Libellés

Ma vie de maman *TAG*

15 oct. 2017





Mes tulipes ovipares,

Je pense qu'à moins de vivre dans un monastère boudhiste au fin fond du Tibet, vous avez certainement dû voir circuler ce TAG dans la blogosphère ces derniers temps.
Voui, moi aussi je l'ai vu circuler, sans vraiment comprendre de quoi il s'agissait: en effet, normalement, dans un TAG, (comme son nom l'indique)  on est taguée et on tague d'autres personnes.  Ca permet aux lectrices de connaître d'autres blogs, ça permet aussi de remercier ou d'inviter les copines, bref, c'est tout à fait sympathique.

Voilà à peu près  comment fonctionne le biniou. Sauf que pour ce TAG là, apparemment, les règles diffèrent quelque peu. Personne n'invite personne. Répond aux questions qui veut. En gros, on attrape le TAG au vol, comme on choperait le 06 d'un mec en boîte, sans y avoir été conviée auparavant.  En d'autres termes, c'est un gros bordel.


Heureusement, il reste quelques blogocopines qui ont décidé de rendre au TAG ses lettres de noblesse et qui  s'en sont approprié les règles en nominant et en invitant d'autres blogueuses dans leur article. C'est ce qu'a fait ma douce Tamia par exemple. Une vraie rebelle. Elle m'a invitée à répondre à ce TAG, ce que je fais avec plaisir! (Quand les choses sont faites dans les règles de l'art, je dis bingo).

1-Présentes toi en quelques mots, combien as-tu d’enfants ? Quels sont leurs prénoms ? Quel âge ont-ils ?


Je suis une "jeune" mère de deux enfants (deux et cinq ans), exilée en Lozère. Non, je ne peux pas vous indiquer où se trouve ce département sur une carte. L'endroit doit rester confidentiel. Avant d'y vivre, j'ai habité 8 ans à Paris.


2-Avant de connaître officiellement le sexe de ton enfant, le connaissais-tu déjà au plus profond de toi ?


Absolument pas. Et je serais absolument incapable de vous dire s'il pleuvra à Saint-Eugénie-les-Vieux demain. C'est fou, non? 

Bouh, qu'elle est vilaine.




J'ai toujours voulu avoir une fille. J'ai grandi dans une famille de filles et j'entretiens d'excellentes relations avec ma mère, ma sœur et ma gynéco. C'est donc tout à fait naturellement que j'ai eu envie de reproduire le schéma en engendrant à mon tour une future adepte des Reines du Shopping.

Problème: on m'annonce, lors de ma première grossesse, que je vais avoir un petit garçon. Je ne vais pas vous mentir, j'ai été un poil déçue. Mais je m'en suis bien vite remise et j'ai aimé de suite ce bébé, alors même qu'il n'avait que quelques semaines dans mon ventre.  

Deuxième grossesse: les choses se corsent. Je sais que nous n'aurons certainement pas de troisième enfant. Nous n'en avons pas les moyens financiers. Mais je sais aussi que si j'ai un deuxième garçon, j'aurai forcément envie de tenter le diable en envisageant une troisième grossesse, pour exaucer mon rêve, ce qui est très dangereux, on le sait.

J'espère donc de tout mon cœur avoir une petite fille. En même temps, j'essaie de me résonner, en gardant les pieds sur terre. Dans la famille de Pinces d'Or, on ne fait que des garçons. Ses parents ont eu 5 enfants dont quatre garçons en premier. Tous les petits enfants sont des garçons. Ce bébé, qui est dans mon ventre sera leur septième .
Alors, je vous avoue que j'ai un bon pressentiment. C'est idiot, mais je me dis que ce serait tout de même incroyable, statistiquement parlant,  que ce bébé là soit encore un garçon! Au moment où mon gynécologue passe l'appareil sur mon ventre, le pressentiment se fait de plus en plus fort. Je le sens, je sais qu'il va me dire que c'est une fille. Et c'est ce qui se passe. J'en pleure encore de bonheur. 


3-Maman au foyer ou maman au travail?




Je suis enseignante dans la vraie vie. J'ai tous les niveaux, de la 6° à la terminale: on m'appelle la mercenaire de l'Education Nationale.  J'ai la déclinaison aussi abrasive que le bazooka. 





4-As-tu un objet ou quelque chose de symbolique faisant référence à tes enfants qui ne te quitte jamais ?


Oui, je me suis fait graver une médaille avec leurs prénoms. Je la porte très souvent.





5-As-tu déjà vécu une situation où ton instinct de maman a pris le dessus ?


Cet été, alors que nous étions dans un village-vacances, nous avons perdu Chucky pendant quelques minutes. J'ai eu une montée d'adrénaline très puissante et j'ai vécu un gros moment de panique. J'en reparlerai plus tard sur le blog.





6- Fais-tu partie de ces mamans qui ont gardé leur test de grossesse ?


Oui, tout à fait. Je ne suis pas du genre hyper fertile. Il nous a fallu quelques mois pour concevoir nos deux enfants et je dois vous avouer que les découvertes des tests positifs (après plusieurs déceptions) font partie des plus beaux souvenirs de ma vie. Aujourd'hui encore, je trouve que le fait de concevoir un enfant tient du miracle. Je me suis sentie super puissante au moment où j'ai appris mes grossesses. Quel bonheur de sortir dans la rue, alors que personne n'est encore au courant, et de se dire qu'on est enceinte! On a l'impression de dominer le monde. Wonderwoman est de sortie les gars, elle va engendrer toute une portée de Pol Pot. Vous allez en chier.

J'ai connu deux accouchement très difficiles, qui ont été longs à digérer. Je commence tout juste à en faire le deuil. Alors, arriver à tomber enceinte naturellement, à défaut d'avoir pu accoucher naturellement, est ma petite revanche à moi.

J'ai d'ailleurs une pensée pour une blogueuse qui vit des moments difficiles. Je lui souhaite de tout coeur que ses rêves se réalisent.





7- As-tu du mal à te séparer des affaires de tes enfants ?




Non, pas vraiment. J'ai gardé un ou deux  pyjamas de naissance de Chucky et Couette-Couette. Je me dis qu'ils seront sûrement contents de les avoir pour leurs propres enfants, lorsqu'ils seront parents à leur tour. J'ai aussi gardé leur berceau, parce qu'il est très beau et que c'est un joli objet de décoration. Il servira pour les petits enfants. Sinon, tout ce qui est mèche de cheveux, dents de lait, fémur, etc, très peu pour moi. Je ne suis pas trop reliques sacrées, contrairement à ma mère, qui nous ferait empailler si elle le pouvait.





8- Un achat qui te trotte dans la tête depuis quelques temps mais que tu n’as pas encore fait ?


Je n'en ai pas vraiment. Il y a cette magnifique boîte à musique en bois qui se présente comme un petit théâtre avec plusieurs scènes  musicales du ballet Casse-Noisettes. Elle se déroulent comme un manège. Je trouve ça magnifique, j'aurais adoré l'offrir à l'un de mes enfants, étant donné que ce ballet est au cœur de notre histoire d'amour à Pinces d'Or et à moi.  Mais c'est très cher. 





9- On dit souvent que pour un premier enfant, on a du mal à acheter d’occasion. As-tu réagi différemment pour ton deuxième enfant ?




Je n'aime pas du tout acheter d'occasion et je ne l'ai jamais fait d'ailleurs. Ni pour moi, et encore moins pour mes enfants. J'ai conscience que ça attrait un peu au snobisme de ma part, et que c'est donc un peu idiot, mais c'est ainsi.

Pour ma première grossesse, j'ai une copine qui est arrivée avec un sac rempli d'habits de bébé, que son fils avait portés. J'ai trouvé l'attention adorable, mais franchement, je n'avais aucune envie que mon fils porte les pyajamas d'un autre. J'ai tout de même pioché dedans, pour lui faire plaisir, et parce que ça peut toujours dépanner d'avoir une tenue en plus en cas de panne de lessive. 

Cela ne m'empêche aucunement de donner des vêtements de mes enfants qui sont en bon état. Mais je préviens toujours les copines que je ne me vexerai pas si elles refusent. Je  ne voudrais surtout pas qu'elles acceptent par politesse.

En revanche, j'étais contente que ma mère ait gardé une ou deux petites tenues que ma soeur et moi avons portées étant bébé.  C'est la famille, c 'est pas pareil.



10- Un fait marquant depuis la naissance de tes enfants à nous raconter ? Qu’il soit heureux ou un peu moins …


J'en ai parlé longuement sur ce blog, mais la naissance et la grossesse de Couette-Couette restent pour moi indéfectiblement liées au concours de l'AGREG et au chantier de rénovation de notre appart qui nous ont fait vivre une année extraordinaire.







11- As-tu déjà craqué nerveusement depuis que tu es maman ?




Oh oui! Plusieurs fois, surtout quand Chucky avait entre deux et trois ans. Il a été très dur. Ca ne m'est pas encore arrivé avec ma fille.





12 – Voulais-tu plusieurs enfants avant d’en avoir ? Ton avis a-t-il changé depuis ?




J'ai toujours voulu avoir deux enfants. Je trouve ça un peu égoïste de n'avoir qu'un seul enfant, quand on a la possibilité d'en faire un autre.  Pour moi, avoir un seul enfant, ce n'est pas vraiment avoir une famille, c'est plus un prolongement du couple. Une relation triangulaire, en quelque sorte. 
 Je pense que le plus beau cadeau qu'on puisse faire à son enfant, c'est de lui offrir un frère ou une sœur, un compagnon de sang, qui l'aimera inconditionnellement, qui sera le prolongement de ses parents quand nous ne serons plus là. Je ne veux pas que mon enfant soit seul. Et je nous considère vraiment comme famille à part entière que depuis que nous sommes quatre dans le foyer.

Voilà pour ce petit TAG, et j'invite à mon tour mes copines Bibliblogueuse, Quatre Enfants, Boots and Pepper et Parents tout terrain à participer si elles ont en l'envie et le temps!


Des bécots.

40 commentaires :

  1. Merci pour ce billet aussi simple que sincère ! On t'aime encore plus apres l'avoir lu :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, tu es trop adorable ma cocotte! Merci à toi <3

      Supprimer
  2. Très sympa ce petit exercice ! Tu me connais, en savoir un peu plus sur mes copines blogueuses, j'aime beaucoup ça ! Je m'y colle très vite, ça m'amuse de participer, alors merci pour le tag ;)

    RépondreSupprimer
  3. Tu es donc comme mon mari pour les affaires d'occasion du coup merci tu me permets d'un peu mieux comprendre la personne avec laquelle je vis ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, toi tu es plutôt du genre récup'? Tu as raison, c'est tellement plus intelligent et économique, il faut que j'arrive à me résonner sur ce point là!

      Supprimer
  4. En LOZERE tu plaisantes?? Mais qu'est ce qu'il s'est passé?! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tenue au secret professionnel. Mais oui, il y a eu bavure ;-)

      Supprimer
  5. Cool! Je me disais justement que j'aimerais beaucoup lire les réponses de ces blogueuses que tu tagues à ton tour et qui ne l'avaient pas encore fait! (oui moi j'ai contribué au bordel, au tout tout début du tag, du coup j'ai tagué personne j'avais pas compris qu'il fallait taguer)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le miennes de réponses, elles sont pas intéressantes? La meuf relou. Bon, en ce qui concerne le TAG, ce n'est pas de ta faute, au départ, je crois bien que l'idée était de ne taguer personne justement (ce qui, on est bien d'accord, est en désaccord profond avec la notion même de tag), bref, tu n'as commis aucun faux pas, l'honneur est sauf ;-) <3

      Supprimer
  6. J'ai adoré comme tout ce que tu écris d'ailleurs! C'est sympa d'en savoir un peu plus et j'ai hâte de lire celui de ma Sarah ;). Bisous ma Frauleine chérie :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais quel succès elle a, cette Sarah! C'est presque agaçant. Oui, parfaitement, je suis jalouse. Bisous à toi aussi ma loutre, et bisous à Sarah aussi, c'est vrai qu'elle est quand-même sympa. Très sympa même. Ok, elle est géniale.

      Supprimer
  7. Toujours authentique tes réponses... J'ai également eu des accouchements compliqués, j'ai d'ailleurs un billet en cours dessus. Hate d'en savoir plus sur la "disparition" de Chucky, c'est un peu ma hantise...

    Belle journée

    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton message! Je suis navrée d'apprendre que tu as vécu toi aussi des accouchements difficiles. Hâte de lire ton récit à ce sujet!

      Supprimer
  8. J'ai hésité à commenter de peur de me faire enguirlander, je n'ai tagué personne moi ;-)
    Sur l'envie d'une fille, je te comprends, j'avais exactement la même envie, idem sur le fait de ne pas avoir d'enfant unique, même si je sais bien que ceux qui le sont n'en souffrent pas forcément mais dans ma tête une "famille" c'est au moins deux enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! N'ai pas peur, jeune brebis égarée, le berger sera bon avec toi! Non, mais tu ne pouvais pas savoir, c'est pas de ta faute! Tamia est une vieille blogueuse aguerrie qui s'est affranchie des règles du TAG! Pardon Tamia (t'es pas vieille hein, c'est juste pour rassurer Madame Lavande). Bisous ma belle!

      Supprimer
  9. Je suis contente de lire tes réponses à ce TAG et d'apprendre encore à te connaitre un peu mieux. J'aime beaucoup ta vision de la fratrie et de la famille, bon c'est sûrement normal car j'ai la même vision ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle! Je pense qu'on est nombreuses à partager cette vision, mais tes mots me font très plaisir! Merci à toi!

      Supprimer
  10. J'étais comme toi concernant les vêtements d'occasion... et puis j'ai eu des jumelles;) Et depuis j'ai une super copine (lozérienne d’ailleurs!) qui me refile toutes les jolies affaires de sa fille, toutes dans un état nickel! Et ça fait des heureuses! Des deux côtés! Il faudra quand même nous raconter un jour comment tu as pu quitté Paris pour la Lozère...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, tu as une copine lozérienne? C'est quoi son nom? J'ai pas d'amis, moi en Lozère ;-) Je comprends qu'avec des jumelles, tu n'aies pas pu faire autrement, il faut faire au plus pratique! Promis, un jour je vous raconterai pourquoi j'ai quitté Paris. Gros bisous ma belle!

      Supprimer
  11. Un joli article introspectif et personnel qui m'a permis de mieux te connaître et qui m'a beaucoup plu, ce que tu racontes est sensible et touchant, ça me donne encore plus envie d'aller boire un café avec toi.
    Je fais partie des femmes qui sont à peu près certaines de ne pas vouloir d'enfants, pour mille raisons, des plus superficielles aux plus fondamentales, des plus égoïstes aux plus métaphysiques, et j'avoue que même si j'aime plutôt bien les gamins, ma patience est très limitée avec eux (dès que ça couine, je rends à la mère direct), mais j'aime beaucoup lire les témoignages de femmes sur la maternité (ou la non-maternité), la grossesse, le rapport à leurs enfants, l'éducation, etc. Je trouve que c'est une part intéressante de l'expérience humaine et ça m'intéresse beaucoup en théorie, même si c'est un peu comme la vie des moines cisterciens, la reproduction des mantes religieuses, le base jump, la physique quantique et la récolte du cacao, ça m'intéresse beaucoup en théorie mais j'ai personnellement pas envie de participer. Je suis une contemplative de la maternité, bien tranquille dans ma stérilité choisie. Et j'aime beaucoup te lire, toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci ma belle! Quand tu veux le café! Je comprends ton non désir de maternité. Tu sais, j'ai beau aimer mes enfants , j'envie toujours un peu l'insouciance des femmes qui n'en ont pas, leur liberté, leur bonheur :-) Tu as raison de protéger ça, si tu le sens au plus profond de toi! Merci pour tous ces beaux échanges <3

      Supprimer
  12. Oh la coquine ! Me taguer comme ça, au retour du boulot, sans crier gare ! Alors je vais répondre à tes questions ici même, eh oui, je suis comme ça, moi !
    1-Présente-toi en quelques mots, combien as-tu d’enfants ? Quels sont leurs prénoms ? Quel âge ont-ils ? Je suis une quadra (donc jeune ?), mère de deux grandes filles, expat au Japon, (c’est sûr, ça en jette plus que la Lozère ;) Je préfère ne rien dire sur leur âge (ça trahirait trop le mien). Parfois, je me demande même si je ne pourrais pas être ta mère… Quant à leurs prénoms, ils ne sont pas dans le calendrier français, je ne voulais pas des saintes et sur ce point, je suis servie, haha !

    2-Avant de connaître officiellement le sexe de ton enfant, le connaissais-tu déjà au plus profond de toi ? Pas du tout. Pour ma première grossesse, tout le monde m’avait dit que ce serait un garçon (à cause de la forme de mon ventre et autres bêtises). Je n’avais pas envie de connaître son sexe à l’avance, de toute façon, je savais que j’en aurais un/e deuxième alors l’important était qu’il/elle aille bien. Comme toi, je rêvais d’avoir au moins une fille. Et j’en ai deux, donc tout va bien !

    3-Maman au foyer ou maman au travail ? Maman au travail ! Mais chut, je n’en parle pas trop, je suis agent secret… Ne le répétez à personne…

    4- As-tu un objet ou quelque chose de symbolique faisant référence à tes enfants qui ne te quitte jamais ? Non, je sais, je suis une mère indigne. Bon quelques photos sur mon téléphone, mais c’est tout. Faut pas déconner, je les supporte assez tout le temps où je suis avec elles :D

    5-As-tu déjà vécu une situation où ton instinct de maman a pris le dessus ? Oui, mon aînée a été blessée chez une copine qui lui a fait une blague débile. Ma cadette aussi s’est brûlée chez une copine. J’ai dû me retenir pour ne pas assommer leurs parents n’avaient pas bien surveillé mes enfants. Je ne supporte pas qu’on fasse du mal aux enfants, même involontairement, alors si on touche aux miennes, je sors les griffes et les crocs ! Bon, je dis ça mais je ne leur ai pas fait un procès non plus, mais j’étais très contrariée, même si je sais que ça peut arriver.

    6- Fais-tu partie de ces mamans qui ont gardé leur test de grossesse ? Pas du tout. Mais tu sais, à mon époque, avant J.-C., ça n’existait pas, lol. En revanche j’ai gardé leur bracelet de la maternité, le journal local du jour de leur naissance et quelques mèches de cheveux. Tu sais qu’au Japon, les mères gardent le cordon ombilical ? Berk !!!

    RépondreSupprimer
  13. La suite :
    7- As-tu du mal à te séparer des affaires de tes enfants ? Absolument pas (re-mère indigne). Ce qui est matériel m’importe peu, je ne suis pas très attachée aux choses, même si je suis très attachée aux personnes.

    8- Un achat qui te trotte dans la tête depuis quelques temps mais que tu n’as pas encore fait ? À part un missile pour dégommer mon voisin fou coréen, non, je ne vois pas… J’irai voir s’il y en a en soldes.

    9- On dit souvent que pour un premier enfant, on a du mal à acheter d’occasion. As-tu réagi différemment pour ton deuxième enfant ? Moi j’ai acheté plein de trucs d’occasion même pour ma première fille (lit, chaise haute, table à langer et compagnie) mais pas de fringues d’occase. En revanche, quand on m’en a donné, je n’ai pas refusé. Les espions, ça gagne rien, surtout en début de carrière ;) En fait, vraiment, je ne suis pas très matérialiste.

    10- Un fait marquant depuis la naissance de tes enfants à nous raconter ? Ben notre expatriation à 40 balais à l’autre bout du monde. On aurait pu s’y prendre plus tôt quand même !

    11- As-tu déjà craqué nerveusement depuis que tu es maman ?
    Oh là là oui (oui, je sais, encore mère indigne) mais en même temps, quelle mère n’a pas craqué (que je lui confie mes filles) ?

    12 – Voulais-tu plusieurs enfants avant d’en avoir ? Ton avis a-t-il changé depuis ?
    Oui, j’en voulais deux (je suis très originale comme fille). Je suis très heureuse d’en avoir deux. Parfois, je me dis qu’on aurait dû adopter un 3e quand je vois tous les enfants malheureux dans le monde, mais on y a pensé trop tard.
    Des bisous, ma Frau, et désolée pour le pavé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! Grande folle, va! Je pensais que tu allais nous pondre un petit billet en bonne et due forme! Mais j'adore cette réponse sauvage! Tu me fais trop rire avec tes saintes de filles! En revanche, tu attises toujours ma curiosité concernant ton travail! Mais que fais-tu, coquine? Tu me le diras un jour, hein? Allez, dis oui, dis oui!!!!

      Supprimer
    2. Oui, lors de notre rencontre c'est promis (je suis sûre qu'on finira par aller boire un mojito ensemble un de ces 4) ! Bisous ma Frau !

      Supprimer
  14. Rohhh trop chouette ce billet, j'en ai vu passé pas mal mais le tien m'a particulièrement touchée. Ca doit être à cause de la Lozère? Ou de Sainte Eugénie les poils, va savoir... Alors du coup je vais essayer de m'y coller, ça me rend toute timide ces questions-là (étrange pour quelqu'un qui hurle ses humeurs sans aucune pudeur). Bisous et à très vite donc!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, enlève tout, livre-toi à nous, coquine! Je veux tout savoir!

      Supprimer
  15. Toujours aussi agréable de te lire, tu sais rendre croustillantes les réponses aux questions les plus banales ;-) - voilà pour la brosse à reluire (et c'est sincère). Le bâton maintenant : et mon tag à moi, hein ? le blog du futur ?! Moi qui espère secrètement chaque matin en me levant lire ta version et qui s'enfile du coup une tablette milka tous les jours pour calmer sa déception, voilà; je sais maintenant à qui je dois mes bourrelets :-P ç
    A part ça, ça me fait quand même plaisir de savoir que je ne suis pas la seule à garder et chérir un bâtonnet qui sent vaguement l'urine. Contente de lire également ton avis sur l'enfant unique que je partage totalement mais qui est complétement politiquement incorrect donc que je ne saurai trop ébruiter ;-) - évidemment je ne blâme pas ceux qui ne peuvent en avoir qu'un -
    Heureusement tu es là pour dire tout haut ce que je pense tout bas, halte à la langue de bois avec Frau Pruno, c'est décidé je vote pour toi aux prochaines présidentielles (n'oublie pas de te présenter du coup)
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, t'es vraiment trop adorable, tu sais! Tes commentaires me donnent la pêche pour les 18 mois à venir! Je ne mérite pas toutes ces éloges, mais je suis ravie de nous découvrir autant de points communs! J'espère te rencontrer en vrai un jour <3

      Supprimer
  16. Cela faisait un petit moment que je n'étais pas venue lire ta jolie prose et ton témoignage me touche beaucoup ! ♥
    Christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci ma Christine! Je suis ravie que ça te plaise!

      Supprimer
  17. Un billet sympa à lire j'en découvre plus sur toi... Bisous

    RépondreSupprimer
  18. J'aime beaucoup.
    C'est sincère et authentique, on en apprend vraiment sur toi.
    C'est chouette.

    Encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma Rozie! Je suis ravie que ça te plaise!

      Supprimer
  19. J'adore tes réponses sincères ! J'en découvre un peu plus sur toi...
    Bises !

    RépondreSupprimer
  20. Coucou ma belle. Il est sympa ce tag. Tout comme toi, je n'aime pas les produits d'occasion quels qu'il soit. Les seuls que je peux accepter sont ceux de la famille et de ma meilleure amie. J'ai la même idée que toi concernant la fratrie : le fait d'avoir eu 2 enfants me rassure dans l'idée qu'ils ne seront pas seuls lorsque nous ne serons plus là. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je constate avec bonheur que nous avons de nouveaux points communs! Merci ma Lina!

      Supprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !