Libellés

Dis maman, pourquoi tu blogues?

19 sept. 2016






                                                    Mes mouflons galactiques,

J’imagine que Chucky et Miss Couches Mouillées me poseront fatalement cette question, un jour, quand l'innocence les aura quittés et qu’ils auront compris que leur génitrice est une droguée virtuelle dont le dealer s’appelle Blogger.
Et quelque chose me dit qu’il ne faudra pas attendre qu’il ait du poil à la moustache ou qu'elle m'emprunte mon épilateur (à moins que ce soit le contraire) (OHMYGOD) pour qu’ils me posent cette question existentielle.


 Ils me demanderont alors certainement ce que j’écris derrière mon écran et pourquoi je me marre les trois quarts du temps lorsque je pianote sur mon ordi. Il va falloir que je prépare ma réponse si je ne veux pas avoir les services sociaux sur le dos (j’ai bien dit services sociaux, pas réseaux sociaux) (ma parole, toi aussi t’es une droguée!).

Je blogue parce que j’aime écrire ma vie

Au premier sens du terme, j’aime raconter ce qui se passe dans ma vie, j’aime mettre des mots dessus, en faire une histoire jolie ou drôle, parfois émouvante. Ce qui se passe au quotidien n’est finalement qu’une succession d'événements plus ou moins logiques, plus ou moins décousus. Mais rassembler ces événements et les raconter leur donne du sens finalement. Je prends du recul par rapport à ce qui se passe chez moi, et je vois mieux les choses en les écrivant. Ecrire donne du sens à ma vie. Je décide ou non de lier tel événement à un autre, de lui trouver une cause ou une conséquence. Je décide ou non de rire de telle péripétie ou de la conter avec tendresse. Je décide d’ailleurs de ce qui doit être conté comme une péripétie ou de ce qui doit être passé sous silence. Finalement, je suis maîtresse de ma vie en la réécrivant à ma manière.
C’est ainsi que je fais de Chucky et Miss Couches Mouillées des enfants uniques et attendrissants sur la toile, quand dans la vraie vie, j’ai parfois envie de les jeter par la fenêtre (vous ai-je raconté que Miss Couches Mouillées a trempé sa tête dans la cuvette des toilettes hier ?) (faudra que je vous raconte). Ils sont les héros de mon blog.
Peut-être en sera-t-il autrement dans la vraie vie, plus tard , mais au moins là, ils ont un espace qui leur est consacré, ici, dans mon blog.
Mon blog, c’est mon cœur.

 Je blogue pour garder une trace

Je n’ai pas une bonne mémoire. J’oublie facilement ce qui se passe dans ma vie, j’ai une faculté étonnante à faire passer à la trappe tout un tas de chose. Je ne sais pas à quoi c’est dû (faut que je consulte Doctissimo d’urgence) (pourkoi j’oublies pleint deux chose ?). Toujours est-il que le fait de raconter les moments importants de ma vie, de mettre des mots dessus, leur assure une pérennité. Je blogue pour ne jamais oublier mes émotions.
Bien entendu, je ne vais pas oublier de sitôt ce que j’ai ressenti lorsque j’ai vu Chucky pour la première fois, ni l’accouchement de ma fille, mais le fait d’en écrire les détails, leur assure une pérennité:  le look de l’infirmière hormonée qui m’a pincé le téton pour voir si j’avais du lait, la lumière glauque de la salle de réanimation qui m’a fait croire un court instant que j’étais dans une boîte à partouzes, bref, tous ces petits détails qui, quand je les relis, me replongent immédiatement dans ma vie telle que je l’ai vécue à ce moment précis. 

 Je blogue pour échanger

Mon blog c’est un peu un journal intime à ciel ouvert, si j’ose dire. C’est d’ailleurs pour cela que très peu de personnes de mon entourage en connaissent l’existence. Pour autant, être lue par des personnes que je ne connais pas à priori, ne me dérange absolument pas. Cela me plaît, bien au contraire. J’aime les amitiés qui se tissent, au fil des mots et qui créent une intimité pas si virtuelle que ça. Il y a certains blogs que je lis plus que d’autres, parce que j’en apprécie énormément le style et ils me permettent de m’évader quelques instants (un peu comme un pass NAVIGO) (sauf que c’est gratos et que ya jamais de grèves).
Au fils des articles et des échanges, j’ai rencontré des filles, qui, j’en suis sûre, pourraient être mes amies au quotidien.

Cela n'a rien avoir avec la choucroute, mais savais-tu que Le Bachelor 2016 n'était plus avec Linda, l'heureuse élue? Ça me revient tout d'un coup, et j'en suis toute retournée, figure-toi. Décidément, la télé réalité malmène mon petit coeur.

Allez, revenons à nos sauterelles.

Je blogue pour être dans ma bulle

 Il n'y a qu'à deux moments précis que je suis vraiment dans ma bulle: lorsque je fais le ménage toute nue, je bosse et lorsque je blogue.
Bloguer est une parenthèse qui me permet de m'évader du quotidien (remember the pass NAVIGO) et de me concentrer sur ma vie (ce qui ne m'empêche nullement de faire le ménage toute nue finalement).
Bref, j'aime ce moment qui m'appartient et qui me permet de faire quelque chose pour moi.
C'est un passe-temps agréable, (quand il n'empiète pas sur ma vie privée bien évidemment). J'aime retrouver mes copinotes du web avec lesquelles on échange et on se raconte des choses plus ou moins intimes. J'aimerais beaucoup en rencontrer certaines d'ailleurs (flippe pas).

Bref, j’aime la magie des mots qui égraine au fil des articles des émotions et des univers différents et qui a cette capacité extraordinaire de rassembler des gens, de les faire se rencontrer. Et finalement, cet univers virtuel est bien mieux que notre galaxie physique, car au moins il a le pouvoir de faire s’embrasser les étoiles.



Des bécots galactiques,
Frau Pruno.



36 commentaires :

  1. Je crois que j'aurais pu écrire mot pour mot ce billet!enfin, avec moins de talent bien sûr ;)

    RépondreSupprimer
  2. Un final tout en beauté et en poésie! Ce sont de très bonnes raisons de bloguer et je les partage. Pour moi c'est surtout pour le plaisir d'écrire et de partager. Comme un SAS de décompression, un endroit dans lequel je peux être moi, sans jugement. Bises et belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai Marie, tu as raison, j'ai oublié ce point capital: on peut être nous-mêmes, mais pas toujours sans jugement à mon sens. On a parfois des commentaires critiques quand on publie des sujets un peu polémiques. Le jugement est humain, et il faut un peu s'y attendre quand on publie quelque chose que tout le monde peut voir et commenter.... Je t'embrasse <3

      Supprimer
  3. Ta conclusion est très poétique ! Pourquoi blogue-t-on ? Tes raisons de bloguer sont très justes. Le blog comme lieu d'expression, comme une bulle et comme un lieu de partage : exactement !
    Les liens qui se tissent virtuellement, tout en bienveillance permettent de se construire, de se confronter à d'autre fonctionnement/point de vue et de faire avancer nos réflexions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai ce que tu dis! Je me suis déjà remise plusieurs fois en question depuis que je tiens ce blog! Je t'embrasse!

      Supprimer
  4. Merci pour cet article qui fait réfléchir sur le pourquoi du blog ! Finalement, je me rends compte que ce sont pour les mêmes raisons que toi. Je trouve qu'on découvre des gens qui n'auraient jamais croisé notre chemin sinon, et c'est vraiment enrichissant ! Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ton passage par ici! Je suis ravie de faire ta connaissance et c'est vrai que l'aspect humain est le plus important dans le blogging, je trouve!

      Supprimer
  5. Je n'ai rien à ajoutes. Merci pour cet article qui résume assez bien les raisons pour lesquelles je blogue aussi. Ces rencontres que je n'aurais jamais faites sans le blog sont un immense enrichissement personnel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, oui... Les rencontres.... C'est le principal je crois. J'aurais dû le mettre en numéro 1. Gros bisous ma belle!

      Supprimer
  6. je n'ai pas grand chose à ajouter ( pour une fois !) à part que je suis bien contente que tu blogues ! lire un de tes billets, c'est toujours un réel plaisir, et une bonne tranche de rigolade ! (mais pas que !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma jolie. Tu fais indubitablement partie de mes belles rencontres.

      Supprimer
  7. Je suis d'accord avec toutes ces raisons (malgré le coup de mou des derniers mois). J'aurais pu écrire l'article (dommage que tu l'aies fait, ça aurait fait un article sur mon blog) (je blague, hein) ;)

    Moi, la question qui m'effraie un peu, c'est plutôt : "Maman, pourquoi tu blogues sur nous ?" Mais bon, d'ici là, les choses ont le temps de changer ;) Avant que Choupie soit capable de formuler cette question (bon, Chucky est plus vieux que Choupie !), je ne sais pas si j'aurai encore un blog. Les choses changent tellement vite !

    Je sais que l'année dernière, il était inenvisageable pour moi de ne pas aller aux prochains Efluent Mums... et maintenant que les pré-inscriptions sont rouvertes (c'est une vraie info, pour celles qui ne savent pas et que ça intéresse ;)), je n'ai pas envie de m'inscrire cette année...

    Du coup, deux ou trois ans, quand Choupie sera assez grande pour me demander ça, c'est un peu trop loin pour moi pour me projeter. Wait and see ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu peux traiter le même sujet que moi, ya aucun souci! Je me doute bien que je ne suis pas la seule à y avoir pensé!
      Je suis bien contente que tu reviennes parmi nous, requinquée, je l'espère!
      Je comprends tes inquiétudes concernant le fait que tu blogues sur tes enfants, j'y pense aussi, sans savoir vraiment si j'ai raison de le faire ou non.
      Concernant les Effluents, l'année dernière, je regardais ça avec dédain, en me disant que c'était trop commercial, trop superficiel, mais aujourd'hui j'y vois surtout l'occasion de vous rencontrer en vrai!
      Donc, ça ma tente! Mais je pensais qu'on recevrait des invits, je ne savais pas qu'il fallait s'inscrire....

      Supprimer
  8. Merci pour ce message sincère, qui reflète sans doute la pensée de beaucoup de blogueuses!
    C'est vrai que c'est un moment où on s'échappe du quotidien, où on peut se permettre plus de liberté (pour ma part j'adore les blagues pourries, et je laisse libre court à ce travers dans mes articles- quoi que, j'en dis pas mal aussi dans la vraie vie quand j'y pense... :D )
    En tous cas, c'est toujours très drôle de suivre tes aventures familiales, et j'espère que tu continueras à nous les faire partager!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci ma copine! Je suis bien contente de t'avoir rencontrée, via mon blog! J'espère qu'on va continuer cette aventure toutes les deux encore longtemps!

      Supprimer
  9. Tu as deja montre ton blog a tes enfants?
    Mes enfants l'on decouvert il y a tout juste une semaine et ils ont ete ravis! Les textes les ennuient profondement mais ils aiment regarder les photos et se souvenir de moments partages. Et ils sont hyper hyper fans du petit dessin/logo de la famille, qu'ils ont explique dans tous les sens a leur Mamie, avec la symbolique du voyage et tout et tout...
    ... Eh ben ca m'a fait super plaisir de partager ca avec eux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont encore un peu petits. Chucky n'a que quatre ans et MC vient d'avoir un an. Je ne sais pas si je leur montrerai car je n'ai pas envie qu'ils ébruitent le fait que je tiens un blog. Là où je vis, tout le monde se connaît!
      Mais je trouve que c'est une bonne idée, sinon, de faire partager ce blog!

      Supprimer
  10. De très jolies raisons qui font que j'aime suivre vos aventures.. .

    RépondreSupprimer
  11. Je me reconnais assez bien dans ton billet sauf que je ne suis pas fan du ménage tout nu... Javel tout ça tout ça...
    J'écris principalement pour partager mon expérience, filer deux ou trois astuces et pour détendre les parents stressés ! Je veux aussi garder une trace de tous les moments, les bons comme les moins bons. Me rappeler de certaines anecdotes que l'on a trop tendance à oublier (du moins moi...) et c'est une sorte de journal intime en leg à mes enfants. Je pense que certains trucs vont bien les faire rire, comme quand on regarde de vieilles photos...
    J'aime aussi cet espace de débats/conseils/astuces que l'on peut s'échanger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que tu as le mérite de ramener un peu de testostérone dans ce monde over-hormoné. Et tu t'en sors plutôt bien je trouve! (même si tu ne fais pas le ménage tout nu) (personne n'est parfait.)

      Supprimer
  12. J'ai commencé à bloguer pour les mêmes raisons que toi.
    8 ans plus tard, je me livre et dévoile moins qu'au début parce que plus de monde me lit (notamment des personnes qui me connaissent bien et finalement être anonyme c'est bien) et aussi parce que mes aînés deviennent grands. Je ne peux plus tout raconter sur eux sans penser aux éventuels conséquences. Puis ils ont un jardin secret qu'ils veulent garder secret.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends que tu fasses davantage attention maintenant. En tous cas, bravo pour ta longévité! Je ne sais pas si je tiendrai aussi longtemps, en tous cas, j'essaie de préserver le plus longtemps possible le secret de mon blog ;-)

      Supprimer
  13. Absolument parfait ce petit post <3
    Continue à nous faire rire et sourire c'est le remède à tout

    RépondreSupprimer
  14. Ce que mon entourage a du mal à comprendre, c'est comment je fais pour trouver du temps pour le blog, alors que je me plains sans arrêt que je n'ai le temps de rien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais le blog c'est une passion ! On trouve toujours du temps pour bloguer ; -) mais ça, personne ne peut le comprendre ♡

      Supprimer
  15. Arf! J'arrive encore une fois après la bataille... Déjà 20 comm'! Bon... Biiin, en plus j'ai rien à dire... J'suis tout comme toi. Continue d'écrire ta vie ma pruneau! J'adore te lire (même en différé!^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun souci, je sais que parfois, on a du mal à se tenir à jour dans ses lectures! Mais tu es toujours là, alors le reste on s'en fout <3

      Supprimer
  16. Bon et bien moi aussi j'arrive toujours trop tard...Je partage totalement ton point de vue mais je ne suis pas sûre d'en parler à ma fille plus tard.

    C'est mon jardin secret et je ne souhaite pas qu'elle soit tentée de faire la même chose et le regrette après. Comme tu l'as si bien expliquée, la blogosphère, et plus largement, les réseaux sociaux, regorgent de hyènes en tout genre.

    Je ne dis pas que ça fonctionnera mais je préfère éviter de lui montrer la voie.

    Des bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu as bien raison de ne pas en parler à ta fille. Imagine qu'elle en parle à ses copines qui iraient elles-mêmes en parler à leurs parents ! Fini l'anonymat. Bonjour les boules...

      Supprimer
  17. Au final je crois que nous bloggons toutes un peu pour les mêmes raisons.
    Je n'ai pas encore décidé de la place que je donnerai à mes hypothétiques enfnats sur le blog mais cela me fait bien plaisir de lire des nouvelles des tiens ��

    RépondreSupprimer
  18. Coucou ma belle. Pour moi le blog me permet de me déconnecter un temps de ma vie de tous les jours. Lorsque j'ai une baisse de moral (le plus souvent au travail en fait) je pense à mon blog et à ce que je vais écrire ou prendre en photo. Et d'un coup le stress s'en va. Je me sens mieux ! C'est peut être idiot, mais du coup ça m'aide vraiment à supporter ces journées de travail parfois très difficiles.
    En tout cas continue à bloguer. J'adore te lire, tu me fais rire ou sourire à chaque fois. Et tes articles sont toujours de qualité. Gros bisous

    RépondreSupprimer
  19. J'adore ce billet et je trouve ça géniale que tu blogues par passion ! Beaucoup l'oublie et c'est très dommage !

    Pleins de bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci ma jolie! Mais c'est aussi ton cas je pense! On sent bien quand on lit tes billets qu'ils sont écrits par passion!

      Supprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !