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Virginie, tu es au top, as usual (j'ai pensé qu'il était temps d'utiliser un peu d'anglais entre nous). Je réfléchis à faire une pause cet été, histoire de voir comment on se sent quand on coupe tout (je parle du blog, évidemmengue). Je vais bientôt rejoindre la sphère très privée des slow-blogueuses. J'en transpire déjà de la moustache <3 Des bisous ma loutre.

      Supprimer
  17. Je trouve que tu as tenu un sacré rythme de publication depuis 3 ans (pour notre plus grand plaisir). Moi, en reprenant le travail, je n'ai pas pu continuer cet investissement chronophage que demande le blogging et que tu décris si bien. Du coup, je ne suis restée fidèle qu'à une poignée de blogueuses et je suis devenue adepte du slow blogging 😉 Je te souhaite que vos projets de mutation aboutissent. Quand vous serez fixés sur l'avenir (et que tu auras vidé ton dressing sur Vinted 😉), Tu nous reviendras encore plus motivée j'en suis sûre. Gros bisous ma belle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Lise! Je suis flattée d'appartenir à cette poignée de blogueuses dont tu parles (merde, c'était pas moi?!) Tu fais du slow blogging, sache que c'est hyper hype comme tendance! Tu ne sais peut-être pas te servir de ton smartphone, mais tu es définitivement une influenceuse <3

      Supprimer
  18. Je comprends complètement ton ressenti. J'ai commencé à Bloguer il y a 4 ans je crois et j'ai fait une pause récemment. Je suis revenue mais l'envie n'est plus la même. De mon côté c'est plus que l'anonymat se craquèle et que l'on me propose bcp de projets qui m'imposeraient d'en sortir et je n'ai pas envie de franchir ce pas... Ce n'est pas évident. Il faut savoir s'écouter et ne pas trop faire attention aux autres. Ceux qui veulent arrêter, ceux qui en ont assez. Juste toi et ton blog. A bientôt, j'espère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, à bientôt sûrement! Je ne suis pas sur le point d'arrêter! Tu attises ma curiosité avec ces projets qu'on te propose, coquine! L'anonymat reste une problématique importante pour moi aussi, j'espère repartir à zéro si jamais on mute ;-)

      Supprimer
  19. Pour ma part tu le sais déjà.. J'avais même quitté instagram.. Je ne pensais vriament pas que cela t'arriverai ma chatoune! Tu es tellement prodigieuse, toujours des sujets hypra intéressant dont je ne me lasse pas de lire.. Bon moi aussi j'ai du mal pour le moment à aller lire les blogs de mes chouchouttes mais je me soigne lol. Courage ma Frauleine, tu es une bombe bloguesque (j'adore dire ça ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, j'adore quand tu me parles comme ça, tigresse <3 Merci du fond du coeur pour tes encouragement, je t'embrasse fort!

      Supprimer
  20. Ça fait 3 ans que j'écris pas, ou genre 2/3 articles, je blogue depuis 2012, et j'ai commencé à moins écrire en 2015, puis à perdre l'intérêt (bon en même temps l'autre qui m'a piqué mon nom de blog a deboulé en 2015, ça m'a encore plus achevée). Plus d'idée, moins de temps, le tout mixé ça donne... bah rien lol, je suis là sans être là quoi ^^
    Mais je suis toujours certains blogs, dont le tien :) (quel honneur! Mdr)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, c'est un honneur, Madame! Tu sais à quel point de te kifouille (du verbe kifouiller). Pas facile de garder le cap! Toi, tu es plutôt sur Facebook (et ta page est bien mieux que l'autre fake), moi, j'avoue ne plus utiliser Fbk que comme relais pour mes articles. Pas facile d'être partout. Je t'embrasse!

      Supprimer
  21. Je vis un peu la même chose depuis quelques semaines.
    Instagram m'a soulée, la blogosphère m'a un peu barbée. HC a délaissé mon blog alors qu'il le mettait en lumière tous les mois.
    Je me suis posée pas mal de questions. Auxquelles je n'ai pas les réponses pour l'instant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui? Je suis navrée d'apprendre ça :( Pour HC, je te dirais de ne pas te décourager. Les sélections, ça va, ça vient et si tu es active sur la plateforme, les choses devraient changer! Tiens-moi au courant des évolutions!

      Supprimer
  22. Bon... Comme d'hab' j'arrive après la bataille... Le manque de temps (toi même tu sais!) mais j'ai eu la même réflexion que toi pour les autres : "quel dommage!"... Allez... Continue! Ne me laisse pas seule!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne te laisserai pas seule! Je suis toujours là pour l'instant ;-)

      Supprimer
  23. Arghhh ! Mon coeur est partagé : que deviendrais-je sans toi ? Egoïstement et pour la blogosphère, c'est sûr, ce serait une grande perte que notre Frau préférée se taise. Mais en même temps, comme je te comprends ! De mon côté aussi, j'ai une petite baisse de régime : je n'arrive plus à trouver le temps de bloguer en plus de préparer de grands changements dans ma vie. Et puis j'ai envie de faire aussi d'autres choses de mon temps libre que bloguer. Alors je crois que je vais aussi ralentir le rythme pour pouvoir tout faire. Si tu obtiens ta mutation, ce que je te souhaite de tout coeur, tu auras aussi sans doute plein de projets et de préoccupations autres qui à la fois pourraient t'éloigner de ton blog, pour y revenir ensuite avec des millions de choses à nous raconter. Je suis d'ailleurs très impatiente de voir ton futur nouveau dressing et ta future-déco-de-ton-nouveau-chez-toi car tu le sais, je suis vraiment une de tes grandes fans ;) Des bisous ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, j'espère que tu nous en diras plus, concernant ces grands changements! Tu vas quitter Tokyo? Merci pour tous tes messages si encourageants. Tu fais partie des blogueuses qui me donnent envie de rester <3

      Supprimer
    2. Oui, oui, j'en parlerai sur le blog. Nous quitterons Tokyo dans l'été pour une nouvelle expatriation. Donc déménagement, emménagement et la vie continuera autrement ! Bisous !

      Supprimer
  24. Je comprends tout à fait ton coup de mou, et suis même admirative qu'il n'arrive qu'au bout de 3 longues années!
    Le mien est survenu juste avant le tsunami de la fermeture forcée, je me souviens d'ailleurs qu'Agnès m'avait dit qu'elle se disait environ tous les 3 mois que cette histoire de blog était ridicule. Finalement, mon propre coup de blues n'était pas là pour rien et toutes les questions que je me suis posées à l'époque m'ont permis de redéfinir mes envies pour mon nouveau blog.
    Ces remises en questions sont normales et nécessaires, pour redessiner tes priorités, tes envies, pour que ton plaisir et du coup le nôtre restent intacts. Te lire est une légèreté du quotidien, tu fais partie de celles que je ne me force ni à lire, ni à commenter.
    Continue à ton rythme, oublie HC, reconnecte-toi avec ce qui t'a pousssée initialement à tenter l'aventure! Des bécots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire me va droit au coeur, je suis extrêmement touchée, d'autant plus que je suis une grande admiratrice de ton style et de ta plume! Ce que tu dis me rassure beaucoup tu sais!

      Supprimer
  25. En 10 ans de blogging (sur des blogs différents) j'en ai eu des remises en question. Je dirais que c'est presque normal et essentiel.Ca permet de se positionner et de voir où on souhaite aller. Parfois une pause est nécessaire mais pas trop longue je pense. Juste pour se souvenir du pourquoi du comment!! Et prendre une décision qui nous convient.
    Te lire est un régal ma belle même si je suis moins présente depuis quelques semaines.
    Plein de bises (et bon retour de vacances!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, Marie! Ce que tu dis me rassure beaucoup! Surtout que tu es une référence en matière de blogging :) Tu as raison, peut-être qu'une petite pause s'impose!

      Supprimer
  26. Tu restes là !!!! Ca me manquerait tellement de ne plus te lire. Continue steuplé steuplé ❤️

    RépondreSupprimer
  27. Coucou ! Cela fait deux ans que je blogue assidûment, et j'ai très peur de rencontrer cette lassitude dont tu parles. Mais j'imagine que c'est juste une évolution qui suit notre état d'esprit :) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que c'est juste une évolution en effet! Mais peut-être vas-tu échapper à cette remise en question! En tout cas, ravie de faire ta connaissance!

      Supprimer
  28. Ce découragement je l'ai souvent ressenti, même si je continue à avoir l'envie de montrer ce que j'aime et ce que je crée, mais entre la famille, le travail et le reste, le temps manque cruellement ! J'espère que tu continueras à bloguer de temps en temps car j'aime beaucoup te lire et la blogosphère ne serait pas la même sans toi ! ♥
    Christine

    RépondreSupprimer
  29. Oh dis donc, moi je croise fort fort fort les doigts et tout le reste pour le déménagement <3
    Des bisous

    RépondreSupprimer
  30. Coucou ma belle. Déjà, ce serait vraiment dommage que tu arrêtes vu le talent que tu as. Et de façon très égoïste, tu me manquerais beaucoup trop.
    Pour ton manque de motivation passager, je pense que c'est tout à fait normal. Si tu as besoin de faire une pause en publiant moins souvent, fais le. Et tu reviendras plus motivée. Par contre, ne fais pas une pause en t'arrêtant complètement, car en effet je pense que la reprise sera trop difficile.
    Mon blog va sur ses 4 ans et j'ai très souvent eu des manques de motivation. Ils sont souvent liés aux statistiques du blog d'ailleurs. C'est pour ça que je ne les regarde presque plus. Lorsque je suis démotivée, je ne me force pas à bloguer. Je fais autre chose... Je lis, je tricote (non je ne suis pas une mamie). Et après l'envie revient très vite. Bon courage ma belle. Ça va passer ce petit état mélancolique. Gros bisous

    RépondreSupprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !