Libellés

Les 10 titres que j'écoute honteusement en cachette

6 janv. 2016






Mes chenilles disco,
Laisse-moi te livrer quelques confessions honteuses.  J'éprouve un besoin urgent de me repentir,  mais sache, petite chenille disco,  qu'il ne faudra pas me juger.  Les voix du bon goût musical sont impénétrables...
Tout d'abord,  il faut que je te dise,  afin  que tu ne prennes pas tes jambes à ton cou, que ces 10 titres sont le fruit d'une longue errance métaphysique (on s'est tous cherchés à un moment donné) et que j'aime aussi Miles Davis,  John Coltrane,  Louis Armstrong et tous les ballets de Tschaikowsky.  Voilà.  Ça,  c'est dit.

Bon,  par qui commencer? Allez,  je me lance.

Gentleman,  de Tragédie (dédicace à ma reuss)




Ah, tu vois, là,  tu me juges..
 Puisque c'est comme ça,  j'arrête,  je dis plus rien...
Ah, tu rigolais!  Tu ne te moquais pas... Bon,  ça va alors,  je continue.
Je ne peux pas expliquer pourquoi j'aime ce titre. Si j'avais dû te faire cet aveu avant,  j'aurais témoigné à visage flouté.  Mais maintenant,  j'assume. Je n'ai pas peur de me faire des ennemis. T'as vu comme on exerce une activité à haut risque,  nous, les blogueuses...
N'empêche que les paroles sont un chef-d’œuvre qui feraient pâlir de jalousie Guillaume Apollinaire (culturons-nous)
Remember: '' C'est toi que je vise, je suis sous l'emprise (rime suivie) laisse-moi te dire, tout ce qu'il y a au fond de moi la la la...(rime suivie toujours) ''
Même ma sœur adore. Bon, évidemment, je ne citerai pas son nom, elle travaille dans le milieu journalistique, je ne peux pas me permettre de bousiller en quelques mots sa réputation.
 Et puis de toutes façons,  il y a pire que Tragédie.  Il y a les Gsquad.

Tu m'oublieras de Larousso




Titre tristement (l'alliteration,  c'était pas voulu ) prémonitoire,  tu m'oublieras fait pourtant partie des titres que j'ai souvent écoutés et que j'écoute toujours.  C'est que les paroles sont vraiment profondes,  tu vois.  On sent que la fille elle a vachement souffert et que son mec, c'est vraiment un mufle.  Bref,  ça me bouleversifie.

Coup de folie,  Thierry Pastor



Spécial like pour le look,  l’œil vif,  le poil soyeux.  Je n'aime pas.  J'adore.


Avant de partir Eve Angeli


 


No comment.  Je ne trouve aucun argument.  Mais si tu cliques sur ce lien,  tu lui feras au moins une vue sur YouTube.  Et ça,  c'est philanthrope.


Samba mit mir Tony Holiday




Minute culture: la prof d'allemand que je suis te cause: tu vois, en Allemagne aussi ils ont leur Thierry Pastor, leur Jean-Pierre François... Il se nomme Tony Holiday. Ne te moque pas, ce titre est carrément entraînant, et même si aucun Allemand ne te l'avouera ouvertement, ils dansent tous comme des oufs dessus à chaque mariage. Même en France ça marche! Sache que j'avais mis ce morceau en guise de fil rouge à notre mariage: A chaque fois que le DJ mettait ce titre, les invités devaient danser en faisant une chorégraphie spéciale. Je te dis pas l'ambiance de folie que ça a mis sur le bateau (oui, on s'est mariés sur un bateau) (on est comme ça, nous). Même les plus récalcitrants ne pouvaient s'empêcher de se déhancher avec frénésie au son de ce rythme endiablé. De plus, ce titre apparaît dans l'excellent film de François Ozon, Gouttes d'eau sur pierres brûlantes (je t'ai mis le lien ci-dessus).  Une très bonne amie à moi, qui travaille dans une grande maison de disque (elle se reconnaîtra) m'a même demandé le nom du titre et de l'interprète (je crois que son chef voulait en faire secrètement une reprise) (ou bien elle a trop adoré, mais elle n'a pas osé me le dire) Bref, à écouter absolument.


Je te survivrai Jean-Pierre François



Si toi aussi tu es né dans les années 80 tape dans tes mains. Pose-toi un instant, petite chenille disco, et écoute les paroles s'il te plaît:  " Dans des miroirs chinois, dans le bleu des photos, dans le regard d'un chat, dans les ailes d'un oiseau, dans la force d'un arbre, dans la couleur de l'eau,  je te survivrai!" Toi non plus, cela ne t'a pas échappé, cette vision panthéiste de la nature... Jean-Pierre François est donc un disciple de Spinoza. Et attends, ce n'est pas fini: " je te survivrai, d'un amour vivant, je te survivrai, comme un revenant " Il est tout à fait utile de préciser que cet amour doit être vivant, sinon, la "survivance" ne marche pas. Par contre, il se contredit juste après "comme un revenant". Enfin, non, il ne se contredit pas, c'est sûrement une anti-thèse. (Faut réfléchir un peu, hein!)


Florent Pagny N'importe quoi



Ré-dédicace à ma sœur  (paye ta famille). J'adore ce titre. Comme il est trop véner Florent Pagny, on sent que si t'es son ami, t'as pas intérêt à déconner, sinon il va te ramener chez toi par la peau du cul. On note les paroles fortes en émotion: "Dis-moi, pourquoi t'es ici, pourquoi t'es pas ailleurs". On se pose pas de questions assez existentielles dans la vie. Toute la chanson, ça monte crescendo, et à la fin, il explose en une longue complainte qui te fait dresser les poils sur tout ton petit corps ému. Allez, avoue, je suis sûre que tu l'aimes toi aussi cette chanson.


Diams feat Vita Confessions Nocturnes




3° dédicace à ma soeur (après j'arrête sinon elle va plus me parler) J'ai du mal à trouver des mots pour décrire ce titre fantastique. Pas de second degré, c'est trop intense. "Je ne sais pas si j'assume de le voir avec elle". Diams tu vois, c'est Florent Pagny en femme sur ce coup là. T'as pas intérêt à faire chier sa meilleure amie. Tu préfèrerais encore passer une soirée avec Poutine plutôt que d'être là quand elle s'énerve.
 "Mais ferme ta gueule toi! Prends ton string et casse-toi!  Mais ferme ta gueule toi aussi! T'es pas un homme, t'es qu'une victime, t'as un problème avec ton slip ou quoi? Allez viens Vita, on se casse..."
La vache, j'en ai les larmes aux yeux...


Najoua Belyzel - Gabriel

 

 

Tu ne connais certainement pas ce titre, il n'est pas beaucoup passé à la radio (why????) Pourtant, si tu l'écoutes bien, tu découvriras toute sa richesse linguistique:" Gabriel, j'attends (...)que ton âme se jette à l'eau dans mon corps océan" Si c'est pas de la métaphore ça, moi, je ne suis pas prof d'allemand. Bon, on passe au dernier?

Fréro delavega Le chant des sirènes



Là, avec ce titre, j'ai perdu le soutien de ma sœur. Ça va trop loin pour elle, et pourtant, t'as vu comme elle est tolérante et large des écoutilles en matière de musique.  La vérité pourtant est que j'adore Frero Delavega. Et pour le coup, j'aime bien les paroles et la mélancolie qu'il s'y dégage. (maintenant, tu peux te foutre de ma gueule)



Bon, avec tous ces aveux, je pense poser ma candidature pour la prochaine émission de Confessions intimes. T'as vu comme je me suis livrée à toi, en toute confiance.... Tu sais tout de moi avec ce dossier! Tu me tiens par les c*******, si j'ose dire... Alors, sois sympa, toi aussi fais-moi des aveux, dis-moi des choses honteuses et sales sur toi... N'ai pas peur, ça va bien se passer.

Ah oui au fait, si cet article t'a plu, sois altruiste s'il te plaît, partage-le! Ben oui, ce serait quand-même dommage de ne pas faire remonter ces perles de la musique à la surface (et de laisser dans l'ombre mon blog surpuissant et canonissime) (on n'est jamais mieux servi que par soi-même)
Je suis donc sur  Facebook ainsi que sur Instagram, mais ça, tu le sais déjà!


Maintenant que tu as toutes ces chansons géniales dans la tête,  ne me dis pas merci,  ça me fait plaisir...  Je t'ai déjà dit que j'étais l'altruisme personnifié?  Ah oui, je te l'ai déjà dit...  Bon,  ben là au moins,  tu en es sûr maintenant...

Un bécot spécial à ma soeur et à ma vieille copine qui bosse dans la musique (vieille parce qu'on se connaît depuis qu'on a 12 ans, par parce qu'elle est vieille, ok?) (non mais j'te jure,  faut tout t'expliquer!) Bon, allez, toi aussi je te bécote.













12 commentaires :

  1. Gabrieeel, j'atteeeends un peu de sentimeeeeent...

    RépondreSupprimer
  2. Ah, enfin quelqu'un qui commente mon billet préféré! (enfin quelqu'un qui connaît N. Belyzel aussi) Merci d'avoir fait vivre cet article!

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai qu'elle est flippante dans ce clip diam's. Mais il aurait pu y avoir un peu plus d'engagement physique:tirage de tignasse,coup de pieds dans les nuts,crachage de dents sanguinolantes,... Que de la gueule ces nanas ! :D
    Et pour Tony,ça m'a rappelé des bons souvenirs. Kissous poupoule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, j'adore! Oui, cette chanson de Diams est un chef-d’œuvre. J'aurais pu rajouter K-maro:-)

      Supprimer
  4. Ahahah, les playlists de la honte, l'histoire de ma vie. En ce qui me concerne, ça ratisse large : Ophélie Winter ("oh what a shaaaame, shaaaame on U"), Larusso également (obviously), l'intégralité de la discographie de Britney Spears (je lui voue un amour infini), Alliance Ethnik ("Simple & Funky"), Willy Denzeeyyy (avec ses "BOUNCE" de partout dans ses morceaux), Leslie & Amine sur un "Sobri" déchirant et quitte à taper dans du lourd direct, j'connais par coeur "Ma Soeur" de Vitaa. Voilà.

    Ça fait du bien de rencontrer des gens qui traversent la même chose que moi.

    P.S. : "Tu m'as donné ce que je n'avais envisagé, la force pour moi Ô d'espérer qu'un jour au moins on s'uniraaaiiiiiiit".
    P.S. 2 : "Tu pouvais pas trouver quelqu'un pour toi, fallait qu'tu viennes le chercher dans mon liiiiiiiiiiiiiiiit".
    P.S. 3 : J'ai terminé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ya du niveau je reconnais! Merci d'avoir entendu mon message désespéré! Enfin quelqu'un qui a les mêmes références musicales que moi! J'adore. Merci.

      Supprimer
  5. Qui n'écoute pas tu m'oublieras de Larusso c'est un grand classique !! On la chante à tue tête avec ma mère et ma soeur en voiture ;-) Et j'adore le chant des sirènes de frerot Delavega si ça peut te rassurer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Merci Marine! Enfin quelqu'un qui me comprend! Gros bisous!

      Supprimer
  6. Rohohohohohooo! Tragédie putain...tragédie quoi...
    Mais sinon je plussoie Larusso, Najoua, et tout le reste en fait, sauf Tony Holiday que je ne connais pas, mais à voir sa tronche j'ai pas osé cliqué sur les vidéos. :x
    Et j'ai découvert la semaine dernière que j'aimais assez les Fréro de la vega...mais ça reste entre nous ok?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que j'ai découvert l'existence du verbe "plussoyer" que récemment! Du coup, je ne m'en lasse pas! Je ne savais pas qu'on partageait les mêmes casseroles musicales! Que de points en communs! Même pour Frero de la Vega! Je n'y crois pas! Promis, je ne dis rien à personne, mais si j'arrive à choper deux places pour leur prochaine tournée, je te fais signe ;-)

      Supprimer
  7. Moi j'adore les frero de lavega !!! EN plus celle la je la chante à tue tête mdr

    RépondreSupprimer
  8. "Les jours passent mais ça ne comptent pas j'ai tant de mal à vivre, ivre de ce parfum si différent de toi ..." bref j'adore cette article!!!
    Vitaa c'est toute ma prépa (plus précisément les cours de physique chimie avec mon pote Xander qui me récitait les chansons de vitaa qu'il connaissait par coeur!!!)
    bref j'ADORE cette article!!!

    Ici je suis un peu number one des références musicales de la loose.
    La dernière fois j'ai attrapé un coup de soleil (un coup d'amour un coup de je t'aime). Gros bide ma copine ne connaissait pas cette chanson culte.

    Bref moi aussi j'ai une playlist de la honte (bien trop longue pour être divulguée hi hi hi)

    ps : et voilà j'ai richard cocciante dans la tête fait chier...

    RépondreSupprimer

Dis-moi des mots doux...

Rendez-vous sur Hellocoton !