Libellés

Partir en amoureux. ..

18 juil. 2016




                                                            Mes lamas chatouilleux,
Je suis comme ça, moi. Même à l’autre bout du monde (en Italie) je pense à toi.  Il fallait bien que je te donne des nouvelles, des fois que tu croirais que je me suis volatilisée avec le magot du paquet de couches.



Je suis en vacances avec Pinces d’Or. Sans gnomes. N’exulte pas trop bruyamment s’il te plaît.  Tes enfants dorment encore (je suis une morue perfide).  Figure-toi que Pinces d’Or et moi avons refilé le bébé (cette expression n’a jamais été aussi bien adaptée à la situation) à mes parents qui se sont gentiment dévoués pour nous garder les petits (une erreur due à leur jeune âge sans doute).

Il fallait pas nous le dire deux fois.

Vous n’avez qu’à partir en amoureux, on vous gardera les enfants!

 Si tôt que ma mère avait prononcé cette phrase magique et fatale au milieu de l’apéro (une erreur de débutant je te dis), nous nous échappions du salon pour réserver les billets, dans un orgasme joyeux et sonore.

Bon, ça c’était avant que le départ effectif ne se profile et que mes yeux se transforment subitement en ceux d’une star de télé-réalité hormonée.

Fallait pas venir me parler le jour où on est partis et où on les a laissés. Fallait pas venir parler à mes parents non plus d’ailleurs (les pauvres avaient enfin compris l’ampleur du drame) (que Dieu ait pitié de leur âme). On est donc partis lâchement pendant la sieste matinale de Coquillette et alors que Chucky était parti faire des courses avec son grand-père (de véritables hyènes des steppes).

Je ressemblais fortement une vieille camée en cure de désintox qui vient d’apprendre qu’elle ne reverra pas ses proches avant trois ans. Pinces d’Or, comme à son habitude, était hystérique et intenable (sorti de la désintox).

Les cinq premières minutes où nous avons pris la voiture, j’ai donc sangloté comme une madeleine pendant que Pinces d’Or conduisait bruyamment et tout nu.

Et puis, peu à peu, l’ambiance s’est détendue.

-  Il va falloir qu’on s’arrête manger, non ?
-  Ben, comme tu veux, mais on peut s’arrêter quand on veut, en fait.
-  Ah oui, c’est vrai, ça, on a pas d’enfants.

Joie.

-  On mange sur une aire pour trouver un micro-onde ?
-  Mais non, on n’a pas les petits ! Si tu veux, on se fait un restau !

Allégresse.


-  Regarde ce point de vue et cette crique ! C’est splendide ! ça donne drôlement envie de s’y arrêter et de s’y baigner !
-  Ok, on y va.
-   Mais on, ne peut pas y aller, comme ça, On va être en retard !
-  En retard pour quoi ? En retard pour rien ni personne, puisque personne ne nous attend.

Extase.

-   Mince, un bouchon….. Qu’est-ce qu’on va faire ?
-  Tiens si j’en profitais pour bouquiner le guide du routard ? Je voulais le faire cette semaine, mais Miss Couches Mouillées et sa conjonctivite carabinée m’en ont empêchée. D'ailleurs, les pages du livre sont collées (amis poètes). On s’en fout, c’était le chapitre Que faire en Toscane avec des enfants. (rires de hyène) .


Bon, j’arrête là, tu vois le tableau. Avant que tu me prennes pour une mère indigne et que tu appelles la DASS, sache que cela faisait 5 ans qu’on était pas partis en vacances en amoureux, Pinces d’Or et moi. La dernière fois, c’était à Cuba. Et j’avais encore un utérus fonctionnel.

J’estime donc qu’on les méritait ces vacances, même si le moment du départ a été un véritable crève-cœur pour moi. Pas pour Pinces d’Or. (De toute façon, c’est pas lui le père).

Bon, j’ai tout de même eu un mini orgasme en arrivant à l’hôtel et en constatant qu’il y avait une connexion wifi, sous le regard, mi- consterné, mi- amusé de Pinces d’Or. (il sait toujours pas comment regarder la météo sur son téléphone) . Et donc, comme je suis une incorrigible blogueuse, je me suis empressée de te raconter tout ça dans un petit billet, qui, pour une fois, ne sent pas les couches ni le serum phyisiologique. Bon, d’accord, ça n’a pas d’odeur. (Ce que tu peux être vieux jeu, des fois).

Au programme à Florence aujourd’hui : il fait 18 degrés. (J’ai toujours pas compris). On va aller visiter le musée du peintre Fra Angelico qui a décoré les cellules du monastère de ses fresques. J’ai soûlé Pinces d’Or hier soir (dans les deux sens du terme) et il a dit oui. Ensuite on ira manger dans une des meilleures pizzerias de Florence que me parents et ma sœur avaient découvert en éclaireurs lors de de leur première visite dans cette ville (j’ai une famille organisée).

Pour clôturer notre séjour dans cette ville, j’ai préparé une surprise à P.O ce soir (c’est moi la romantique du couple) (cette arnaque). T’inquiète. Pas de troisième enfant à l’horizon. Je te rappelle que j’ai un utérus fourbe. Mais un périnée hyper tonique.

Allez, des bécots ensoleillés.
Frau Pruno.

Image:http://www.cotebasquevacances.com/le-pays-basque/

34 commentaires :

  1. gni hihi ! moi je rigole haut et fort : ça fait une semaine que mes enfants sont à 600kms, et nous en avons profité pour partir 3 jours ce week end !! (parce que le reste du temps je bosse quand même, faut bien payer les vacances des profs bref..) on saute le repas du midi pour se faire un resto qui déchire le soir ? ouais, personne pour nous dire qu'il a faim ! on rentre dans une boutique juste pour regarder ? ouais, personne nous réclame le jouet en bois en forme d'abeille du pérou ! le jacuzzi à l'hôtel pendant une heure sans enfant qui se jette dans l'eau version grenouille à 12 pattes ? encore oui !!! bon nous, ça faisait que 2 ans qu'on était pas partis seuls.. à mon avis toi, tu ne vas pas laisser repasser 5 ans ! ( et tu auras bien raison !!) pro-fi-tez !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, d'ailleurs je trouve qu'elles sont bien trop courtes, nos vacances. Je te serais donc reconnaissante d'arrêter de prendre des weeks-ends et de bosser un peu plus steplé.
      Non, mais, où va le monde, on se le demande.
      J'espère que vous avez bien profité de votre séjour en amoureux, sans faire de cochonneries bien entendu. Mes chastes oreilles ne le supporteraient pas. <3

      Supprimer
    2. t'inquiètes pour tes chastes oreilles : mon bol légendaire a encore frappé, les anglais ont débarqués en même temps que nous avons posé nos valises dans la chambre.........

      Supprimer
  2. Profitez de la Toscane et de Florence ! Bon séjour les amoureux !

    RépondreSupprimer
  3. Chez nous c'est demain et pour une semaine que les petits vont chez mes parents ... sauf que avec trois enfants, ils n'en prennent que deux ... mais bon il est grand c'est pas pareil ;) On va quand même réussir à se faire une soirée en amoureux dans tout ça, youpi !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, la soirée en amoureux, quelle chance! Profite bien! Achète du champ' et du bon vin! On n'a qu'une seule vie! Bises <3

      Supprimer
  4. Profites pour nous ^^ Ici doudou veut pas laisser la petite même pour une nuit ! Bonne vacances, savourez les biens ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle! ça vaut le coup de se réserver des moments en amoureux pour son couple <3

      Supprimer
  5. Coucou. Depuis la naissance de mon petit dernier, qui vient d'avoir déjà 3 ans, nous ne sommes pas partis en amoureux. Mais j'ai encore du mal à le laisser, malgré que mes parents me réclament très souvent mes enfants pour les vacances. Mais bon, je commencerais par un petit week-end. Et il faudra absolument que l'on parte quelque part pour que je ne passe pas mon week-end à sangloter. 18 degrés à Florence !!! Ma pauvre. Heureusement ça n'a pas l'air de vous avoir empêché de profiter. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah... Je comprends... L'année dernière, on devait partir à Rome, mais au dernier moment, je n'ai pas eu le courage de partir et de laisser mon bébé. Résultat: un billet d'avion foutu en l'air ;-) merci ma belle

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Merci beaucoup et je suis ravie de faire ta connaissance! ;-)

      Supprimer
  7. Coooool nous on devrait se faire notre premier week end à deux tres bientôt ! Et je crois que je ne vais même pas pleurer ! Profitez bien :) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui? Si tu arrives à ne pas pleurer, tu seras ma déesse! Tu nous raconteras un peu, dis? Pas tout (juste ce qui sera audible) ;-)

      Supprimer
  8. J'adore te lire (je sais je sors; ça fait 15 fois que je le dis...)!!
    Le sourire aux lèvres jusqu'à la dernière miette!
    Bon faut que je passe voir si tes parents sont toujours vivants ou si les gnomes ont pris le pouvoir!! Mouaaahahahaa ;-) <3
    Ne la fatigue pas trop ta pince d'or quand même (même s'il n'y a pas de 3ème en vue!!!), t'en auras besoin au retour pour gerer les gnomes qui seront hyyyyyyper en colère que vous les ayez LACHEMENT abandonnés! (Parce qu'il n'y a pas d'autres mots: tromper leur insoucience d'enfant... eux qui pensaient vous retrouver à leur réveil/retour de courses...) moi j'aurais honte! Hahahahaha jl'aurais fait devant leur nez! (Rire de diablesse)!!!
    Des milliards de beckos, j'espère que vous profitez <3 <3 <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime quand tu dis que je te fais rire! J'ai honte, je sais que c'est très mal ce qu'on a fait... Mais c'est tellement bon! J'adore quand tu viens me faire un petit coucou sur le blog ma gnougnoute. Mais j'aime encore mieux te voir en vrai, toi et tes deux petites merveilles. A très bientôt in the south!!!!!!

      Supprimer
  9. On a pu s'échapper 3 jours ici (et punaise c'que c'était bon de pas entendre "mamaaaaan" toutes les 10 secondes XD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, coquine, va! et vous êtes allés où? Désolée, je ne vais presque plus sur Facebook en ce moment, du coup je rate tes publications, mais je vais me rattraper! gros bisous ma caille!

      Supprimer
    2. On était en Normandie pour les 30 ans de Prune (la Prune blogueuse si tu connais) ;)

      Supprimer
    3. Oui, je connais! je savais pas que vous organisiez des week-ends entre blogueurs! c'est génial!

      Supprimer
  10. Elle leur a dit au revoir avant et leur a tout expliqué mais elle est mouffine c'est elle qui les a laissé partir...pas pareil crois moi Becky

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin, la petite dormait encore quand on est partis....

      Supprimer
  11. Les grands-parents, quelle chance!! Les enfants s'amusent et les parents peuvent enfin respirer. Il n'y a pas à dire mais c'est important d'exister en tant qu'homme et femme, en tant que couple.
    J'avoue que le mien est parti en vacances début juillet (je viens de passer 4 jours avec lui avant de reprendre le chemin du boulot) et que cette parenthèse m'a été très bénéfique. J'en avais besoin.
    Et puis Florence, quel bonheur, c'est beau et vous avez l'air d'en profiter à fond. Merci d'être venue nous glisser quelques mots rigolos ici...
    Bises et bonnes vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie! Tu as raison, c'est une véritable chance d'avoir les grands-parents qui peuvent garder les petits. Je suis bien contente que tu te sois retrouvée en amoureuse avec ton chéri. Oh que oui ça fait du bien! Je t'embrasse.

      Supprimer
  12. Coucou :)
    Je peux comprendre cette situation mais uniquement de façon théorique car je n'ai pas encore d'enfant. Mais effectivement le temps d'une semaine ou d'un week-end ça fait du bien de pouvoir penser qu'à sa moitié quand on est parents. Et je trouve ça super bien de la part de tes parents de les avoir gardé !

    À bientôt <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, tu verras! Ce sera peut-être bientôt ton tour! Quoique non, tu es encore jeune, tu as le temps! Mais je pense effectivement que c'est essentiel lorsqu'on est parent, de se réserver des moments en amoureux. Gros bisous ma belle!

      Supprimer
  13. Hihi, la dernière fois qu'on est partis tous les deux c'était à Rome en 2010.... Mais cette année, je m'y prends à l'avance pour caser les trois Littles et ce sera Barcelone à l'automne! Profitez bien les amoureux... Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, Barcelone! J'adore cette ville où on vit au rythme estival! Manger des tapas sur la Rambla, le quartier gothique et son marché, l'Art Nouveau à chaque coin de rue... C'est une ville magnifique!

      Supprimer
  14. Yeah! vive les vacances sans enfants! Bon.. Nous on avait Bébou pendant tout le temps... Mais j'ai quand même embobiné mes beaux-parents pour qu'ils la gardent 1 journée le temps pour nous de faire le tour de l'île en tandem tranquillou (le tout sans divorcer! on est des oufs!). Le pire c'est qu'ils en redemandent et viennent nous garder la mioche 4 jours pendant qu'on part à un mariage! Youpiii!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, je trouve que ces "pauses" sans enfants sont indispensables pour la survie d'un couple. Ça permet de se rappeler qu'avant d'avoir des enfants, on a été amoureux <3

      Supprimer
  15. Ah ah ah tout n'était donc pas si rose, toi qui me faisais tant envie dans ton paradis de Toscane sur IG ! En tout cas, j'ai bien ri, follement même de cet épisode de pré-escapade même si je dois l'avouer, je n'en mène pas large car début septembre, c'est nous qui jouerons les parents indignes en nous échappant au Danemark... Bonne suite de vacances en amoureux indignes :)bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle! J'ai ri aussi en l'écrivant ;-) Vous allez au Danemark? La chance! Ma soeur et mon beau-frère y sont allés et en sont revenus enchantés. C'est leur voyage préféré. Tu nous raconteras, hein? Gros bisous!
      PS: tu verras, c'est les cinq premières minutes qui sont dures, quand tu prends la voiture et que tu les quittes. Après, ç'est que tu bonheur, même si il y a certains soirs où tu as des petits coups de blues.

      Supprimer
    2. Je ne l'ai laissé que deux fois depuis sa naissance sans dépasser deux nuits et là il y en aura 4, autant te dire un vrai truc de ouf ! Tu me rassures donc avec tes billets jouissifs :) Le Danemark je connais bien car j'ai vécu à Copenhague pendant un an mais Chéri Chéri ne connais pas et je n'y suis pas revenue depuis 12 ans ! Alors on y va pour nos 10 ans de mariage :) Promis je raconterai tout ça !!!

      Supprimer
  16. Ah la Toscane ! Rien que de repenser à notre séjour à Florence & Co, ça me fait rêver ! Et nous non plus, on n'avait pas de gnomes avec nous, parce que pas encore de gnomes à l'époque (c'était le bon temps !).
    Bref, je comprends ton extase : profitez bien, tous les deux !
    Quant au moment d'égarement larmoyant au moment du départ, je connais aussi... Je te jure, je me faisais honte moi-même, la veille de mon départ ! ;-)

    RépondreSupprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !