Libellés

Chroniques de la Mayenne

28 avr. 2016







                                          Mes zèbres mouchetés,
Je sais déjà ce que certains vont se dire: mais que diable va t-elle faire en Mayenne?  Et d'abord, c'est où la Mayenne?
À la première question je répondrai qu'il n'y a aucun masochisme de ma part à passer quelques jours en Mayenne, car en Mayenne il y a mamie Coco et Tatie Arlette!  Eh oui, ça t'en bouche un coin,  hein?

Je ne pourrai pas répondre à la deuxième question.  Je ne peux pas te dire où se trouve ce département.  L'endroit doit rester confidentiel. Mais tu peux en avoir un aperçu dans le prochain épisode de Confessions intimes (la blonde peroxydée accro au tuning, c'est ma grand-mère).
En effet,  il y a certaines choses que tu dois savoir avant de mettre les pieds sur le sol mayennais:
- Il pleut 99% du temps en Mayenne. Je me rappelle d'un été où mes parents étaient partis voir ma grand-mère,  sans moi,  ma mère m'avait appelé totalement déprimée: 14 degrés en plein mois de juillet et une furieuse envie de manger du pot-au-feu.
- C'est le département où j'ai vu le plus de voitures sans permis. 
- À chaque fois que j'appelle ma grand-mère,  j'ai le droit à la rubrique nécrologique: '' Tu te rappelle le père Lefèvre?  Ben il s'est pendu la semaine dernière. ''
Ces tristes nouvelles venant ponctuer chaque appel téléphonique,  je me suis même demandé si le suicide n'était pas une spécificité culturelle du département.  Mais après vérification, il s'avère que sur le podium des départements où le taux de suicide est le plus élevé, se trouvent : le territoire de Belfort,  les Côtes d'Armor (qui l'eut cru? ) et... La Sarthe (on l'a échappé belle.)


Bref, tant mieux,  car j'aime la Mayenne!  J'aime revenir chez ma grand-mère,  écouter les potins du village,  manger du saucisson et de la bonne charcuterie,  goûter les confitures de framboise et repartir avec une tonne de pommes de terre,  des oeufs frais etc...
Et puis,  franchement,  qui oserait se moquer de la Mayenne?  Pas la meuf qui habite dans la Creuse en tous cas...
Il faut quand-même que tu saches que si tu décides de passer une nuitée dans la maison de ma grand-mère, tu n'en ressortiras pas indemne:
Ma grand-mère peut débarquer à huit heures du matin dans ta chambre, accompagnée du facteur et le la femme de ménage, alors que tu es allongée dans le lit avec ton mari (en train de confectionner un gnome), tout ça pour leur montrer sa petite-fille adorée et son gendre. Bref, pour l'intimité, on repassera.
Ma grand-mère a porté pendant longtemps un cache-oeil suite à un AVC, ce qui fait qu'elle ressemblait à s'y méprendre à Jack Sparrow, avec quelques années en plus et trois bonnes dizaines de centimètres en moins. Elle parle un patois qui transforme le mot chapeau en chapiot, pas toujours compréhensible, surtout lorsqu'il est prononcé entre deux feuilles de salade et bout de rustique. Ma grand-mère a un coq prénommé Sarko. Ma grand-mère est hyper cool et hyper intelligente. Je la soupçonne d'avoir été la maîtresse de Julien Lepers (je t'expliquerai).
L'avantage lorsqu'on va dans le village de mamie Coco (non, je ne lâcherai pas le nom ), où la moyenne d'âge avoisine les 87 ans, c'est qu'avec un pauvre jean et un tee-shirt,  on a l'air terriblement tendance. Je compte lancer un prochain défi dans les Reines du Shopping : SEXY en tablier à fleurs. Je tiens un truc, je le sens. 


Retourner chez ma grand-mère et ma tante est toujours un plaisir qui renoue avec mon enfance et les parfums qui vont avec. Tu sais, l'odeur familière et si particulière du sous-sol, le papier peint vintage,  les meubles et les choses sur lesquelles le temps ne semble avoir aucune emprise.
Dommage que ma grand-mère et ma tante ne puissent pas lire cet article (il est peu probable qu'elles s'équipent d'un smart phone ou d'une tablette dans un avenir proche. )
À bientôt chère Mayenne.

PS: J'en profite pour remercier solennellement Hello Coton pour sa quatrième sélection et sa première grande Une. Merci à tous ceux qui se sont abonnés à ma compte et qui m'ont laissé des commentaires. J'ai commencé à venir faire un tour sur chacun de vos petits blogs canons, mais le temps me manque un peu en ce moment (Coquillette est over relou, elle se la raconte grave depuis qu'elle a deux dents). 
Merci aussi à ceux qui me suivent sur Instagram et Facebook.
Des bécots,

Frau PrunO

14 commentaires :

  1. Que dire? Une fois de plus tu nous vends du rêve...merci! Tu vas nous raconter pour Julien Lepers? Je crêve de curiosité...ma grand-mère était une grande fan: elle ne ratait pas une seule émission...alors qu'elle parlait à peine français!!! Y a quelque chose de pas clair là-dedans...des bisoux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des choses qui doivent rester éloignées de tes chastes oreilles mon enfant! cela dit, merci ma belle! (elle a l'air cool ta grand-mère).

      Supprimer
  2. T'as oublié de dire qu'en Mayenne ça picole dur! Sûrement dû au mois d'août rigoureux...

    RépondreSupprimer
  3. Allezzzz, je cherche le lieu de mes futures vacances!!! Tu me donnes le nom du bled steuplé? Non, j'plaisante, en bonne campagnarde, pour les vacances je me tourne plutôt vers le tourisme urbain (va comprendre;)). Ceci dit, la grand-mère de mon chéri vit un peu comme ça aussi, quelque part dans les monts du Forez. Et comme d'habitude, j'ai beaucoup ri en te lisant. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince alors, si tu privilégies le tourisme urbain, je n'ai aucune chance de t'attirer chez moi.... Tu brises mon coeur de lozérienne! <3 <3

      Supprimer
  4. J'ai eu la chance grâce à mes parents friands d'endroits reculés de partir plusieurs années en vacances en Mayenne (oui, oui, tu as bien lu) sans attaches familiales, juste pour le plaisir, hum. Et je peux te dire que ce chouette département a un climat bien plus clément que l'Orne par exemple (j'ai les chiffres si ça t'intéresse) Bref j'ai failli une fois venu l'âge adulte faire une thèse sur ces départements plein de vitalité et j'ai baissé les bras, trop de boulot en perspective tant notre cher pays en regorge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais décidément, tu es pleine de surprises! Tu as rédigé une thèse? (en fait, je sais peu de choses sur toi) (c'est ton souhait, je le sais), mais c'est vrai que je me demandais ce que tu avais étudié (en penchant très fortement pour des études littéraires), mais apparemment, je me suis trompée! Gros bisous ma belle.

      Supprimer
    2. Ne jamais prendre ce que j'écris au pied de la lettre, je dis beaucoup de conneries^^. Mais je connais bien la Mayenne par contre et l'Orne et la Nièvre et, ok j'arrête :D Bisous :)

      Supprimer
    3. Coquine, va! Tu me surprendras toujours!

      Supprimer
    4. Bonjour,

      je viens de découvrir ton blog, et je suis une Mayennaise, yeaaahh !... Qui s'est expatriée en Allemagne où ma foi, le temps est bien pire. Mais je rentre souvent voir ma famille, ma grand-mère et son patois et ses tabliers etc... Ca me parle tout ça :)) Peut-être que ma mémé connaît ta mamie ;)
      Bises

      Supprimer
    5. Sans blagues! ça alors! Figure-toi que je suis prof d'allemand! Que de points communs! où habites-tu en Allemagne? Ravie de faire ta connaissance en tous cas!

      Supprimer
  5. Ah la Mayenne! MDR!
    J'adore to article. Et les odeurs familières de l'enfance me parle énormément ;).

    RépondreSupprimer
  6. Ah j ai rigolé. J ai vécue en Mayenne. J ai même suivie ma mère pour déménager de la Haute savoie avec vue sur le Mt blanc pour atterir en Mayenne... le choc culturel. Faut quand même dire que dans les Alpes j étais chez les «prout prout» comme dirait mon homme pour finir chez les agriculteurs.

    Tu ne parles pas du nombre incroyable de tracteurs et de vaches (je pense qu il y a autant de vache que d hommes en Mayenne) que l on peut croiser dans ce coin. A savoir aussisi que, laj Mayenne, c est le nom du département mais aussi d une ville et d un fleuve dans ce même département. Ma fille est né là bas aussi... enfin bon. C est bien d y aller de tempsla en temps quoi mais au quotidien c est autre chose.

    RépondreSupprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !