Libellés

Le temps des cigales

12 juil. 2016





                                                           Mes ouistits bronzés,
Quelle douce parenthèse que celle des grandes vacances! Je garde toujours un souvenir enchanté de ce moment estival, peuplé dans mon souvenir, de cigales et d'oliviers, de chaleur oppressante et de thym. Un univers pagnolesque qui se dessine à la fin du mois de juin, pour ne s'estomper qu'en septembre.

J'aime, quand Chuky me demande: Dis maman, c'est bientôt les Grandes Vacances? Il n'a que trois ans et demi mais a déjà compris l'enjeu de cette période de l'année qui ravit ses parents. Tous les habitants de la maison ressentent cette atmosphère et l'importance de ces jours de repos. Même le chat emprunte un air de satisfaction inhabituel lorsqu'il nous voit nous agiter et préparer les bagages. Il se pose alors dans la valise et attend pour être sûr de ne pas être oublié.


Le temps

Car j'ai la grande chance, il est vrai, de profiter de ce doux moment, chaque année, auprès de mes enfants et de mon mari.
J'ai fait le choix d'être enseignante pour être riche de temps et non d'argent. Je ne regrette ce choix pour rien au monde, car j'aime cette sensation de ne pas vivre pour travailler, mais bel et bien de travailler pour vivre, pour avoir le temps.
Il est vrai que sans argent, on ne peut pas faire grand chose non plus. Mais nous avons la grande chance d'avoir mes parents et la maison de mon enfance dans le Gard, et tu connais mon point de vue sur le sud: j'aime cette région où l'on se sent toute l'année en vacances justement. Pas besoin de partir bien loin donc, pour profiter de cette ambiance estivale. Lorsqu'on prend l'autoroute en juillet  et qu'on arrive au péage du village de mes parents, je baisse la vitre de la voiture et une chaleur torride entre dans le véhicule, accompagné du chant étourdissant des cigales, et à ce moment précis, je me dis: Ça y est, je suis enfin chez moi.

Certaines personnes que je connais n'aiment pas spécialement cette période creuse de l'année, pendant laquelle elles ont l'impression de perdre leur temps, de s'ennuyer même, et elles attendent avec impatience et fébrilité la rentrée en septembre, date à laquelle elles vont enfin pouvoir s'activer et faire quelque chose de leur vie.

Mais moi, j'aime perdre mon temps.... Le temps, ce sablier qui s'écoule impitoyablement, c'est un luxe de pouvoir le perdre justement! Ou du moins, d'avoir l'impression de le perdre.... C'est une richesse de se dire , je ne fais rien de mon temps, le temps m'est indifférent. D'ailleurs, j'enlève ma montre lorsque je suis en vacances.  Le temps se met entre parenthèses tout seul à cette période de l'année. Les cigales recouvrent de leur chant les aiguilles de ma montre.
 Le temps s'écoule déjà au ralenti au mois de juin, ce mois qui est un de mes préférés de l'année, car l'exigence du travail se fait moins pressante, les élèves  sentent eux aussi les grandes vacances arriver, et après les examens de fin d'année, il n'y a plus de notes, plus de pression, plus de livres, et presque plus d'élèves, il faut bien le dire.... J'aime ce moment de l'année, où finalement, on est déjà en vacances, sans en avoir entamé le capital. On se dit que le plus beau est à venir, mais en goûte déjà la saveur.





La chaleur

Je sais bien que beaucoup de personnes n'aiment pas la trop forte chaleur, la craignent même. Je le comprends. Mais ce n'est pas mon cas. J'aime cette chaleur oppressante, qui est directement liée aux Grandes Vacances. J'aime les longues soirées d'été sur la terrasse, à discuter de tout et de rien, à attendre la nuit qui ne tombe jamais, à regarder les enfants à moitié dénudés, jouer près de l'olivier et faire taire de leurs cris intermittents,  le doux chant des cigales, jusqu'à ce qu'on ne puisse plus distinguer la couleur de leurs cheveux et qu'on leur dise, qu'il est temps d'aller au lit.
Les nuits sont impossibles et moites, et nous donnent l'impression, d'habiter au bout du monde. Alors on va se baigner vers minuit pour se rafraîchir et pour pouvoir s'allonger en ayant gagné un répit de courte durée, mais délicieux. Les corps sont chauds et impatients, les corps sont vivants et attendent le crépuscule où la chaleur laisse place à la fraîcheur de la rosée. Alors,seulement, les corps s'endorment vraiment, pour se réveiller quelques instants plus tard, toujours chauds, mais revigorés par ce soleil omniprésent.


La mer

Je n'y vais pas si souvent, mes parents ayant une piscine dans le jardin. Mais j'aime la savoir à proximité. Certains soirs, on peut en sentir la brise, même en habitant à une vingtaine de kilomètres de la côte. On fait beaucoup de reproches à cette mer et cette côté inhospitalière, car trop bétonnée et trop bondée. Mais elle me plaît telle qu'elle est: Belle, immense, immobile et toujours accueillante, formant une paisible harmonie avec l'étendue de sable jaune. Je la trouve parfaite telle qu'elle est et je ne lui demande pas plus que de rester fidèle à ce qu'elle est:  bleue.

Voilà donc pour cette parenthèse déjà emplie de nostalgie. En tous cas, elle débute sur les chapeaux de roues pour nous étant donné que nous avons débuté ces vacances en étant tous malades! La faute à la clim dans la voiture. Résultats: angine pour tout le monde et conjonctivite pour les deux gnomes. Du bonheur en boîte.
Allez, j'ai des nez à moucher, Des bécots,




Frau Pruno.








39 commentaires :

  1. J'adore cet période aussi, quand il fait beau, chaque année je rêve de piscine et de plage. Mais j'ai pas besoin de descendre dans le sud, j'y suis déjà ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, tu as de la chance! Où habites-tu? Nous ne sommes pas très loin non, plus.. Mais il y a une chaîne de montagnes à traverser...

      Supprimer
    2. Tu vois tes parents ? Je suis à l'opposé mdr Je suis à 1h de Toulouse

      Supprimer
  2. Bonnes vacances la famille Pruno !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle! bonnes vacances à vous aussi! et profitez bien de l'Italie!

      Supprimer
  3. Bonne vacance ma belle !!! moi aussi j'aime prendre le temps de vivre pendant les vacances ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Oui, prenons le temps de vivre, et de s'aimer!

      Supprimer
  4. C'est si joliment écrit ! Je m'y croyais. C'est marrant je pensais écrire prochainement un article sur le thème "vivre pour travailler ou travailler pour vivre". Je partage totalement ton opinion et j'adore aussi "perdre mon temps". C'est un luxe qui n'a pas de prix et qui n'a rien s'angoissant pour moi aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Miss Couettes! J'ai hâte de lire ton article sur le sujet! Fais-moi signe lorsque tu le publies!

      Supprimer
  5. Comme je te comprends ! Je suis du sud-ouest, mais ça revient au même ; j'ai besoin de voir les Landes une fois par an : j'aime l'odeur des pins et de la résine, la chaleur sèche du sable, les genêts en fleurs et les bruyères violettes, le chant des cigales... c'est toute l'enfance qui remonte ! Passe de très bonnes vacances, profite bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Je ne savais pas que tu étais du sud également! Je crois que quand on vient du sud, on y appartient pour toujours! Et la nostalgie des cigales est inégalable!

      Supprimer
  6. on s' y croirait oui !!! je t'envie de profiter de tout ce temps.. moi j'ai profité de ce temps quand j'étais enfant, mon père était instit', on se la coulait douce pendant 2 mois.. quand tu as mis le post sur fb hier pour choisir les photos, je me suis mis à divaguer sur mes vacances d'enfance, du coup j'ai écris un billet..nous avions nous aussi une maison de famille a la campagne, mais malheureusement on ne peut plus y aller aujourd'hui, elle est vendue.. profites bien ma belle de tes vacances en tout cas !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hâte de lire ton billet à ce sujet! Tu me fais signe quand tu le publies? Merci ma belle pour ton gentil commentaire et à très bientôt <3

      Supprimer
  7. J'adore le Gard !!! Une petite partie de ma famille y habite !!!
    J'aurais pu écrire ce que je ressens quand je vais chez mes parents dans le sud ouest c'est exactement ça je me sens en vacances (sans doute aussi parce que je me fais cocoonnée !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui? Je ne savais pas que tu connaissais! Je comprends ce que tu ressens lorsque tu te rends chez tes parents... C'est toujours merveilleux de renouer avec son enfance!

      Supprimer
  8. Oh ben voilà tu m'as rendue nostalgique de mon sud et de ma mer ! Et c'est drôle parce qu'en fait maintenant que j'ai lu ce billet je me dis que tout se tient, les points communs tout ça. C'est parce qu'on vient du pays des cigales, c'est pour ça :) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu viens aussi du Gard? ça alors! J'espère que tu vas venir en vacances faire un petit coucou à tes parents! Qui sait, si on est pas loin... ;-)

      Supprimer
  9. On peut partir ensemble j'aime le chants des cigales et la chaleur étouffante , allezzzz dis oui. La bisette <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis en bas de chez toi, tu descends? <3

      Supprimer
  10. J'aime ton idée de travailler pour vivre et non vivre pour travailler ! Tu nous transportes dans ton sud, merci pour c'est quelques minutes volées au temps ;) ! Tu nous fais voyager par les mots, c'est presque aussi bon que si on y était !
    Profite de tes vacances !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour tes gentils mots! ça me fait très plaisir! Je vais bien profiter, je t'embrasse <3

      Supprimer
  11. Rhooo...mes vacances ne commencent que dans 15 jours mais j'en ai eu un avant-goût en te lisant là.... (J'espère que le pastis a fait son effet sinon). Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pastis fait toujours son effet, hélas!! Passe de bonnes vacances ma jolie <3

      Supprimer
  12. Aaahhhh...Les grandes Vacances...La formule magique qui rend le sourire aux enfants et qui font grincer des dents certaines personnes de ma connaissance qui dépriment à l'idée d'être contraintes de s'occuper de leur progéniture à plein temps!
    Ici, grandes vacances, c'est synonyme de relâchement, de grasse mat', de barbecue jusqu'à pas d'heure...Avec les criquets qui font leur sérénade, les hérissons dans le jardin! Les grandes vacances, c'est une bulle dans laquelle on se noie avec délice pendant quelques semaines en espérant que Septembre oubliera de venir!
    Soignez-vous bien, ta tribu et toi! Bizzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, on s'entendrait bien je crois! On a la même conception des vacances!!!! Je t'embrasse.

      Supprimer
  13. Comme je comprends. Mes parents étaient enseignants et j'ai de merveilleux souvenirs d'enfance en vacances. Nous avions la chance de partir tout le temps, c'était génial !
    Je regrette aujourd'hui de ne pouvoir offrir cela aux enfants, un jour qui sait ?
    Belles vacances à vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce gentil message, ma belle! Pouvoir offrir de l'amour à nos enfants, c'est déjà merveilleux, à défaut du temps! <3

      Supprimer
  14. C'est vraiment un beau texte ! Moi aussi j'aime l'été, la chaleur (même trop forte) et l'ambiance des vacances. Je suis malheureusement la seule chez moi (mon mari fait même une allergie au soleil quand les beaux jours reviennent... quand moi je fais chaque année une déprime hivernale quand les beaux jours repartent : on est super bien assortis, truc de fou)...

    J'en profiterai pas tellement cette année (mon mari n'a pas pris ses vacances en même temps que moi, et je pars seulement trois jours avec des copines, qui m'ont dit "pas un endroit trop chaud, pas un endroit trop chaud !!" - ce qui m'a un peu déprimée, parce que je vois pas l'intérêt d'être en vacances si on n'a pas chaud), mais tu permettras que je vive un peu de tes vacances dans le sud par procuration ;)

    Bon retour chez vous et soignez-vous bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, ma bichette! Mais viens me voir! On lézardera au soleil toutes les deux au bord de la piscine et le soir, je te ferai des mojitos..Nos maris garderont les enfants (le mien n'est pas très chaleur non plus ;-)

      Supprimer
  15. Coucou !
    Quelle poésie dans ce billet !
    Nous sommes pareil chez les Backstage, on adore les fortes chaleurs synonymes de vacances et de parenthèse dans le quotidien. Le Sud il n'y a rien de mieux ! Je suis comme un gamin à l'approche des vacances, j'ai toujours l'impression d'être à l'école excité par la parenthèse de l'été qui approche !
    Bon maintenant, il y a l'inconvénient de la clim dans les bagnoles... Bon rétablissement à tout le monde.
    Très beau billet, plein de bonne humeur, un plaisir à lire. Tu as quand même oublié un détail sur les soirées sur la terrasse : l'apéro ! Ici notre petit plaisir c'est l'apéro au bord de la piscine en sentant la viande cuire sur le barbec' :P
    Let's Rock !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, l'apéro, bien entendu! Je n'ai pas osé en parler pour ne pas ternir la poésie du billet, mais tu parles à des professionnels en la matière! Let's rock et bonnes vacances à vous les Backstage!

      Supprimer
  16. Coucou. Ah oui les grandes vacances ! Je les attends toute l'année. C'est la récompense de mon travail :-) Et qui dit vacances, dit mer, soleil et plage pour moi. Ah j'ai hâte d'y être. Merci pour cet avant goût. J'entends déjà les cigales. Gros bisous ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma choupinette pour ce message! Tu travailles dans quoi au fait? J'espère que tes vacances arrivent bientôt alors. Je t'embrasse ma jolie

      Supprimer
    2. Si j'arrive à tout terminer à temps, je suis en vacances ce vendredi soir. Je travaille en tant qu'assistante à la vie scolaire dans une école d'ingénieur. Bisous ma belle.

      Supprimer
  17. Bonnes vacances!! Profitez bien!
    Ici aussi, j'ai les 2 mois de vacances, mais pas mon chéri... Alors je profite du mois de juillet avec les enfants, en attendant le mois d'août et son dépaysement! Mais rien que de se retrouver à un autre rythme, profiter des petites choses toutes simples, ça fait déjà beaucoup de bien! :)
    Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison, changer de rythme, ça change tout en fait! et du coup,pas besoin de partir pour se sentir en vacances. Vous partez où en août? Gros bisous ma belle.

      Supprimer
  18. L'été ma saison préférée dit celle qui a passé toute son enfance et son adolescence dans le Comtat Venessin... Bref, je suis du sud comme toi et tout dans ce que tu écris résonne en moi avec chaleur, bonheur et nostalgie. J'avais d'ailleurs écrit un article sur mes petits plaisirs de l'été l'année dernière quand tout le monde se plaignait de la canicule... Sauf moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, il faudra que tu me le fasses lire, ce billet! Moi aussi l'été est ma saison préférée.... On prend le temps de vivre et de s'aimer! Gros bisous ma belle!

      Supprimer
    2. Le voilà : http://mamanraconte.fr/2015/07/mes-petits-plaisirs-de-lete/
      Bisous nocturnes :)

      Supprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !