Libellés

Tu sais que tu es prof en ZEP, quand.....

21 mai 2017


Mes grenouilles mélanchonistes,

Un petit billet que j'ai pris beaucoup de plaisir à rédiger, rassemblant ainsi quelques éléments vécus de ma vie de prof en ZEP.

Tu sais que tu es prof, ou as été prof en ZEP, quand...


1.Tu as pleuré lorsque tu as appris ta mutation en ZEP, mais tu as pleuré aussi en en partant.

2. Tu as été parachuté dans ton bahut à 22 ans, t'avais pas encore mué, t'étais toujours puceau, mais t'étais quand-même prof principal d'une classe (p.p en langage prof).

3. A 25 ans, tu avais déjà un stagiaire.


4. Et à 30 ans, tu étais  le plus vieux prof du bahut.

5. A chaque rentrée, il y a au moins un arrivage de 14 profs nouveaux.

6. Mais depuis 4 ans,  le poste du prof de musique reste vacant

7. Tu as fait cours au moins une fois directement en sortant de boîte de nuit.

8. Voir les flics à la sortie du collège est devenu pour toi d'une banalité déconcertante.

9. Tu es déjà d'ailleurs allé porté plainte une fois au commissariat, ou tu es allé accompagner un collègue le faire.

10. Tu as l'habitude de rencontrer tes collègues le matin, en arrivant sur le quai du RER.

11. Tu connais par cœur tous les horaires du RER B ou D.

12. Tes collègues ne sont pas simplement des collègues, ce sont aussi devenus des amis.

13. Au mois de juin, tu n'as toujours pas fini le chapitre 2.

14. Tu as déjà assisté à plusieurs conseils de discipline impliquant un élève que tu avais en cours.

15. Tu n'arrêtes pas de te dire qu'il faut que tu mutes, mais tu n'arrives à te résoudre à le faire.

16. Tu te sens tellement utile en fait, que tu n'as pas envie d'abandonner tes élèves.

17. Il n'est pas rare sur le chemin du retour, que tu t'arrêtes dans un bar pour boire un coup avec tes collègues, histoire de décompresser de ta journée.

18. Ces apéros se transforment d'ailleurs souvent en conseils de classe géants.

19. T'as déjà couché avec un ou une de tes collègues (au moins) (rapport au point 10 et 11) (pardon).

20. Cinq ans après, tu te rappelles encore du nom de tous tes élèves, et tu demandes de leurs nouvelles à chaque fois que tu parles avec tes collègues, restés sur le tarmac.


Cet article a été rédigé avec la collaboration de Pinces d'Or <3

Des bécots,


Frau PrunO.


44 commentaires :

  1. je ne suis pas prof et je n ai jamais été élève en ZEP mais cette article me parle tout de même
    je ne peux savoir ce que c est mais je vois bien le truc
    le genre d établissements que personne ne veut
    avec de jeunes profs
    c est un cercle tellement vicieux car si personne n en veut et que le taux de rotation des profs est important comment les choses pourraient elles s améliorer
    on laisse les mauvais élèves entre eux et on se plaint d une école à 2 vitesses
    et surtout j entends en permanence ah le privé c'est mieux car le public c est la poubelle
    si tout le monde la fuit en même temps
    vaste sujet complexe aussi car je comprends les parents qui disent je ne vx pas que mon enfant soit dans un collège ZEP il n aura pas le niveau pour les examens si il veut faire une école avec dossier de sélection son passage en établissement ZEP va lui nuire....

    mais encore une fois si on accepte cette forme de ségrégation il ne faut pas s étonner des problèmes que cela engendre par la suite
    très difficle de s exprimer en quelques mots sur ce genre de sujet
    j espère que mes propos sont clairs et ne seront pas mal interprétés
    je ne juge ici personne
    le sujet est vaste et complexe

    merci pr le ton humoristique par lequel tu as abordé ce sujet si important

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas Tania, tu as tout fait le droit de t'exprimer sur ce blog! Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi cependant. Le fait qu'on ne soit que des jeunes profs est plutôt un avantage, contrairement à ce que les gens disent. On est tous motivés à bloc lorsqu'on débute, on donne tout ce qu'on a pour les élèves, chose qu'on ne fait plus 20 ans après. Ou du moins, plus avec la même passion. Je pense que des profs plus expérimentés ne supporteraient pas forcément cette ambiance de ZEP. Il faut être jeune!
      De plus, j'ai connu des élèves très méritants, qui arrivaient à s'en sortir!

      Supprimer
  2. Je ne suis pas du tout prof, en revanche je connais plusieurs profs en ZEP ou qui y sont passés...tout ça me rappelle de bien nombreuses de leurs histoires, je crois que tu touches très juste là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que le travail de prof en ZEP est un peu universel, on a tous plus ou moins vécu la même chose! Merci Picou!

      Supprimer
  3. Coucou ma belle. Eh bien, tu nous donnes presque l'envie d'aller y travailler. En tout cas, ces jeunes ont eu beaucoup de chances de t'avoir comme prof ! On sent d'ailleurs une pointe de nostalgie dans cet article. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la nostalgie est bien là ;-) Merci ma Lina pour ce gentil message <3

      Supprimer
  4. merci pour cet éclairage je n imaginais pas
    mais ce n est pas dommage que ce soit les mêmes qui sont dans ces établissements et que les profs + expérimentés n y soient moins
    car j imagine qu un prof avec 10 ans de métier pourrait apporter aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et non... Après 10 ans de métier, on aspire plutôt au calme et au repos, alors que quand on débute, on est frais, imaginatif et combattant!

      Supprimer
  5. j'ai envie de te dire : "quel courage " ou "pourquoi tu pars pas ? " mais bon, je te dirai : " c'est bien de rester ! :-D heureusement qu'ils t'ont, tes élèves ! "
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis partie il y a 4 ans déjà!! Je suis rangée maintenant, pépère, dans un lycée tranquille ;-) Mais merci pour le compliment qui me va droit au coeur!

      Supprimer
  6. Je crois que je pourrais à peu près écrire la même chose pour "tu sais que tu travaille en psychiatire quand...". les boulots les plus durs créent des liens plus forts entre les équipes et ça c'est une vraie plus-value. En tout cas, j’admire et respecte profondément les profs de ZEP, et je comprends parfaitement qu'on ne puisse pas faire ça pendant 20 ans tant cela doit être usant! Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma belle! Je ne savais pas que tu travaillais en HP... cela m'intéresserait d'en savoir plus! Effectivement, je pense qu'il y a très peu de profs qui tiennent 20 ans dans un bahut difficile. Bisous ma belle!

      Supprimer
    2. Je ne travaille pas en psychiatrie actuellement mais j'y suis passée 😉

      Supprimer
  7. Ahahah moi qui ai été prof en ZEP, ça me fait bien rire et c'est assez réaliste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai? J'ignorais que tu avais été prof, petite cachottière! Que fais-tu maintenant?

      Supprimer
  8. T'es bonne en com! Tu arriverais même à nous donner envie de nous lancer ma belle. Bon je n'aurais pas la patience. Mais je me dis que tous les enfants devraient avoir des profs comme toi et Pinces d'Or.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es adorable Marie! Tu sais, je suis bien moins fougueuse qu'à mes débuts.. On s'use beaucoup dans ce métier, mais bon, je reste persuadée que ce métier est fait pour moi!

      Supprimer
  9. Je ne suis pas prof et je ne connais personne qui travaille en ZEP ou qui a été en cours en ZEP.
    Mais je trouve tes petites anecdotes très intéressantes. Cela montre bien la difficulté, le courage, la passion, les moments de vie uniques, les amitiés créées. Je pense que quoiqu'il arrive et peu importe comment on le vit, on ressort grandi de cette expérience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que cet article te parle! Et également ravie de faire ta connaissance!

      Supprimer
  10. Hmmm bon j'ose poser la question qui me taraude depuis longtemps : Esprit Rebelle, le film; c'est édulcoré non ? ou tu arrives quand même à sortir quelques élèves du lot? ça doit être tellement dur mais tellement gratifiant ...! Moi je sauve des excel et je réfléchis comment prendre encore plus les gens pour des c... (pour qu'ils achètent. Plus. Souvent. Beaucoup). (non non je ne suis pas en pleine crise existentielle à part ça). Bon en tout cas bravo, j'ai une réelle admiration pour les enseignants :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si c'est dû à moi spécialement, mais oui, bien sûr, il y a eu des élèves qui sont sortis du lot, et beaucoup à Sarcelles! Une de mes anciennes élèves fait même de l'allemand dans ses études et m'écrit régulièrement pour me donner de ses nouvelles. C'est effectivement très gratifiant (mais très rare!)

      Supprimer
  11. je ne connais pas pas l'ambiance de ces écoles, tu tombes quand même sur des eleves motivé j'imagine , ca doit être ça aussi qui te motives, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui bien entendu! D'ailleurs, il ne me semble pas avoir dit dans mon article que les élèves n'étaient pas motivés. Ce n'est pas la majorité en ZEP, mais ceux qui le sont, le sont encore plus que les autres. Je fais ce travail par passion.

      Supprimer
  12. Tu sais que je ne suis pas prof et que je ne connais pas les ZEP mais de ces quelques lignes, ce qui ressort le plus c'est ton grand cœur et la passion qui t'anime quand tu parles de tes élèves... Que j'aurais aimé t'avoir comme prof !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma jolie! D'ailleurs, ça me fait penser que je ne connais pas ton métier! Je t'embrasse <3

      Supprimer
    2. Hehe j'étais responsable de communication puis responsable RH dans une grande banque. Mais j'avais un emploi du temps incompatible avec un enfant, toujours en vadrouille, à rentrer tard et partir tôt. Alors j'ai tout plaqué pour ma famille. Et là, je suis sur un projet mais chut, j'en parlerai quand il verra le jour, bientôt j'espère...

      Supprimer
  13. J'adore ! Ma meilleure amie prof serait en phase avec toi !

    RépondreSupprimer
  14. Ah tes élèves et ceux de Pinces d'Or ont bien de la chance ! Mon beau-frère est prof en ZEP depuis bientôt 20 ans et il n'a pas envie d'en bouger. Et pourtant, c'est dur ! Ton post est super et montre à tous ceux qui critiquent les profs que c'est un métier qui peut être très difficile mais très gratifiant aussi, et heureusement ! Et je crois que la plupart des gens qui choisissent ce métier l'aiment profondément, même s'ils doivent commencer par les zones les plus difficiles. Bravo Frau, des bécots sur ton museau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que tu as raison, la majorité des profs fait ce métier par amour, sinon, on ne peut pas tenir... 20 ans en ZEP, chapeau! je n'aurais pas pu tenir aussi longtemps... Merci ma belle pour ce gentil message, des bécots sur ton museau aussi <3

      Supprimer
  15. Tu aurais du ajouter "ZEP de région parisienne" ;)
    Mes 2 collégiens sont dans un collège classé ZEP sur la métropole lilloise et ce n'est pas vraiment comme ça ;)
    Beaucoup de profs ont plus de 30 ans, il y a un prof de musique et en 2 ans, la police est venue 1 seule fois (mes enfants n'ont pas réussi à savoir pourquoi).
    En tant que parent, j'y vois des avantages : ils sont 16 à 18 par classes et les profs (presque tous très sympas) sont très accessibles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 0ui tu as raison, le quotidien que je décris est principalement celui de la région parisienne! Oui, il y a des côtés positifs à être en ZEP, mais personnellement, je n'aurais pas aimé qu'un de mes enfants aille au collège où j'ai enseigné. trop de violence...

      Supprimer
  16. Ca donnerait presque envie d'être mutée en ZEP!
    On en discutait il y a quelques temps entre copines, une en ZEP, une autre en centre-ville, et deux autres (dont moi) en zone rurale, et nos inquiétudes sont très différentes! Mais le point commun, c'est que l'on se préoccupe toutes de nos élèves, même si les raisons de leurs tracas sont très différentes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui,on a tous en commun l'intérêt que nous portons à nos élèves. C'est vrai que mon passage en ZEP reste un des meilleurs souvenirs de ma vie de prof, je ne le regrette pour rien au monde!

      Supprimer
  17. Peux tu préciser combien pour la 19? XD
    Alléééééé :p

    RépondreSupprimer
  18. Ton article est chouette ! Et semble refléter la réalité de pas mal de prof passer en ZEP ! L'Amoureux et nos copains profs sont sur la même longueur d'ondes que toi !
    Je vous tire mon chapeau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Tamia! T'es mignonne ♡ heureusement, il y a de très bons côtés qui compensent les mauvais ! Je t'embrasse.

      Supprimer
  19. 22 ans !! Mais, mais.... Combien d'années d'avance !?
    "Tu as fait cours au moins une fois directement en sortant de boîte de nuit."
    Rhaaaa mais non hahahhaha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! Aucune année d'avance, j'ai eu mon concours directement après la licence, à 22 ans donc ;-) je t'embrasse ♡

      Supprimer
  20. Tu sais, j'adore lire ton blog pour mille raisons mais aussi pour quelque chose d'un peu étrange : je vois en toi ma "vie alternative", celle que j'aurais pu vivre si j'avais fait un autre choix après ma thèse, si j'avais décidé de rester prof et aussi, d'avoir des enfants. J'ai toujours un sentiment d'étrangeté et de proximité très forte quand je te lis, car je me dis que ça pourrait être moi, dans un autre monde, une dimension parallèle. Ça me rapproche beaucoup de toi et me rend encore plus accro à ton blog. Je me dis que les 2 dimensions sont sympas ;) J'adore lire des choses sur ta vie de prof et de mère et j'adore le regard tendre et sincère que tu portes sur la ZEP :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sait? Ça ne m'étonnerait guère que tu finisses grand professeur dans une université de prestige. Tu es tellement douée ! Et moi je dirai: mais je la connais ! Elle lisait mon blog ;-) ♡

      Supprimer
  21. T'es un amour, mais sincèrement je ne pense pas que ça arrivera, car l'allemand est en train de mourir dans le supérieur, je suis Docteur Es Titanic. C'est pas grave. Je redéfinis ma vie, j'ai un super novueau projet en ce moment, tu verras ! Et même si j'avais mon étoile sur Hollywood je continuerais à te lire ;)

    RépondreSupprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !