Libellés

Deux jours à Berlin: l'essentiel

14 mai 2017



Mes sauterelles grassouillettes,

Je suis l'imprévisibilité même: je peux te parler de ma cup menstruelle, puis du mariage de ma soeur et dévier enfin sur Berlin en moins de temps qu'il te faut pour prononcer le mot stérilet.
C'est ça d'avoir un blog sans ligne éditoriale précise (une manière différente de formuler l'expression bordel éditorial).
Bref, ça fait longtemps que j'avais cet article sur le feu, et je me suis dit qu'avec les beaux jours qui arrivaient et les vacances pour certaines (si toi aussi tu travailles dans l'éducation nationale, tape dans tes mains) (pas frapper), il était temps de te parler de Berlin de tout ce qu'il y a à voir, à faire, à manger et à boire.
Voui, rien que ça.
Je t'ai préparé un petit circuit, si tu n'as pas beaucoup de temps à perdre et que tu veux faire ça vite fait bien fait, en voyant tout de même l'essentiel. T'es partie? T'as mis une culotte? Allez, follow me.

Ce qu'il faut savoir sur Berlin

Berlin est une ville immense. Avec une superficie de plus de 800 km2, elle est pratiquement 9 fois plus grande que Paris! Elle ne compte pourtant "que" 3,4 millions d'habitants, ce qui fait une densité de population bien moins concentrée qu'à Paris (j'ai fait géographie en LV3). Tu peux ainsi y circuler en voiture sereinement, trouver de la place pour te garer, sans perdre trois minutes d'espérance de vie,  ce qui n'est pas le cas d'autres villes allemandes comme Munich ou Stuttgart par exemple.

Il n'y a pas de centre-ville à proprement parler. Bien sûr, l'arrondissement Mitte concentre une bonne partie des curiosités touristiques et historiques, mais il est lui-même très étendu et contrairement à Paris, il n'y a pratiquement aucune zone piétonnière. Tout est grand, les avenues sont immenses et s'étendent sur des kilomètres. Tu peux t'y promener à pied, si tu as le temps et envie de flâner, ou de tester la résistance de tes coussinets plantaires,  mais je pense que le mieux reste le métro ou encore le vélo. Tu peux en louer sur l'Alexander Platz par exemple, pour un tarif tout à fait raisonnable. C'est ce que j'ai fait à chaque fois que je me suis rendue à Berlin. J'adore visiter les grandes villes en vélo, ça me procure un sentiment de liberté absolu. De plus, Berlin est vraiment parfaitement aménagée pour les cyclistes. C'est un véritable paradis! Alors, si toi aussi tu te sens l'âme de Jeannie Longo, tu sais ce qu'il te reste à faire...

Berlin est une ville unique, complètement différente des autres capitales européennes: coupée en deux pendant 40 ans, puis littéralement tronçonnée par le rideau de fer, c'est une ville martyr, témoin de plusieurs décennies de guerre froide, aliénant ainsi ses habitants. Puis il y a eu la réunification, et ainsi la désertion d'une partie des quartiers-est de la ville, très austères et marqués par une architecture stalinienne des plus froides. Depuis 1990, Berlin est constamment en chantier: il n'y a qu'à contempler la ville du toit du Reichstag pour voir s’étendre une forêt de grues devant ses yeux. C'est incroyable. C'est qu'il a fallu réinjecter beaucoup de capital et d'énergie pour réhabiliter l'est de la ville.
Pour autant, elle regorge de monuments historiques impressionnants, mais assez excentrés les loin des autres, empêchant ainsi une vision harmonieuse et globale du centre historique.
Elle n'en demeure pas moins une ville exceptionnelle, où la démarcation du mur est toujours signalée au sol par une ligne de pavés de couleur. Ainsi, il est toujours possible de voir où était le mur quelques années auparavant. Le cœur de l''histoire est donc là, palpable, à portée de mains. C'est bouleversant.


Où loger? 

Je te propose ce petit hôtel : l'Apple City Hotel, tout à fait sympathique qui se situe dans le Mohabit, un quartier un peu bobo de Berlin, à deux pas du Tiergarten, qui est un des arrondissements de la capitale. Il faut savoir que le Tiergarten est une véritable forêt dans Berlin; Cette ancienne réserve de chasse est un poumon vert dans cette ville immense. Tu peux t'y balader en vélo ou à pieds, pendant des heures, c'est vraiment agréable.
Cet hôtel est tout à fait abordable, niveau tarif, le confort y est minimal, mais largement suffisant, avec les toilettes et la douche dans la chambre ainsi qu'une literie correcte. Il se situe juste à côté de la station de métro Turmstrasse, sur la ligne U9, ce qui est méga pratique. Je te l'ai entourée sur la carte.
De rien.

Hôtel juste à côté de la station Turmstrasse, méga pratique.


Où manger à côté de l'hôtel?


J'ai dégoté un restaurant excellent, à deux pas de l'hôtel! Tu peux même y aller à pieds! Mais pas tout nu.
Il se situe à la station Birkenstrasse, je te l'ai entourée sur le plan ci-dessus.
 Le restaurant Arema. Bon, confession intime: Trip Advisor a dégoté pour moi ce restaurant. Je sais, je te déçois terriblement (ça, plus la révélation sur Instagram que je ne portais pas de stérilet, ça commence à faire beaucoup, je sais).
Mais pour me faire pardonner, sache que tu ne regretteras pas d'entrer dans ce bâtiment rempli de Hipsters à longue barbe, tous plus sexy les uns que les autres. Un joli lustre éclaire une immense salle, remplie de livres rangés sur des bibliothèques en bois massif. On se sent un peut chez soi, quoi.
Et on y mange bien! J'y  ai dégusté une escalope viennoise (Wiener Schnitzel) (un peu d'allemand, ça te fera pas de mal) qui tuait sa maman et des Spätzles complètement déments. Leur bière tue sa mémé aussi. Et si tu n'es pas trop  bières, tu peux te rattraper avec leurs cocktails qui sont eux aussi très bons.
Je suis retournée plusieurs fois de suite dans ce restaurant, non pas par plaisir, mais juste pour être sûre de bien te conseiller par la suite.

Restaurant Arema, dans le Mohabit


Station de métro juste à côté du restaurant et ma tête de ravie de la crèche en prime

JOUR 1

Je te propose de visiter le quartier du Mitte, qui concentre l'essentiel du Must touristique berlinois.
Départ de l'hôtel vers 11h (on est en vacances ou on est pas en vacances?)


Die Siegessäule (U9)

Courte balade dans le Tiergarten, pour voir en son centre la Siegessäule, la colonne de la Victoire, manifestation de la puissance prussienne au 19° siècle, et qui est un des monuments incontournables de Berlin. Métro Hansaplatz.
Sa construction a été achevée en 1873, une paire d'années après la victoire de la Prusse contre Napoléon. Cet édifice symbolise donc le triomphe de l'armée prussienne contre le Danemark, l'Autriche et la France ( mais vous n'aurez pas, l'Alsace et la Lorraine) (pardon).
Pour t'y rendre, tu peux, soit y aller à pieds (ce n'est pas très loin de l'hôtel), ou sinon, en métro. Une fois cette colonne vue et photographiée, rendez-vous à l'Arema, le spot bobo dont je t'ai parlé un peu plus haut, bien loin des pièges à touristes et où on mange très bien pour un prix tout à fait raisonnable.

La Colonne de la Victoire sur le plan (Siegessäule), station Hansaplatz, U9


La colonne de la Victoire, au centre du Tiergarten mais aussi de l'arrondissement du Mitte. Une jolie Ferrari jaune (j'avais promis à Chucky de prendre toutes les Ferraris que je verrais en photo).



Das Brandenburger Tor (S1, S2, U55)


Ensuite, je te propose de prendre le métro et de sortir à la station de métro Brandenburger Tor, pour admirer la magnifique Porte de Brandenbourg, ancien monument marquant la séparation de  Berlin-Ouest et Berlin-Est et symbole poignant de la réunification. Elle figure au dos des pièces allemandes de 10, 20 et 50 centimes.
Sa construction a été achevée en 1791.

Pendant la Guerre Froide, et après la construction du mur, en août 1961, la Porte de Brandenbourg, se situant dans l'ancien secteur soviétique, appartenait donc à la RDA, marquant ainsi la séparation entre l'Allemagne de l'Est et l'Allemagne de l'Ouest.
 De nombreux hommes politiques, comme Willy Brandt ou Kennedy, ont tenu des discours célèbres, de l'autre côté du mur, derrière cette porte, implorant la RDA de radoucir sa politique extérieure et de libérer ses habitants du rideau de fer.
 Cela  fait donc de cette porte un témoin très émouvant de 40 ans de séparation. Le mur se trouvait juste devant cette porte, empêchant les habitants de l'Ouest d'en admirer sa beauté.
Ça va, t'es toujours avec moi?

Le saviez-vous?

Il faut absolument s'attarder devant le quadrige en cuivre, qui fait de ce monument quelque chose d'unique. Il faut savoir que ce quadrige avait été volé par Napoléon après la victoire de Iena.  Le vilain.
Mais il est retourné dans son pays natal après la chute du Premier Empire (mais vous n'aurez  pas, l'Alsace et la Lorraine) (pas taper). On peut voir sur le statuaire, la déesse de la Victoire, menée par quatre chevaux. L'aigle et la croix sont des symboles de la puissance allemande.
Tu t'es pas endormi? T'es drôlement cool.



La Porte de Brandenbourg illuminée

le Quadrige qui throne en haut de la Porte de Brandenbourg

Station de métro, Brandenburger Tor

Der Reichstag


Juste à côté de la Porte de Brandenbourg se trouve le siège du parlement allemand, un édifice à ne rater sous aucun prétexte! Il ne se situe qu'à quelques dizaines de mètres de la Porte de Brandenbourg, nul besoin de prendre le métro, donc.
Ce bâtiment a une histoire tout à fait étonnante: incendié en 1933 sous les ordres de Hitler, il est resté longtemps en l'état, jusqu'à qu'un appel d'offre propose à différents architectes d'élaborer un plan de reconstruction: le gagnant est Norman Forster. Il a imaginé cette coupole en verre, qui fait toute originalité.

La saviez-vous?


Norman Forster est aussi l'architecte du Viaduc de Millau! Unbeulivebeule.

Tu peux visiter le parlement gratuitement, cela en vaut vraiment la peine! Le toit offre une vue à couper le souffle sur Berlin, et la coupole est vraiment impressionnante, vue de l'intérieur. Il faut juste savoir qu'il faut réserver avant sur internet, sur ce site, et plutôt longtemps à l'avance (compter une ou deux semaines avant). La réservation n'est qu'une formalité, mais elle reste néanmoins indispensable sinon tu ne pourras pas visiter ce bâtiment qui reste mon spot préféré pour avoir une vue d'ensemble sur Berlin (c'est gratuit, contrairement à la tour de la télévision qui coûte une blinde).

Je t'ai mis une photo juste en dessous. On a eu un temps de malade! C'était presque la tempête! Le ciel était menaçant, mais magnifique, tout s'envolait dans Berlin!


Der Alexanderplatz (U5, U2, U8, S5, S7)


Je te propose de longer Unter den Linden, l'équivalent de nos Champs Champs Elysés à nous, en quelque sorte. Tu pourras admirer les jolies ambassades qui jonchent cette allée . L'ambassade de Russie et celle des Etats-Unis sont particulièrement impressionnantes.
Si tu longes l'avenue jusqu'au bout, alors tu pourras enfin contempler l'Alexanderplatz, place emblématique de Berlin (de l'ancien Berlin-Est surtout), et roman éponyme de l'écrivain Alfred Döblin
.
C'est une place ultra moderne avec son horloge mondiale et sa tour de la télévision (la plus haute d'Allemagne!). J'aime beaucoup cet endroit qui regorge de grandes enseignes alimentaires et commerciales. C'est très touristique bien entendu, mais je trouve que cela vaut tout de même la peine de s'y attarder, ne serait-ce que pour la vue qu'offre le métro devant la tour de la télévision et l'horloge mondiale. Très urbain!

l'Alexander Platz et l'horloge mondiale


la tour de la télévision
L'Alexanderplatz (flêche bleue à droite), station de métro du même nom, U5, U2, U8, S5, S7

L'Ampelmann  et l'Ostalgie


 Que ce soit sur l'allée Unter den Linden ou sur l'Alexanderplatz, tu ne pourras pas manquer une des boutiques Ampelmann. Ces magasins parsèment la ville et sont à l'effigie d'un petit bonhomme vert, devenu célèbre dans toute l'Allemagne après la chute du mur. Dans les années 60, le psychologue Karl Plegau a voulu élaborer un signal pour les passages-piétons qui soit amusant et attire mieux l'attention des enfants. Ainsi naissait l'Ampelmännchen, qui se différencie de ses collègues internationaux par un visage rond et sympathique.
 Lorsque le mur est tombé, le gouvernement fraîchement réunifié a rangé l'Ampelmann au placard, voulant ainsi abolir tout souvenir de l'ancienne dictature est-allemande, ce qui a occasionné une vague de protestations dans le camp des Ostalgiques (les nostalgiques de l'est).
Bref, en 1997, le gouvernement a cédé et a réintroduit l'Ampelmann comme signal pour passages-piétons dans les zones de l'ancien Berlin-Est.



Il serait trop compliqué d'expliquer ce concept de l'Ostalgie sur ce blog, mais pour résumer grossièrement, on peut dire, que derrière le régime dictatorial,  il y avait quelques bons côtés dans la vie quotidienne de la RDA: pas de chômage, des prix stables, pas d'inflation (puisque pas de commerce avec les pays capitalistes), des loyers à prix imbattables, une réelle solidarité entre les habitants. Certes, il n'y avait pas de Mercedes ou d'Audis en RDA. Pas de Mc Do ni de Coca, évidemment, aucun produit de luxe. Quand une cargaison d'oranges arrivait dans la capitale, cela occasionnait des heures de queue dans les magasins mal achalandés, mais les habitants vous diront que personne n'est mort de faim et que la vie quotidienne n'était pas si désagréable quand on faisait fi de ces petits aspects.
 Or, quand le mur est tombé, beaucoup d'habitants de  RDA se sont rués vers l'Ouest doré. Le capitalisme, la concurrence, le chômage sont venus se heurter au quotidien des citoyens de l'Est et certains en sont venus à regretter certains aspects de la vie quotidienne de la RDA. Parallèlement, certains habitants de l'Ouest ont trouvé à redire à la réunification: le fait qu'on injecte beaucoup d'argent pour réhabiliter l'ancienne Allemagne de l'Est par exemple. En effet, chaque année, la réunification coûte 60 millions d'Euros à l'Allemagne, Alors forcément, pour certains, c'est trop.
Le choc de deux cultures étrangères qui se retrouvent face à face après 40 ans de séparation a été très violent.

Quand je commence à t'agacer, n'hésite pas à me taper sur l'épaule. Des fois, je m'enflamme.

La Bernauer Strasse (U9)

Après toutes ces visites, s'il te reste un peu de force, je ne peux que te conseiller de visiter le mémorial de la Bernauer Strasse. Il devrait être dans les 17h, cela ne te prendra pas trop de temps (compte une bonne heure tout de même).
La Bernauerstrasse est, tout comme la Friedrich Strasse, une rue-frontière (si j'ose m'exprimer ainsi), qui séparait Berlin-Est de Berlin-Ouest.

Le mur a commencé à être construit dans la nuit du 12 au 13 août 1961, même si sa consolidation a continué pendant de nombreuses années par la suite. Ainsi, certains habitants de la Bernauer Strasse ont eu le temps de fuir au petit matin, lorsqu'ils ont découvert les fils barbelés et le chantier qui menaçait de murer définitivement l'immeuble où ils habitaient. S'en sont suivies des scènes hallucinantes: on peut voir dans les images d'archive, des gens sauter des fenêtres, aidés par d'autres habitants, venus les aider, en posant au sol des matelas pour amortir leur chute.
Certains n'ont pas eu le temps de fuir, et quelques temps après, toutes les fenêtres des immeubles de la Bernauer Strasse ont été murées. C'est donc une rue martyr en quelques sortes.

J'avais déjà visité la Friedrichstrasse ainsi que le célèbre Check Point Charlie. Bien sûr, c'est à voir également, mais je vous avoue que la Bernauerstrasse m'a  davantage bouleversée. Peut-être est-ce dû au nombre moins important de touristes.
 La Friedrichstrasse est plus proche du centre, tous les touristes se prennent en photo devant l'ancien poste-frontière de Check Point Charlie, alors que la Bernauer Strasse reste majestueusement silencieuse. On peut voir la rue s'étendre sur plusieurs centaines de mètres et de nombreux panneaux photos ornent les immeubles, illustrant la fuite des citoyens au moment de la chute du mur. Ils ont même laissé un mirador en l'état. Une petite plateforme permet de prendre de la hauteur et offre un joli panorama. On sent l'histoire qui s'est tue, mais qui est encore là, palpable, enfouie quelque part.
C'est bouleversant.
Une ligne au sol marque l'emplacement du mur, et à ma grande surprise, j'ai pu voir le tracé des anciens tunnels que les gens ont creusés pour s'enfuir! C'est incroyable!
Il y a un mini-musée, juste aux pieds de la plateforme qui nous permet d'observer le mirador. C'est intéressant, on peu y voir des photos de familles séparées de chaque côté du mur.

Photo de Conrad Schumann (en haut à gauche), soldat est-allemand qui s'est enfui le 15 août 1961.


L'ancien mirador, vu de la plateforme de la Bernauer Strasse

Photos du mémorial au pied de la plateforme de la Bernauer Strasse


Bernauer Strasse, sur l'U9 (en haut, flèche orange), station de métro du même nom


Où manger dans le centre?


Après toutes ces belles découvertes, tu auras bien mérité un petit peu de repos. Je te conseille de t'arrêter au Sony Center, sur la Postdamer Platz. C'est à deux pas de Unter den Linden et c'est un centre hyper moderne, offrant de nombreux bars-restaurants et même un cinéma. Le soir, c'est assez magique car l'immense voûte du lieu s'illumine de couleurs changeantes, c'est vraiment un endroit à part! L'amie qui m'accompagnait a adoré.
Tu peux commander des tapas ou un apéritif dînatoire tout en dégustant la Berliner Weisse (la Blanche de Berlin, une bière légère et fruitée) ou en sirotant des cocktails. Il y a beaucoup de touristes, et c'est bien moins authentique que dans le Mohabit, mais il faut assumer sa position d'étranger en visite dans la capitale!
Et puis, rien ne t'empêche de revenir faire un petit tour sur la Pariser Platz par la suite, histoire d'admirer la porte de Brandenbourg de nuit. Une véritable merveille.

Le Sony Center aux couleurs changeantes, métro U2, S2, S1 (station Postdamer Platz)

Tapas au Sony Center
Le Sony Center sur la Postdamer Platz (flèche jaune)

LE LENDEMAIN

Avec un tel programme, je pense que tu passeras une nuit sereine! Si on table sur le fait que tu n'as vraiment que 48 heures à passer dans la capitale, je te propose de te lever vers 9h et de retourner dans le centre, sur la Pariser Platz et de partir de la porte de Brandenbourg pour longer Unter den Linden jusqu'à l’île aux Musées.
Pourquoi ne pas le faire à vélo? (la meuf qui se drogue).
Tu peux partir de l'hôtel en vélo, longer la Spree qui ne se situe qu'à une petite centaine de mètre de ton hébergement, et pédaler au fil de l'eau jusqu'à l'île aux Musées. Sur ton passage, tu pourras admirer la chancellerie.
Si tu es pressé, ou que tu as mal aux pieds, mieux vaut prendre directement le métro jusqu'à l'île aux musées. C'est la station Friedrichstrasse (je te l'ai mis dans le plan juste en dessous).
Mate le boulot de ouf que j'ai amassé pour écrire cet article.

Die Museumsinsel

C'est une merveille architecturale, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, qui abrite 5 musées différents: L'Alte Nationalgalerie, Le Pergamon Museum, Le Bode-Museuml'Altes Museum et le Neues Museum. Non, je ne t'ai pas insultée, là, tout de suite.

Il faut savoir que le Bode-Museum abrite le célébrissime buste de Nefertiti (quoique les récentes découvertes historiques mettent en doute l'authenticité de ce buste). Bref, ma collègue a voulu absolument voir  cette oeuvre, tandis que moi, j'ai préféré me rendre dans l'ancienne Galerie Nationale, pour me repaître de la vision des tableaux romantiques de Caspar David Friedrich. Un pur enchantement.
Si comme moi, vous êtes plutôt peinture moderne, alors je vous conseille de vous rendre également au Kulturforum pour visiter la Nouvelle Galerie Nationale et la Pinacothèque et admirer ainsi les œuvres des peintres expressionnistes allemands comme Kokoschka, Kirchner ou encore Nolde. C'est tellement rare d'en voir en France que je ne peux que vous conseiller d'aller jeter un oeil à ces chefs-d'oeuvre picturaux!
Non, je vous rassure, en vrai, je suis une meuf  sympa.


La cathédrale de Berlin, vue de l'Alte Nationalgalerie



Mondaufgang am Meer (Lever de soleil sur la mer) de Caspar David Friedrich, 1822

Mönch am Meer (Moine face à la mer) de Caspar David Friedrich, 1820
L'île aux musées, métro Friedrichstrasse, U6, S1, S2,, S5, S7, flèche noire)

L'East Side Gallery


Et pour finir? Eh bien, pour finir, je dirais que tu ne peux décemment pas quitter la capitale allemande sans passer par l'East Side Gallery.
Qu'est-ce que l'East-Side Gallery, me demanderas-tu?
Sache, petit pandawan, que ce lieu est un de mes endroits préférés à Berlin. En effet, le mur a été conservé sur plus d'un kilomètre et des artistes y ont peint des fresques. C'est extrêmement émouvant de longer ce mur, autrefois symbole de haine et de souffrance, et d'y lire les messages de paix et d'amour qui se trouvent maintenant dessus.
C'est une visite forte en émotions, tu n'en sortiras pas indemne.

"Es gilt viele Mauern abzubauen" Il y a beaucoup de murs à abattre, une des fresques les plus connues ornant l'East Side Gallery

East Side Gallery, métro Wahrschauerstrasse, U1, S5, S7 (flèche marron)
Voilà! Notre séjour dans la capitale touche à sa fin! J'espère t'avoir donné un petit aperçu de cette ville que j'aime tant.

PS: les lettres U (9,8,7....) symbolisent les stations de métro, tandis que les lettres S (1,2,3...) symbolisent les stations de S-bahn, le train (l'équivalent de notre RER).

Des bécots,

Frau PrunO.

33 commentaires :

  1. je arde ton article sous le coude car Berlin est une des villes sur ma wishlist interminable
    même si mon allemand LV2 appartient vraiment à une autre vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tania! Ainsi donc, tu es une ancienne germaniste ;-)

      Supprimer
  2. Whaouuu sacré boulot cet article bravo ! Comme tu le sais nous sommes déjà allés en vacances en Allemagne mais jamais à Berlin. Quand nous étions jeunes et beaux avec mon chéri on faisait des escapades européennes .. Londres, Copenhague, Oslo.. Berlin fait partie de la liste à faire, donc je garderai ce billet dans mon escarcelle ! Mais je pense qu'on emmènera les enfants, d'autant que ma grande aimé l'histoire. Je pense que visiter les abords de l'ex mur ça va me remuer les tripes... j'étais en 4eme en 1989, on en parlait beaucoup avec notre prof d'allemand...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle! J'y ai passé pas mal d'heures sur cet article ;-) Ravie qu'il te plaise! Oh oui, je te conseille vivement d'y aller avec tes enfants, je suis sûre que tu ne le regretteras pas! Je t'embrasse!

      Supprimer
  3. J'ai vécu un petit bail à Berlin donc j'y reviens avec joie dans ton article ! J'ai adoré la Bernauer Strasse moi aussi, ce mémorial m'a marquée. Pour le reste, comme je suis une grosse hipster qui se la pète, mes plus beaux souvenirs de Berlin sont alternatifs, genre quand j'ai fait une rave party sadomaso dans une station de métro désaffectée, quand je me suis déguisée en escalope sanguinolante sous cellophane pour la veggie bride, quand j'allais voir des films des années 20 dans la Simon Dach Strasse à Friedrichshain, quand je sortais en club gothique avec mes chauve souris dans le nez... ah, ma folle jeunesse (ouais, j'ai 27 ans mais je suis rangée des voitures, c'est triste das Leben madame). J'ai voulu écrire un guide alternatif trop cool de Berlin sur IM, mais en fait ça date d'il y a 7 ans, tous mes tips sont sans doute périmés et nuls, je suis trop bourgeoise maintenant... Maintenant je préfère Munich. #embourgeoisement assumé
    Bon en tout cas super article, comme toujours, et j'adore t'entendre parler de l'Allemagne ! gros bisous germaniques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu as vécu mille vies ma parole! Oh oui, écris ce guide, dis oui, steuplé, steuplé! Je me rends compte que je ne suis qu'une amatrice à côté de toi! Merci pour ton joli compliment en tous cas, même si je ne t'arrive pas à la cheville quand tu parles de l'Allemagne <3

      Supprimer
  4. Et bien ça m'intéresse car je ne connais pas encore Berlin et c'est prévu pour... pour quand on pourra, mais prévu en tous cas. Donc merci pour cette revue précise et détaillée, je prends des notes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce gentil message, je suis ravie de faire ta connaissance!

      Supprimer
  5. J'avoue avoir plus des envies d'Italie que D'allemagne, mais si un jour on doit aller à Berlin on sera pas perdu grâce à ton article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'Allemagne n'a jamais vraiment eu la côte en France ;-)

      Supprimer
  6. Aaaah Berlin sans aucun doute une de mes villes préférées. J'ajouterais peut être pour les passionnés d'histoire juste le musée historique qui retrace l'histoire du pays depuis le moyen âge, a été entièrement et superbement rénové et regorge de pièces fabuleuses ! Bon mais à part ça quand est ce qu'on s'y retrouve pour manger un Schnitzel ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, tu sais que ce serait avec grand plaisir! J'adorerais :-) Merci pour le tuyau, je ne connaissais pas encore ce musée, il me reste beaucoup de choses à découvrir encore! Je t'embrasse!

      Supprimer
  7. Je suis allée deux fois à Berlin, et n'y ai pas fait les mêmes choses, c'est une ville très surprenante de par son histoire. Ton article est très intéressant et documenté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ce compliment me va droit au coeur!

      Supprimer
  8. Merci pour ce super article, j'adorerais retourner à Berlin! En effet j'y suis allée une fois, en.... roulement de tambour.... 1988! Donc AVANT la chute du mur (oui, je sais, tu n'étais pas née, et oui, j'ai connu les téléphones à fil orange!).
    Je n'ai donc pas du tout vu Berlin Est et j'aimerais beaucoup voir cet autre Berlin!!
    Bref, merci pour ce partage et très bonne journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que nenni, j'avais 6 ans en 88! et oui, j'ai connu les téléphones à fil orange! Alors, t'en dis quoi?! Je t'envie d'avoir connu cette ville à l'époque du mur! Merci en tous cas pour ton message, je t'embrasse!

      Supprimer
  9. J'adore Berlin :) J'y ai déjà été 2 fois et je connais tous les endroits dont tu parles, mais j'ignorais les 2/3 des infos que je viens de lire ! Merci Mme la professeure pour ce joli cours ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ce joli compliment! Je t'embrasse!

      Supprimer
  10. Waw, ca depote quand tu visites une ville! En tout cas, tu m'as donne tres envie! Berlin est un poil loin pour moi, mais j'espere bien y retourner un jour, avec les enfants. Je trouve que c'est une ville plein d'un dynamisme positif, qui fait qu'on s'y sent bien!!!
    Une belle journee a toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça dépote en effet! J'aimerais beaucoup que tu visites cette ville, je suis certaine que tu adorerais ma caille! Je t'embrasse et merci pour le compliment <3

      Supprimer
  11. Hé ben franchement tu es balaize ma Frauleine! On te pardonne pour le stérilet t'inquiète ;). C'est une ville magnifique, à visiter c'est sûr.. Heu le méssage sur le muir pour Donald Trump, il n'est pas d'amour :D. Bravo pour cette article! GRos bisous :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! Je vois que tu as l'oeil, petit chaton!! Merci à toi ma copine <3

      Supprimer
  12. Superbe ce travel diary j'aime beaucoup Berlin!


    N'hésites pas à découvrir mon univers si tu le souhaites :-)

    Emily de Pretty Tiny Things

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage par ici! Je tâcherai de venir te faire une petite visite de courtoisie, n'hésite pas à me le rappeler!

      Supprimer
  13. Berlin a l'air d'être une ville vraiment sympa à visiter, et qui n'est pas très loin de chez nous, c'est un gros avantage aha!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui? Où habites-tu? Merci pour ton passage par ici et ravie de faire ta connaissance!

      Supprimer
  14. J'aimerais bien visiter cette ville, peut-être l'hiver prochain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, je suis sûre que ça te plairait!

      Supprimer
  15. Coucou. Merci pour ce superbe article très bien détaillé. En tout cas tu nous vends très bien cette ville et tu m'as même donné envie d'y aller. Lorsque l'occasion se présentera, je n'oublierai pas de reprendre ton article pour organiser mes visites. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ma Lina, pour tes commentaires, toujours gentils! Je t'embrasse fort <3

      Supprimer
  16. Berlin étant sur ma wishlist même si personne dans la famille ne parle la langue de Freud, je conserve dans un coin de ma tête ton article sur lequel je reviendrai volontiers le moment venu ! Il y a trois choses que j'aimerais beaucoup découvrir en Allemagne : les châteaux de Bavière, Berlin et Europa Park. Tu as achevé de me convaincre pour Berlin. Un grand merci pour avoir pris le temps de nous rédiger un bel article tout plein de tes coups de cœur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle! Je n'ai encore jamais visité les châteaux de Bavière... C'est très mal, c'est un secret que je garde bien caché de peur de me faire lyncher sur la place publique ;-)

      Supprimer
  17. Bravo pour ce Blog et merci de si bien partager vos expériences à Berlin. C’est communicatif et cela a confirmé notre envie d’y aller.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !