Libellés

Ma rentrée, le bilan

1 oct. 2017




Mes mufles abasourdis,

Il y a moins d'un mois, je vous parlais de l'adaptation de Couette-Couette (et la mienne) à l'école maternelle. Je vous faisais part de mes inquiétudes à ce sujet, de mes doutes quant à la pertinence de ce choix. En gros, j'ai pété les roustons à toute la blogosphère parce que je me demandais s'il valait mieux qu'elle aille en crèche ou en toute petite section de maternelle. On n'était pas loin de To Be or Not To Be.

Vos nombreux commentaires m'ont vraiment rassurée et confortée dans ce choix, je vous en remercie du fond du coeur.  Ils m'ont fait prendre conscience également, que j'avais des soucis de privilégiée, que beaucoup de parents n'avaient pas le luxe de se poser autant de questions, que certains étaient obligés de laisser leurs enfants très tôt à la garderie et de les récupérer très tard à cause de leurs horaires de travail, et que finalement, j'avais de la chance d'habiter à 5 minutes à pied de cette école et de pouvoir récupérer mes enfants tous les jours à 16h30.
Bref, vous m'avez fait relativiser mes problèmes égocentrés (et j'ai réalisé que j'étais une meuf relou). 

La maîtresse


Il y a quelques semaines, je vous brossais un portrait de sa maîtresse à faire pâlir Pol Pot himself. Toutes les craintes que j'avais concernant l'adaptation de ma fille dans sa nouvelle école se sont envolées, comme les zéros sur mon compte en banque quand je vais chez Tara Jarmon.  Elle a l'air de beaucoup aimer sa classe et n'a pas encore versé une seule larme lorsque je l'y dépose le matin. Finalement, je ne suis qu'à moitié étonnée, car son adaptation à la crèche s'était déroulée de la même manière, sans accro et sans pleurs.
Les rapports avec la maîtresse se sont un peu apaisés. Je prends beaucoup sur moi car je vois qu'elle est adorable avec les petits. Elle fait de gros bisous à Couette-Couette lorsqu'elle arrive le matin et lorsqu'elle quitte la classe.  Le premier jour où elle a mangé à la cantine, elle s'est déplacée personnellement et a tenu à manger à côté d'elle, alors que ce n'était pas son rôle, mais celui de l'ATSEM. J'ai trouvé cette attention adorable et j'ai eu l'impression que Couette-Couette était la fille du président de la république.
Bref, elle m'a l'air tout à fait compétente et  le sourire de ma fille quand elle la voit le matin est le gage le plus sûr de son rapport aux enfants.
Le lundi, Couette-Couette a affaire à une maîtresse différente, mais très gentille également.

Les horaires.


Le lundi matin, je commence à 9 heures. J'ai donc la chance de pouvoir amener Chucky et sa sœur à l'école. Le midi, Pinces d'Or peut les récupérer à manger une semaine sur deux. Les semaines où il travaille jusqu'à midi, les enfants mangent à la cantine, mais je récupère de toutes façons Couette-Couette à 12h15,  après son repas, pour qu'elle puisse faire le sieste à la maison, tranquillement. Je tiens beaucoup à ce qu'elle puisse dormir dans sa chambre, dans son petit cocon, sans être dérangée par les autres enfants (moi, une mère flippée?). Mais je suis obligée de la réveiller à 15h15, car je travaille une heure de 15H35 à 16h30. Super pratique. C'est assez folklorique en fait, car je la réveille à trois heures et quart, je lui fais faire pipi au pot, puis je l'embarque direct dans la poussette avec sa banane et ses petits gâteaux dans le clapoir et on file au collège rejoindre Pinces d'Or, qui finit à 15h35 justement. Du coup, j'arrive à pieds avec ma fille, et on s'échange le bébé entre deux portes (ça me donne un aperçu de ce que ce sera  quand Pinces d'Or et moi auront divorcé). Aussitôt que la sonnerie retentit,  il ouvre la porte de sa classe et je lui refile le bébé (cette expression prend enfin tout son sens), sous le regard ahuri des élèves que nous avons en commun.  Puis, je file dans ma salle pour faire ma dernière heure de cours, légère, mais culottée.
 Lui, rentre tranquillement à la maison avec Couette-Couette dans la poussette (et trois paquets de copies dans le sac à dos) (mouarf mouarf mouarf).
A 16h30, après avoir fini mon cours, je me rends à l'école maternelle, qui se trouve à mi-chemin entre notre domicile et notre lieu de travail (c'est à dire exactement à deux minutes à pieds) et je récupère mon Chucky.

Le mardi, les enfants vont à la garderie le matin puisque nous travaillons tous les deux, Pinces d'Or et moi, à 8H. Pinces d'Or finissant à 11h, il peut donc aller chercher les petits et les faire manger à la maison. Je garde Couette-Couette le mardi après-midi car je ne travaille pas.

Le mercredi, c'est Pinces d'Or qui ne travaille pas et qui garde les enfants.

Tout le monde suit là? La petite au fond, qui s'est endormie, donne-moi ton carnet.

Le jeudi est finalement la seule grosse journée pour tout le monde. Commençant à 8h et finissant à 16H30, nous n'avons pas d'autre choix que de laisser les enfants à l'école toute la journée, et j'ai un scoop pour vous: ils arrivent à survivre.
 Ils y sont donc de 7h45 à 16h30, mangent à la cantine et Couette-Couette fait la sieste dans le dortoir. Elle a toujours du mal à s'endormir, mais l'ATSEM de la toute petite section a l'air top. Elle la prend dans ses bras et la berce jusqu'à ce qu'elle s'endorme. Je dois vous avouer que j'ai halluciné lorsqu'elle m'a raconté ça. Même moi, je n'en fais pas autant pour l'endormir (Monique Dolto is back).  J'ai l'impression qu'elle est un peu chouchoutée, étant donné que c'est la plus petite ( et que sa mère est grave relou). Toutes les ATSEM sont aux petits soins pour elle et ne cessent de me dire qu'elle est trop jolie, trop mignonne et trop rigolote. Je leur réponds que moi, je la préfère en photo.  Couette-Couette dort donc moins qu'à la maison, mais ce n'est pas si grave puisque ce n'est qu'une seule fois par semaine.

Le vendredi, je souris car c'est le week-end et surtout, mon emploi du temps a fini par s'arranger! (je ne suis pas qu'une mère relou, je suis aussi une prof relou).  Par chance, ou malchance, le proviseur du lycée a été amené à refaire la totalité des emplois du temps des enseignants car il y avait eu d'énormes bugs à ce niveau. Bref, j'ai donc dû re-remplir une fiche de vœux début septembre, mais cette foi-ci, ils ont en tenu compte (sauf pour le voeu N°3 "Faire cours en face de Tara Jarmon") et je suis donc en week-end le vendredi à 11h ou 10h même, suivant les semaines.(ce qui me laisse donc le temps d'aller faire un tour chez Tara Jarmon) (sur l'eshop, hein pas dans la boutique, je vous rappelle qu'on habite en Lozère) (ne remuez pas le couteau dans la plaie).
Je peux donc récupérer mes enfants le midi et faire dormir Couette-Couette à la maison l'après-midi.
Je suis hyper soulagée de la tournure des événements.

Bon, maintenant vous prenez une feuille et vous répondez aux questions suivantes: Quel jour Couette dort à l'école? A quelle heure suis-je en week-end le vendredi? Est-ce que Pinces d'Or est toujours puceau? Vous avez trois heures.

Bon, par contre, nous sommes sur les rotules. Couette-Couette s'adapte super bien à l'école, mais en revanche, elle dort beaucoup moins bien la nuit: elle couine, s'énerve, demande à faire pipi, boire, regarder les Reines du Shopping, bref, elle est un peu perturbègue par le changement de rythme je pense. De même, il arrive qu'elle ne fasse pas la sieste car elle ne trouve pas le sommeil. Je pense que c'est une étape transitoire, les nuits sont déjà un peu plus sereines depuis quelques jours.

Chucky

En revanche, elle continue de se réveiller à 6H du matin, semaine comme week-end, et ça, c'est vraiment dur. Je suis couchée à 9 heures le soir, je peux vous dire que je ne demande pas mon reste!
Chucky va super bien, il dort comme un bébé lui! Il aime bien sa nouvelle maîtresse et se comporte bien pour l'instant.  Pas de morsure ni de tentative de strangulation à déplorer pour l'instant.  Lui qui d’habitude,  a besoin de plusieurs semaines pour s'adapter à sa classe et se comporter en élève, semble avoir pris le pli dès le départ cette année, ce qui est un soulagement pour moi.
Il est très content de voir sa soeur à l'école. Parfois, lorsque je rentre du travail (quand j'ai un trou dans mon emploi du temps), je les vois jouer dans la cour de récréation. Ils sont tous les deux là, Couette-Couette courant après son grand frère (ou se prenant une mandale fraternelle). Je fonds littéralement (dans le premier cas seulement) mais je me garde bien de leur faire signe, car,  je ne pense pas que Couette-Couette comprendrait la situation.

Voilà donc les nouvelles du front! Elles sont bonnes, même très bonnes en fait! Je vous raconterai plus en détail notre prochain projet.
Des bécots,

Frau PrunO.





33 commentaires :

  1. Moi j'ai tout suivi ! j'adore l'échange de bébé devant les élèves, ca doit valoir son pesant de marmelade ! effectivement votre emploi du temps est plutôt bien goupillé avec les enfants. c'est vrai que tu as de la chance, mais j'étais comme toi, je me sentais mieux quand les petits faisaient la sieste à la maison.. alors profite ! je pense que comme nous toutes, miss couette couette a fait tomber sous son charme tout le personnel de l'école ! quand tu parles de ces fois ou tu les observes de loin dans la cour : fais gaffe, une fois ma fille m'avait vu repartir un pares midi avec mon p'tit poulet qui était encore à la maison, elle avait pleuré en m'appelant, c'était juste horrible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour ça que je me planque derrière mon trench et mes lunettes noires! Il faut que je fasse gaffe, on va finir par me prendre pour un exhibitionniste!

      Supprimer
  2. tout prend son chemin
    après quelques semaines d adaptation
    elle a l air d avoir de sgens autour d elle attentifs mme la mère angoisée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense qu'elle est bien entourée effectivement!

      Supprimer
  3. C'est super que tout se passe si bien! Et tout à fait normal que tu ai appréhendé le changement ma belle. On se stresse beaucoup quand on est parent, c'est humain.
    Un nouveau projet? Tu as décidé de reprendre la gérance d'un magasin Tara Jarmon?
    Hâte d'en savoir plus. Plein de bises et belle semaine à vous 4.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! La gérance d'un magasin Tara Jarmon! Tu lis dans les pensées, ma parole! Non, j'ai décidé de changer radicalement de voie et de me lancer dans l'élevage de bouquetins ;-) Je t'embrasse ma belle!

      Supprimer
  4. J’ai adoré cette petite plongée dans votre quotidien ! Et je suis ravie que tout se passe bien finalement :) .

    RépondreSupprimer
  5. C'est chouette de lire ces bonnes nouvelles !

    RépondreSupprimer
  6. Ravie de lire qu'après toutes ces péripéties, vous trouvez un rythme qui convient à tout le monde ! le refilage de bébé dans les couloirs doit être épique !!

    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! Le refilage de bébé, c'est notre moment! On donne tout!

      Supprimer
  7. C'est cool les horaires de profs quand même :-D
    Encore plus quand tu habites à côté du collège !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que notre situation géographique est idéale! Je ne pourrais pas rêver plus près!

      Supprimer
  8. Contente de voir que tout semble bien se passer, et que chacun arrive à prendre son rythme. Juste "OH MY F****** GOD" avec un emploi du temps pareil j'oublierais mes enfants 1 jour sur 2... ! :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que ça change suivant les semaines A et B! Je n'ai encore jamais oublié mes enfants (ça va venir), mais j'ai déjà oublié deux fois de faire cours à une classe!

      Supprimer
  9. Je me souviens de quelqu'un qui m'avait dit à propos de l'école des enfants : "problème en septembre ? Attendre octobre." Cette maxime semble t'aller à merveille et je suis très heureuse pour toi que tout s'arrange. Il faut un temps d'adaptation pour les enfants et les parents mais après, tout marche comme sur des roulettes (expression inusitée depuis les années 20, je pense). Tu piques ma curiosité avec ton projet. S'agit-il d'un projet professionnel : critique de mode pour Tara Jarmon ? Testeuse d'hôpitaux pour époux ? Auteure de livres sur l'accouchement difficile ? Nouvelle égérie d'Hellocoton (non, ça, c'est vrai, tu l'es déjà). Bon allez, déballe-tout ! Des bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ce proverbe! Bon, évidemment, Couette-Couette a commencé à pleurer quand je la laisse à l'école, et ce depuis le premier octobre. Je ne comprends rien à cette enfant! Haha! J'aime bien le testeuse d'hôpital pour époux!

      Supprimer
  10. Tout est bien qui finit bien ! (avoues que tu as payé quelqu'un pour faire foirer tous les emplois du temps de ton collège ? ;-) )
    Je trouve ça génial de pouvoir manger avec tes enfants le midi ou de les avoirs pour la sieste à la maison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai payé le proviseur adjoint très cher pour obtenir gain de cause! J'avoue que j'ai beaucoup de chance de pouvoir rentrer entre midi et deux et profiter des petits pendant ce temps ;-)

      Supprimer
  11. Oh non, je les imagine tous les deux en train de se courir après <3

    RépondreSupprimer
  12. J'adore la scène de l'échange de bébé ! ah ah j'aime tes billets 3615 ta vie, je me régale, tu es drôle fine et tellement cool :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, tout compliment venant de ta plume me ravit <3

      Supprimer
  13. J'avais pris tellement de retard dans tes billets! Un bon bain à bulles et j'ai rattrapé tout ça (avec comme fond musical zen mes adorables enfants se disputant les petites voitures, cognant les portes... zen...)
    Mais malgré tout et toujours un bonheur de te lire... j'avoue le billet concernant Pinces d'or m'a fait prendre bcp de recul sur les petits tracas quotidiens. Merci pour ça et PLEIN de courage encore pour la fin du rétablissement.
    La rentrée, j'ai eu l'impression de la vivre en direct ou devant un bon film (malgré les nuisances sonores... kelia parle comme Al Pacino ces jours ci).
    Bref ne lache pas ta plume... jamais! Je suis heureuse et fière de te connaitre! (Pourtant jai croisé le chemin d'un célèbre chanteur hein!? Mais je paierai pour venir à ton one woman show alors que je ne paierai pas pour l'un de ses concerts!)
    J'ai envie de me lancer un defis! Venir visiter mende avant 2018... affaire à suivre
    Et hate de connaitre la suite de vos projets!! Tu nous tiens en haleine telle une bonne série américaine!!!
    Des milliards de bisous

    RépondreSupprimer
  14. Coucou. Eh bien je suis ravie que ta fille se soit bien adaptée à l'école. C'est vrai qu'à la rentrée, c'est toujours compliqué de prendre le rythme des gardes des enfants. Mais une fois lancé, c'est parti. Ça doit être marrant de vous voir vous échanger le bébé entre 2 portes le lundi. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le passage de bébé est assez folklorique! Ecoute, j'ai posté ce billet dimanche soir, et lundi, elle a commencé à pleurer lorsque je l'ai déposée! Ainsi que tous les autres jours de la semaine! Super! Je crois que j'ai crié victoire trop vite!

      Supprimer
  15. Pas trop eu le temps de lire tes derniers billets (tu m'excuseras mais j'avais un accouchement à gérer) et je suis bien contente de rattraper le temps perdu en commençant par cet article qui présente de bonnes nouvelles. Je suis ravie pour toi (pour vous 4 en fait) que le rythme (et quel rythme !!) soit rodé ! Que j'aimerais pouvoir voir mon aîné jouer dans la cour de récré ...
    Bref, j'espère qu'on pourra se voir pendant tes vacances pour avoir encore plus de nouvelles de toute ta joyeuse smala ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis même dit qu'on pourrait faire un après-midi avec les enfants au parc!

      Supprimer
    2. Très bonne idée ! Surtout que j'aurai 2 enfants sur les 3 toute la journée ;-) Et on pourra faire un combat d'enfants si tu veux :->

      Supprimer
  16. Et beh quelle organisation!! Mais en même temps tout tombe bien comme il faut.
    Je comprends tes doutes par rapport à la TPS, j'hésite beaucoup également. bizzzz

    RépondreSupprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !